Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« ... et aussi chez Filigranes ce jeudi 26 à 18H30 | Accueil | "Les intercommunales, tu connais pas t'es mal" »

25 juin 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

petit soldat

Petit développement svp ...

RE: ben, l'effet boule de neige, t'as vu où ça amène après quelques décennies d'auto-intoxication
et de subtile coercision des instrumentistes de la communauté française?

ben

"bourre le crâne avec des choses pas bonnes"

Moi, il y a un truc qui ne cesse de m'étonner: tous les profs sortent-ils du même moule gauchisant, tant il est usuel qu'ils matraquent nos chères têtes blondes de leurs "idées" pré-mâchées, fleurant bon la guimauve du prêt-à-penser "solidaire, festif et citoyen" ?

Petit développement svp ...

olivier

@Zebulon
C'est que pour enseigner il faut un minimum d'altruisme.
Je vous laisse inférer la suite.

Alain Destexhe

@skit,

au moins une :-) mais là j'ai un grand coup de fatigue

Alain Destexhe

@skit,

au moins une :-) mais là j'ai un grand coup de fatigue

Simon

Des citoyens un tantinet responsables ont mille fois questionné l'implication des "acteurs éducatifs" face à la lente déglingue de qualité des formations.
Ainsi, respectivement: le jeu des P.O.(surtout ceux de l'Officiel), celui -une clé initiale- des parents ou familles, puis ces attitudes d'enseignants (leurs schémas mentaux et personnalité) jusqu'au rôle des "milieux" qui forment ces divers acteurs.

Derrière ceci pointe inévitablement le jeu du POLITIQUE, particulièrement celui des gauches francophones. Elles en ont fait leur chasse gardée, afin de mieux tenir le "troupeau des brebis" et de leurs bergers dans des pâturages fermés..... plutôt que de les laisser "brouter leurs savoirs" en pleine liberté de pensée pluraliste.
Le résultat est là, mesuré aujourd'hui de manière internationale, sans faux fuyants!

Examen unifiés de 6e "CEB"? Le Soir nous commente encore ses pages en reproduisant partie des questions avec remarques telles "estimé difficile pour les écoles à discrimination positive". Propos imbéciles pour dire que la barre était encore placée trop haut? Qu'il eut mieux valu niveler par le bas comme s'y sont si bien appliquées les Onkelinx puis Arena? Les mêmes se revendiquant d'appartenir à des milieux de la Libre pensées? On rigole!

Skit

Cette année je présente les examens d'entrée en faculté polytechnique.
Pour garder un nombre d'étudiants suffisants, l'examen est simplifié à peu près tous les cinq ans (à l'exception de certaines années où ils étaient nombreux à le passer).
Qui plus est, des examinateurs facilitent la tâche en orientant les élèves pour n'en tirer presque que la capacité à raisonner pour trouver le bon chemin vers la réponse (quitte à ne pas trouver la réponse).

D'un côté, je sais qu'avec les facilités apportées pour que les quelques élèves qui se présentent réussissent, je n'aurai pas à me plaindre d'un examen trop facile.
De l'autre, l'idée que des gens n'ayant pas le niveau rentrent en 1ère année est décourageante (et je m'attends à ce que les professeurs soient particulièrement sévères avec les 1ères).

Les sciences en découragent plus d'un à cause d'une rigueur qui ne s'enseigne plus; le seul moyen est de l'obtenir par soi-même, ce qui est très sélectif.

Avez-vous une idée, monsieur Destexhe, face à ce problème?

Zébulon

"bourre le crâne avec des choses pas bonnes"

Moi, il y a un truc qui ne cesse de m'étonner: tous les profs sortent-ils du même moule gauchisant, tant il est usuel qu'ils matraquent nos chères têtes blondes de leurs "idées" pré-mâchées, fleurant bon la guimauve du prêt-à-penser "solidaire, festif et citoyen" ?

E. G.

@ A.deT. ((L'humain devra "inférer" à partir de bribes d'information.))
Oui certainement, à un âge plus mature nous avance "wallagonie".
Je suis en soutien de cet aspect. Sans "bases stabilisées" par un couple formalisation + mémoire, faudra pas compter sur la seule "inférence" et "imagination vagabonde".
Ces remarques ont été cent fois défendues par des enseignants du terrain, peu écoutés par des inspecteurs ou pédagogues en chambre?
Idem en matière d'éducation: laisser l'enfant à vau-l'eau puis demander un ressaisissement n'est pas une méthode payante. "L'enfant n'est pas un adulte" ont souligné des experts.
J'espère que nous partageons ce point de vue.

A. de Tocqueville

Les Djeunes d'aujourd'hui apprennent les fleuves et les rivières mais en effet, connaissent mal les tables de multiplication si pratiques pour aborder les maths modernes.
Attention qu'à l'avenir, l'inférence est peut-être un atout majeur devant la complexité grandissante et la surinformation. L'humain devra "inférer" à partir de bribes d'information.
Le test dont question est d'ailleurs inspiré des tests d'intelligence et ceux utilisés par les chasseurs de tête.
En fait, les deux éléments (mémoire et déduction) sont indispensables.

wallagonie

"Construire ses savoirs" de peur que l'on ne vous bourre le crâne avec des choses pas bonnes : ultraaaalibéralisme, extrémismes,... et s'assurer que les élèves sont, finalement, capable de se passer des professeurs.
Et pourtant, notre culture est essentiellement transmisive ! La construction de ces savoirs, à cet âge-là, est une illusion et une gigantesque perte de temps qui a pour résultat que les élèves ne savent plus grand chose (de précis). Heureusement, il reste pas mal de profs qui résistent. L'avenir leur donnera raison.

CQFD

LLB titre à ce propos: Les 6e primaires ont été mis à l'épreuve.

45000 élèves concernés. En 2007 84% avaient réussi l'épreuve, c-à-d obtenu 50%
dans chacune des trois branches. Le CEB fait néanmoins l'objet de repêchages.
Propos d'un inspecteur: une chance supplémentaire pour ceux qui ont mal travaillé pendant l'année. Devinons où est la faille...

Juliette

"à bas les repères de tous ordres, à bas la mémorisation; vive le raisonnement assaisonné de la subjectivité de chacun."

Telle semble être la disposition mentale de quelques psycho-pédagogues s'exprimant dans les colonnes de presse écrite (en dehors de la Carte communiquée ici au Soir).
Faut-il y coupler l'abandon de la rigueur, de l'effort, le sens de la récompense et celui du mérite? Une manière de plus d'amplifier le cocooning de nos chérubins.

A quelle génération d'experts appartiennent donc ces psycho-pédagogues? Probablement à celle qui eut à souffrir d'un Rénové mal torché?

"Vive les sciences dures, à bas les sciences molles.",
ai-je cru entendre ironiquement dans les universités, il y a qq années. Avec 50% de jeunes allant là sur des options "sciences humaines" en surnombre et sans débouchés clairs, on fabrique des cultures pour nos êtres en désespérance. Dans le même temps, on s'alarme de la disparition des vocations vers les filières de la rigueur. A qui doit-on attribuer cet errement?

echocynique

Personnellement j'attends de voir les questions posées avant de juger.

Quelle est la vraie question; le test est-il "trop dur" pour les élèves ou plutôt "le test permet-il de juger de la capacité de ces élèves à réussir en secondaire"?

On se lamente sur un taux de réussite de 70%. Mais ce taux est encore supérieur au taux de réussite en secondaire...

On se lamente parce que le thermomètre affiche 40°. On va essayer de faire un peu tomber la fièvre. Mais guérir surtout pas.

C'est vrai que lancer quelques décrets mal ficelés (cfr le décret mixité) est plus facile qu'améliorer la qualité de notre enseignement

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan