Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Pour ou contre le service minimum | Accueil | PISA suite »

21 mai 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

fahrrad

Dies ist ein großer Ort. Ich möchte hier noch einmal.

koudegeul

A JL, je soutiens tout à fait votre dernière intervention. Il faudrait également stopper les nominations.

JL

En réponse à Chrysalide:
Vous ne répondez pas à ma question. Il n'existe à l'heure qu'il est aucun paramètre objectif qui permette de départager les gens en toute équité. Dans le primaire, surtout dans l'enseignement communal, clientélisme et politisation sont de mise, je parle par expérience.
Je pourrais vous répondre que les syndicats ne tirent pas une drôle de tête pour n'importe quel autre poste de fonctionnaire (police, finances, etc...) qui nécessite un concours. Il y a beaucoup trop de jeunes enseignants motivés qui se découragent face au manque d'encadrement et de transparence des désignations. En France, lorsque vous réussissez un concours avec une moyenne raisonnable, vous êtes nommés immédiatement!!! En Belgique, si vous ne bénéficiez pas d'un coup de pouce ou d'un coup de chance, vous pouvez attendre 15 ans avant d'avoir un emploi stable (je parle pour l'officiel). En attendant, vous pouvez vous retrouver à 100 km de chez vous ou encore vous retrouver sans rien après 10 ans de bons et loyaux services parce qu'il y a des réaffectés. Je trouve qu'une matière comme l'enseignement mérite plus de respect pour les candidats et des règles moins surréalistes.

wallagonie

"Vous êtes une bonne illustration du mal qui ronge l'enseignement en Belgique" écrivez-vous Célestin.
Mais quand comprendrez-vous que "l'enseignement en Belgique", ça n'existe plus depuis des lustres ! L'enseignement en Flandre, surtout au niveau de ses performances, n'a strictement rien à voir avec l'enseignement en francophonie belge ! L'enseignement est communautarisé. Point.

E. G.

Devant ces situations inextricables, dangereuses pour l'avenir de nos (jeunes) populations, le comble est que les sources de presse commentent (et bon nombre de citoyens dénoncent) des carences et distorsions, en espérant qu'un sursaut de conscience agite le monde politique et les milieux corporatistes. Puis qu'au total rien ne bouge, autre que des ajustements cosmétiques et de volumineux discours creux!
Quand on essaierait de définir ce que sont l'INERTIE et l'INCOMPETENCE, pas besoin de dictionnaire, nous en avons 1000 exemples sous les yeux. Bravo les idéologues et leurs suppôts.

paul

Je ne puis que rejoindre AdT.

La plupart des profs que j'ai eus ne se sont jamais remis de mai 68. Et la tolérance qu'ils prônaient ne s'appliquait jamais à ceux qui osaient afficher un désaccord avec eux. Si bien que finalement il y avait deux groupes dans la classe: ceux qui beuglaient leur approbation à chaque slogan révolutionnaire, et ceux qui se taisaient. Soit parce que cela ne les intéressait pas, soit parce que cela valait mieux pour eux.

Et pour les investissements en Wallonie, s'ils sont en hausse, il n'y a pas de raison de bouder son plaisir. Mais il reste effectivement à voir si cela relève du structurel, du conjonturel, voire de l'effet d'aubaine. Et je ne sui pas très optimiste, en fait.

La dégradation de la qualité de l'enseignement pèse je crois d'un poids très lours dans la dégradation de la situation économique de la région. Au lieu d'apportes des connaissances et des méthodes de connaissance, il a été opté pour un enseignement fortement teinté idéologiquement, qui devait être à même de former des "citoyens".

En conclusion, nous avons des contestataires, éternellement insatisfaits de leur sort et de la société, convaincus qu'ils ne peuvent rien changer à leur situation, et que d'ailleurs, ce n'est pas à eux de le faire.

A. de Tocqueville

Sans compter Amid Faljaoui, le grand boss de Tendances et du Vif qui égrène son keynésianisme sur Musique 3 2 fois par jour. Si cet homme est de droite, je suis la Reine d'Angleterre.
2 points:
1. l'idéologie des enseignants. Ils devraient former les élèves à l'esprit critique et pas au lavage de cerveaux. Je me souviens d'un copain de droite busé à son examen de maturité par un prof de FR marxiste. Heureusement, j'avais choisi Sartre et j'ai eu 8/10. La prof de morale était trotskiste et militante lesbienne. Les mecs dans la classe partaient avec -2/10. Les mecs libéraux avec -4.
2. Les investissements en Wallonie. La Wallonie attire par sa proximité avec la capitale de l'Europe et ses larges zonings boisés avec d'immenses parkings. Autre attrait : on peut engager des Anglais, Allemands, Hollandais, Français et Luxembourgeois (en évitant la main d'oeuvre locale). Croyez-vous que Google va engager des Hennuyers? J'en doute.

Chrysalide

pourquoi l'enseignement échappe à la règle des concours de recrutement? (JL)

JL: vous imaginez le nombre de recalés et la tête des syndicats en arrière-plan?
D'autres ont pointé du doigt une qualité décroissante de la formation des enseignants et de leur motivation pour ce noble métier, aujourd'hui galvaudé pour diverses raisons.
Ce sont les générations à venir qui vont subir les troubles semés dès maintenant.

JL

Je ne comprends toujours pas pourquoi l'enseignement échappe à la règle des concours de recrutement comme c'est le cas dans la plupart des pays d'europe (France, Espagne, Italie). Aucune règle répondant à une norme objective n'est établie n'est en vigueur en communauté française. Quand il en existe, elles sont très souvent contournées par des procédés bien connus tels que l'embauche de personnes par contrats d'un mois en remplacement de personnes "qui ne reviendront plus" car elles sont en train de prendre leurs congés de maladie de fin de carrière. De cette manière, les PO/échevins peuvent placer qui ils veulent en lice pour la nomination. Ceci se produit très régulièrement et est loin d'être exceptionnel...

Fluiffida

http://www.online4love.com - swingers
only a female would write a blog about a http://www.online4love.com - fuck buddy and mention "feelings" in every damn paragraph.

only a female would need to lay out http://www.online4love.com - fuck buddy rules. guys are born with these stenciled on the inside of our eyelids.

I move to have this post thrown out, your honor.

Vincent

Débat au RU sur 'officiel vs libre' ou 'independant vs state'

Couverture du Guardian de hier:
http://education.guardian.co.uk/publicschools/story/0,,2283189,00.html

He said it was understandable there was a lack of teachers because of the violence they face in some schools. Asked if he thought that some children in state schools were unteachable, he replied: "Yeah, I think there are contexts within which some children can't be controlled."

"You've got this situation in state schools where vast numbers of very good teachers are working with variable quality pupils and variable social context as well.

"How can you expect to get an Oxford graduate out of that group when they are being bullied, they are being influenced ... by a group from perhaps a disadvantaged background who have got a different agenda?"

Dans le Sunday Times d' aujourd' hui:
http://www.timesonline.co.uk/tol/news/uk/education/article4038899.ece

"Until that happens he is going to continue his attacks on the “huge overregulation” of schools and what he sees as the instinct of the government to intensify control at every opportunity, a sentiment few in the state sector would dispute."


"For all his defence of independent schools, Parry, like thousands of others, would far rather have been able to find a decent local state school for his children. Instead, he sent his daughter and son to an independent school. “For me, it was a simple economic and emotional choice,” he says. “What sort of environment did I want my children educated in and how much was I prepared to pay?”

koudegeul

Effectivement, tout ça pour ça. Et quand on sait que même au Selor, ce n'est pas très propre...
Bonne chance à vous

JL

Cher koudegeul, je me retrouve tout à fait dans vos propos. Le problème est véritablement la multiplication des réseaux et des protectionnismes. Ces cloisons n'ont plus de raison d'être!
Dans le même ordre d'idée:
- Est-il est acceptable que des enseignants soient choisis par des "échevins de l'enseignement", n'y connaissant parfois rien à l'enseignement, étant plus guidés par les échéances électorales et le clientélisme afin de péréniser leur élection le plus longtemps possible? Pratiquement jamais, il n'est tenu compte des compétences!!! Pour un non-initié, l'embauche relève soit de l'exploit, soit du coup de bol mais le plus souvent du fait que papa connaît bien qqn à la commune qui va arranger ça. Au détriment de la qualité et des principes d'équité les plus élémentaires. On se croirait en Allemagne de l'Est à la belle époque...

koudegeul

Oui, le vrai problème est la multiplication des réseaux. Et pour postuler, c'est kafkaïen, c'est irrespectueux même des candidats.

Est-ce bien normal qu'il faille plusieurs jours pour remplir les diverses fiches "acte de candidature" "modèle A" "Fiche de candidature A5" "Etat de service" Un exemple concret avec cet appel
http://www.restode.cfwb.be/ROOT/pgens/carriere/10012008_EO.pdf

Monsieur Dextexhe,est-il normal de devoir remplir les mêmes papiers parce qu'on postule pour des cours différents.

Est-il normal de ne recevoir aucun accusé de réception de la part du ministère?

Est-ce bien normal qu'après avoir postulé pour le secondaire de la CF, il faille recommencer les mêmes démarches pour l'enseignement communal ou l'enseignement supérieur?


Et toujours joindre un certificat de bonne conduite à jour alors qu'aucun engagement n'est annoncé? parfois, c'est pour une simple réserve de recrutement?

Lors d'un réengagement par la CF, est-il bien normal de devoir à nouveau fournir à cette Communauté française pour laquelle on a déjà travaillé un extrait d'acte de naissance? parmi 7 autres papiers administratifs et alors que les données sont dans l'ordinateur de la CF.


N'y a-t-il vraiment pas moyen d'informatiser toutes ces données une fois pour toutes au ministère? afin de ne pas décourager les candidats interimaires? afin donc que les enfants, les adolescents aient cours tout simplement. La pénurie ne vient peut-être pas d'un manque de vocation mais bien de l'offre.

Petit coup de gueule parce que remplissant ce jour l'appel à candidature pour l'administration communale de Sambreville qui se termine demain, je me rends compte qu'il ne me reste plus de certificat de bonne conduite, que je ne peux donc pas postuler.

Roger

Les universités françaises de plain-pied dans la compétition.
http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/05/29/les-universites-de-plain-pied-dans-la-competition_1051086_823448.html#ens_id=1038616

A. de Tocqueville

Une bonne partie de l'enseignement catholique bruxellois accueille une majorité de musulmans (Les Ursulines, etc.) pour une raison simple : les musulmans se sentent plus proches de Marie (l'équivalent de Fatima) que l'enseignement laïque temple de l'athéisme.
Personnellement j'ai inscrit mon fils dans l'officiel parce qu'il n'est pas suffisamment studieux pour suivre dans le Libre situé à 2 km. J'ai suivi l'Officiel parce que ma mère était mangeuse de curé. Il n'y a pas forcément de discrimination mais de l'élitisme intellectuel bien nécessaire pour former les élites de demain.
Si l'Officiel était un peu plus exigeant au niveau des examens, il performerait mieux. S'il était un peu plus sélectif dans le choix du corps professoral et des directeurs, itou. L'Officiel a autant de potentiels mais, idéologiquement, il se refuse à la sélection, qui est pourtant l'essence de toute société humaine. Egalité des chances oui mais, ensuite, que les plus méritants gagnent.
Le VRAI problème est la multiplication des réseaux en Belgique. Presque autant d'écoles que d'agences bancaires et seulement des embryons de synergies entre eux. C'est financièrement intenable.
Merci la pilarisation!

Pierre-Yves

Alors Pierrette, on fait encore son petit délire???

aline

Paul, tout à fait d'accord. Et je reviens à ma question posée dans les des posts sur le sujet:
que représente l'écart constaté par l'étude PISA? Que représente-t-il concrètement? Bref, faut-il s'inquiéter pour nos enfants qui sont dans l'officiel? Les laïcs, les athées défendeurs du principe de l'école officiel devront-ils mettre leurs enfants dans le catholique s'ils veulent leur donner plus de chances de réussite? C'est peut-être cela la mixité sociale... les athées chez les catho!

Vous posez également une bonne question: comment intéresser à l'école les élèves qui n'ont pas de problème tout en faisant le maximum pour ceux qui en ont?

paul

En tant que libéral, Prof, je ne me retrouve pas dans vos commentaires.

Le propos n'est pas de laisser tomber les plus faibles, mais de ne pas leur laisser déterminer le rythme de tout le groupe. Ce qui a pour principal effet d'ennuyer et de décourager les autres. Que les plus faibles aient besoin de possibilités de rattrapage dans les matières où ils ont des problèmes est une évidence.

Par ailleurs, et pour en revenir au débat libre/officiel: j'ai fait mes secondaires dans l'officiel, et la ségrégation entre faibles et forts y existe tout autant qu'ailleurs. Les brevets de bonne moralité attribués à l'officiel par les biens pensants ne correspondent pas à une réalité condrète. Simplement à une conviction idéologique.

Pierrette-Yvette

au (petit, présumé) Prof de service,
Comme d'hab on tartine pour colorier en noir ce qui se décrivait en grisé, quel qu'ne soit l'origine?
Tel les fourbes, vous ne changerez guère de méthode. 'Je prétends le contraire de ce qui vient de s'affirmer', c'est là votre arme des veules. Répondez donc svp à l'alias Aristote, plutôt que d'esquiver par une réponse honnête; ça vous gêne donc tant de l'être quelquefois?
Pour avoir 'fréquenter' l'enseignement provincial en question, le fait n'étonne qu'à peine. Sauf les ahuris locaux?
Le fait cité par Aristote est de notoriété (restreinte), mais pas mensonger (hors les intéressés au recrutement non réglementaire).

JL

Il est tout de même impensable au 21 siècle que l'expérience acquise au sein d'un réseau, voire d'un po ou d'une commune ne soit pas valorisable ailleurs. C'est une ineptie. Toute tentative de progrès dans le sens de la rationalisation est suivi d'une levée de boucliers des syndicats. Mon épouse est institutrice, diplômée avec grande distinction. Après 7 ans, elle n'a toujours pas de perspective de nomination en vue. Certaines de ses collègues attendent depuis 15 ans!!! Elle travaille dans l'officiel. Les règles de recrutement y sont très complexes et absurdes. Elle n'a jamais été embauchée dans le communal car nous avons changé de région. Sans connexions (ou sans piston) pas d’emploi à long terme, on vous garde comme bouche-trou pour les intérims de 2 semaines. Et même constat dans le libre: à moins d'avoir un coup de chance, il faut avoir des connexions. Ca fait un peu penser à l’Allemagne de l’Est en son temps. Chaque année, on craint les réaffectations qui arrivent en masse, chaque année, elle est susceptible de perdre son emploi, ce qui est déjà arrivé. Ca fait mal de refaire des intérims de 2 semaines après 10 ans d’ancienneté.

alex

"je ne pourrais que vs renvoyer vers les articles de journaux (pourtant de droite) qui en parlent."

C'est ça que l'on vous demande. Merci. (NB: erreur commune, ce n'est pas parce qu'un journal traite d'économie ou de finance qu'il est de droite. Trends n'est pas de droite, les deux glands qui tiennent la rubrique fiscale et financière de la libre - finance, fisc, sousous pourtant - sont très loin d'être à droite, bref, tout ce qui brille n'est pas or ultramegalibéral.

"ça dépend de, bof"

Eclairant... d'avoir suivi le débat RTL de Vrebos ce midi (thème état de l'enseignement). Ceci suit le dernier pavé de Destexhe accusé de formuler des "avis à l'emporte-pièce". Ah, PISA aurait donc mesuré tout faux?

Eclairant d'entendre alors les postures adoptées par les intervenants (cfr. leur profils respectifs).

Politiques au pouvoir: Dupont et Simonet et..: Tout baigne pour les "bons élèves" (un truisme), Destexhe a vu faux, le problème se situe chez les élèves.. à problèmes (60%, c'est donc normal? RE: non regrettable, mais c'est multivariables)

Directeurs d'établissements: Mais oui nous jouissons d'autonomie (ah, faut entendre l'avis de ceux qui ne figuraient pas sur le plateau!). Plus d'autonomie? Oui dans le Libre (par tradition, c'est vérifié); dans la C.F. (ah, tiens ça c'est nouveau!)

Professeurs opérationnels: les voix de la réalité ont droit à l'expression. Enfin!
Constats sans trop de fuite en avant. Haro sur l'hypocrisie des P.O.!
Oui il y a des problèmes sérieux, tant chez les élèves que chez les profs de qualité (que l'on a de plus en plus de mal à recruter), manque d'attrait du métier et des vocations, comme chez les prêtres!

Conseillers pédagogiques (caricature de ce prof. Honoraire (ULB)): tout ça est multivariables. On ne peut dire que tout va plus mal ni que tout baigne. Ah? Avis sans prise de positions égratignantes. La banalité exprimée dans un français au ton semi-précieux. Exemple flagrant de la non-prise de position qui correspondrait à une reconnaissance de failles du "système des orientations stratégiques". Bof, ne pouvaient-ils donc inviter un "expert" opérationnel de la pédagogie dite expérimentale, susceptible de dire l'actualité sans trop d'oeillères? Fuite en avant, car ces ULg, ULB sont ...trop partie prennante dans les orientations déficientes, car en partie obéissant à des idéologies politiques! Ah, ceci va encore émouvoir. Tant mieux, car c'est réalité.
Cessons de faire l'autruche qui ne sait montrer que son croupion à la foule qui lorgne l'animal!

Prof

Vincent,
Le fait que les investisseurs se bousculent n'est pas cité dans cet article-là en effet.
Je pourrais vous fournir des chiffres sur le fait que les investisseurs viennent en masse en Wallonie mais comme je n'ai pas les textes originaux de ces études (et comment les aurais-je ?), je ne pourrais que vs renvoyer vers les articles de journaux (pourtant de droite) qui en parlent.
Mais comme (et je le conçois), ce n'est pas parce qu'on l'a lu dans le journal que c'est parole d'évangile, on tourne en rond ! ... :-)

Vincent

Cher Prof, cette étude est fort logique!
Oui, la Wallonie est géographiquement, tout comme la Fandre, bien localisée entre 4-5 grandes économies.

Mais la RW et l' Etat fédéral offre des 'incentives' colossaux pour fiare venir des centre do coordination etc...

Là où on peut se marrer, c' est la venue de Google!

Il y en a déjà 3 en Allemagne, 2 aux PB, 1 en Italie, Suisse, France, UK, et encore 1 en Irelande.

Quel exploit 'Montois' donc que d' avoir réussi d' amener Goog à Mons...

Pour info voici, les critères de choix de site:

Google’s criteria when selecting locations for data centers

- Large volumes of cheap electricity.
- Green energy. Focuses on renewable power sources.
- Proximity to rivers and lakes. They use a large amount of water for cooling purposes.
- Large areas of land. Allows for more privacy and security.
- The distance to other Google data centers (for fast connections between data centers).
- Tax incentives.

http://www.wayfaring.com/maps/show/48030


Pour en cocnlure Prof, votre capacité d' analyse le déçoit.
Dans votre fil, vous parlez 'des investisseurs qui de se bousculent', nulle part l' article du 'Vif' (comme vous dites) ne signale cette cohue.
Il ne faut pas confondre attirance et réalité maleureusement...


Robin

Des commentateurs s'appuient sans cesse sur des "articles de presse" comme s'il s'agissait d'une source à tout coup fiable, voire rigoureuse au plan intellectuel.
Détrompons-nous gentiment.
Nombre de fois sur ce même blog ou sur d'autres, il y eut des débats sur le sérieux journalistique. Pas toujours à l'avantage de la profession!

Alors, sortir un "Vu-Lu sur MachinChose" doit être pris avec circonspection.
Croisez donc plusieurs titres entre eux sur la relation d'un même sujet. Remarquez en outre de quelle agence de presse (commune) la dépêche sort. Puis livrez-vous à une lecture critique.
Stupéfiant, sauf bien sûr pour les ahuris qui y voyaient une divination...
De là à ce que certains confondent gauche et droite, ce n'est, diront les psy, qu'un problème de "latéralisation", ou de strabisme préférentiel.

Prof

David Brabant,

Le français est certes une langue compliquée mais que cela ne vous empêche pas d'essayer de la pratiquer un minimum correctement...

Mais la suffisance de votre intervention montre votre intolérance. Le manque d’argument assurément.

Je vais donc me mettre à votre niveau et vous soumettre une petite citation, qui n’a rien de très fin mais justement, que, j'en suis sûr vous comprendrez aisément. Et si ce n'est pas le cas, méditez-là au moins :

"A force de peter trop haut, le cul prend la place du cerveau"

David Brabant

> Le problème est que votre intervention est totalement incompréhensible !

Allez savoir pourquoi, le fait qu'elle vous soit incompréhensible ne m'étonne pas outre-mesure.

Prof

C'est une étude d'une filiale du "Financial Times" qui est relatée ici dans le Vif.

http://www.trends.be/fr/economie/12-1635-44765/article.html

Mais je vous entends déjà dire que l'étude (dont je n'ai pas ici les données complètes) a été diligentée par la gauche ou que sais-je encore ... :-)

alex

"étude récente montre que sur 1000 régions et grandes villes européennes, la Wallonie se classe 5e au niveau des régions les plus dynamiques où les investisseurs se bousculent !"

Z'avez la référence svp? (Une étude réalisée par Capron pour un ministère wallon, peut-être?)

Pro

Je suis un rigolo ? C’est déjà ça. On me l’a en effet souvent dit :-)…
Le problème est que votre intervention est totalement incompréhensible ! …
je confirme donc mes propos.

David Brabant

> Le problème du MR est qu’il veut uniquement avancer avec les plus forts et tant pis pour les autres dont il considère que s’ils sont dans une situation moins enviable, c’est uniquement de leur faute.

C'est après avoir lu cela qu'il est hilarant de vous entendre discourir sur les préjugés de "la droite". Ces vilains (ultra-)(néo-)libéraux qui viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes.

Vous êtes un rigolo, on ne vous l'a jamais dit?

Prof

avec le "t" là où il faut.... :-)

prof

Puis-je à mon tour vous faire remarquer qu’en néerlandais, on ne dit pas "Wat zegt uw" mais bien "wat zegt u" ! En bref, on ne dit pas « que dites votre » mais bien "que dites-vous " ! A moins qu’au fil du temps, le nivellement des classes par le bas n’ai amené une forme nouvelle de cette phrase interrogative ? ….mdr….

Prof

Un vrai prof,

Merci pour votre cours de français. Ce n’est pas ma spécialité et même si j’ai eu un prix d’orthographe en 6e primaire (et oui, tout arrive…), l’énervement du moment me fait parfois faire des boulettes… :-). Mais pour le contenu de votre message, voilà typiquement une sorte de ce que j’appelle parfois la « psychologie de comptoir ». De belles paroles vides de sens mais qui font sérieux, des approximations, des a priori, … bref un discours très à droite, très très à droite…Juste de la fumée quoi. Manque de tolérance, manque d’ouverture, volonté de ne pas progresser et de garder les privilèges pour le plus petit nombre. Classique pour un libéral quoi :-)
L’irresponsabilité parentale ? Bien sûr qu’elle est existe ! Plus que jamais ! Mais ce n’est quand même pas la faute du PS, du Cdh, du MR ou d’Ecolo si 54 % des chômeurs wallons n’ont pas dépassé le second degré de l’enseignement secondaire ! Si ?....
Notre société est sclérosée par des idées lénifiantes ? Encore une fois tout à fait d’accord avec vous et c’est d’ailleurs ce que je dénonce en parlant de la pensée unique libérale !
Faudra quand même que vous m’expliquiez comment la Wallonie peut vous paraître si sclérosée alors qu’une étude récente montre que sur 1000 régions et grandes villes européennes, la Wallonie se classe 5e au niveau des régions les plus dynamiques où les investisseurs se bousculent ! Mais en bon libéral, cette évidence-là aussi, vous allez la nier… Classique là encore.
Le problème du MR est qu’il veut uniquement avancer avec les plus forts et tant pis pour les autres dont il considère que s’ils sont dans une situation moins enviable, c’est uniquement de leur faute. A cause de leur fainéantise par exemple pour les chômeurs. Non monsieur, nous ne naissons pas tous égaux socialement et n’avons pas tous les mêmes chances de nous en sortir ! Certes, il y a des exceptions mais vos chances de réussite dépendent souvent du milieu dans lequel vous êtes né et évoluez. Et cela, on ne le choisit pas !

Vrai démocrate de mon état et «homme de coeur» ne vous en déplaise.

Un vrai prof., celui-ci

Prof: « des aprioris » (wat zegt uw?)
Puis-je faire remarquer à votre éminence professorale que la locution adverbiale latine « a priori » est donc invariable. A moins qu'au fil du temps, l'accent mis sur le nivellement des classes par le bas n'ait amené une forme populaire de la locution?

C'est le ministre des Aff.Etr. Karel De Gucht qui de passage en Chine disait « En Belgique, on diplôme plus de psychologues que d'ingénieurs. Il faut s'interroger là-dessus. » Vous êtes-vous jamais questionné sur le pourquoi de ces 50% d'inscriptions aux universités de jeunes en quête de clarifier leur mal-être existentiel d'ados attardés? Et sur les causes profondes de l'irresponsabilité à la fois parentale et politique ..socialiste.. quant à cet état d'une société? Bien sûr, il va se trouver un ou l'autre alias assez imbécile pour nous retourner l'évidence sous la forme de baleines d'un parapluie: « c'est la faute à l'ultralibéralisme, à la droite, à..»
Voyez-vous - Prof et alias divers - notre société est sclérosée par des idées lénifiantes. Si on ne prend pas la résolution de la secouer dans leur torpeur, l'Europe et ses « régions appauvries (Wallonie & Co) » vont courir à leur perte.
Au profit de QUI, en substitution? Réponse: au profit de ces pays (blâmés pour leur manque de sens des D.H.) qui n'hésitent pas à pousser massivement leur population à « gagner face à l'adversité ambiante ». Tels sont les chinois et indiens, et quelques autres pays émergents. Vous soutenez la thèse inepte de défense de droits acquis. Ici sera le gouffre dans lequel vous allez - idéologiquement - les mener, cette génération +1.

Quelqu'un citait ces « Ecoles à discrimination positive » (des instruments PS conçus pour arroser les misères d'intellects peu développés, qui constituent majoritairement leur électorat). Sont-ce des diplômés de telles écoles que les TV nous ont montrés à l'oeuvre hier soir dans les rues d'Anderlecht, avant-hier à Saint-Josse ou Ixelles, demain un peu partout ..grâce au laxisme politicien de ces lâches qui couvrent de telles déviances sous le couvert d'une compréhension coupable? Est-ce une force que vous acceptez de ces gauches ineptes, Prof « des aprioris »?
Mieux vaudrait vous abstenir que de vouloir babeler erronément!
Vrai professeur de mon état et «progressiste» ne vous en déplaise.

Prof

insinué ok mon cher Frop.
L'erreur est humaine.... Et plus, je ne suis pas prof de français si cela peut vous rassurer...Mais c'est vrai que la droite n'accepte pas l'erreur. Et dieu sait, si elle en commet !
Allez, vite... faut mettre votre beau costume... y a un meeting bleu ce samedi après-midi... :-)

Frop

"Encore une fois ai-je demandé ou même insinuer"

Bonjour le niveau...

Prof

Non, pas au détriment des forts ! Encore une fois ai-je demandé ou même insinuer cela ? Ce n’est pas possible de concilier les deux ?...
Perso, je ne suis inféodé à aucun parti donc les références habituelles au « grand satan » PS ne risque pas trop de me toucher… :-)
Pour ce qui est des aprioris, je ne pense pas en avoir. Toutes mes constatations, ressentis, jugements ne sont jamais que le fruit de mon expérience professionnelle et personnelle. Elles ne sont peut-être pas LA vérité mais juste ma vérité.

Bon belge

Et si on essayait d'amener les plus faibles à être plus forts ?... (Prof.)

OUI, bien sûr Prof., pour autant que ce ne soit pas au détriment des 40% autres (forts)!
Sinon, vous êtes en plein dans la logique basique du PS à la ARENA, à propos de laquelle d'autres que moi ont formulé leur avis (que vous n'acceptez pas bien sûr, votre doctrine sinon une forme de lassitude/frustration vous interdit-elle l'ouverture à l'élitisme)?

Alors, seul remède? Mieux vaut séparer le bon grain de l'ivraie, pendant que vous "oeuvrez socialement" à redresser les cas (à quel % chiffrez-vous les deux masses 60/40, 80/20, 5/95? selon quelle distribution?). Que coûte la "remédiation" en termes de société?
Je cite ceci non pas par absence de COMPASSION pour les démunis intellectuels, mais par un constat pratique: l'histoire révèle qu'on n'a jamais bâti un grand dessein politique et du "succès durable" avec des armées de cancres, ni sur des jeunes inéduqués comme il s'en voit trop aujourd'hui. J'ai encore assisté à la chose vers 14h45 alors qu'une bande de clodos (des futurs ratés d'écoles "à discrimination positive Onkelinx" à BXL) taguaient des façades en pleine foule à leur sortie d'école! Les interpellant, ce fut tout juste pour éviter un jet de bombe couleur: bravo la merde arenienne?

NB: je suis aussi issu de milieu modeste, ai travaillé comme un studieux en me privant de loisirs faciles, ai réussi une carrière assez brillante (sans trop de Profs, mais en les respectant), essentiellement grâce à MA persévérance et SANS bourse: pas mal non, Prof.?).
Gardez donc le moral haut, car vous faites un métier très utile à la société.
Mais de grâce, changez d'idéologie ou d'a priori!

Prof

Je ne m'attendais pas vraiment à plus d'ouverture en venant sur un blog de droite bien sûr :-)
Encore une fois certains ne savent pas lire ! Où ai-je indiqué que j'enseignais le français ??
Vous plaignez mes élèves ? A en juger par les anciens qui viennent chaque années me dire un petit bonjour et me signalant à quel point notre formation leur a été profitable pour trouver un emploi, je me dis que nous ne devons pas être complètement nul, dogmatique,...La tolérance, l'ouverture à l'autre, la justice sociale, … sont des principes que j'enseigne tout autant voire plus encore que les matières techniques de base. Et ça semble ne pas trop mal réussir à mes élèves que je considère comme des êtres humains à part entière et pas comme des petits soldats. Et c'est ss doute là que nos chemins commencent à s’écarter…
Mais bon, comme tout bon libéral vous semblez détenir LA vérité et je ne voudrais pas vous ôter cette illusion… :-)

Prof

Je ne m'attendais pas vraiment à plus d'ouverture en venant sur un blog de droite bien sûr :-)
Encore une fois certains ne savent pas lire ! Où ai-je indiqué que j'enseignais le français ??
Vous plaignez mes élèves ? A en juger par les anciens qui viennent chaque années me dire un petit bonjour et me signalant à quel point notre formation leur a été profitable pour trouver un emploi, je me dis que nous ne devons pas être complètement nul, dogmatique,...La tolérance, l'ouverture à l'autre, la justice sociale, … sont des principes que j'enseigne tout autant voire plus encore que les matières techniques de base. Et ça semble ne pas trop mal réussir à mes élèves que je considère comme des êtres humains à part entière et pas comme des petits soldats. Et c'est ss doute là que nos chemins commencent à s’écarter…
Mais bon, comme tout bon libéral vous semblez détenir LA vérité et je ne voudrais pas vous ôter cette illusion… :-)

David Brabant

> Je pense que vous n’enseignez pas le français !

A lire votre réponse, je pense que vous non plus. Parce que là aussi, j'ai un peu de mal à comprendre où vous allez chercher les arguments que vous m'attribuez dans mon message.

A vrai dire, je me demande ce que vous pouvez bien enseigner. Dans tous les cas, que cela soit dans le libre ou dans l'officiel, je plains vos élèves. J'imagine bien le prof dogmatique que vous devez être pour en avoir suffisamment croisé dans ma vie d'étudiant.

Célestin

Ouh là là, pauvre Prof. Allez, on compatit bien fort ( et si vous avez le temps, lisez aussi ceci, c'est instructif : http://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A8s_d'intention )

Prof

David,
Je pense que vous n’enseignez pas le français ! Où donc en effet ai-je dit que j’enseignais dans l’officiel ? C’est tout le contraire ! …
Où encore ai-je prétendu que les enseignants étaient moins bon ou meilleurs ds le libre que dans l’officiel ? Tjs nulle part ! J’ai juste dénoncé les P.O. du libre, véritable « nomenklatura » totalitaire ainsi que le bourrage de cerveau libéral qui essaye de convaincre les moins informés que tout ce qui est de gauche ou organisé par la gauche est automatiquement malhonnête, mal organisé,… Or, que ce soit en politique ou dans l’enseignement, j’ai tjs constaté le contraire…

David Brabant

> Et si on essayait d'amener les plus faibles à être plus forts ?

Parce que c'est ce que vous faites dans l'enseignement officiel (enseignement que j'ai fréquenté par ailleurs - pour l'anecdote dans la même école que le sénateur Destexhe).

Pourquoi qu'on ne me dit jamais rien ?

Soyons sérieux. Vos discours idéologiques ne peuvent plus convaincre personne.

Ayant fréquenté l'enseignement officiel, dans une école qui à l'époque était réputée bonne, je peux vous dire qu'en étant issu d'un milieu modeste j'y ai subi également des discriminations. J'ai encore en mémoire le nom de tous ces profs (encartés à gauche, je peux vous le garantir) qui tenaient des discours larmoyants sur la société "solidaire, festive et citoyenne", mais qui étalaient leur préjugés quand il s'agissait d'évaluer leurs élèves.

Le fait qu'une école soit bonne ou non n'est pas une affaire de réseau ou d'idéologie. C'est une affaire d'hommes et de femmes, motivés ou non par ce qu'ils font. D'où l'intérêt de laisser aux écoles une plus grande autonomie pour les choisir.

Sur les 40 profs que j'ai supporté (c'est le mot) en humanité (une longue traversée de l'ennui), combien étaient-ils véritablement excellents ? Trois ? Combien étaient-ils simplement valables ? Dix ?

Le reste était clairement là pour venir chercher un salaire. Point barre.

Ah, j'oubliais : c'est parmi ce "reste" que l'on trouvait généralement ceux qui nous bassinait avec leur bonne conscience de bazar.

Prof

Aristote,
Je connais bien le problème que vous dénoncez. Alors si vous voulez parler de directeurs libéraux exerçant une fonction pour laquelle ils n'ont pas les titres requis, je les fréquente tous les jours....

Aristote

Croyez-vous que dans l'officiel on est plus démocratique. Dans l'enseignement provincial liégeois on engage des régents (socialistes) pour enseigner dans le supérieur alors que des licenciés attendent un boulot. On se moque des statuts pour nommer des directeurs n'ayant pas le titre requis. La politisation à outrance est la plaie de l'officiel.

Prof

Et si on essayait d'amener les plus faibles à être plus forts ?...
Oulala, aider les plus faibles... voilà sans doute encore qqch d'impossible à imaginer ?
Ce sera ss doute encore considéré comme de l'assistanat comme toute idée à caractère humaniste...

David Brabant

> On avance avec les meilleurs et tant pis pour les autres !

Ca vaut mieux que de reculer, sous prétexte d'amener tout le monde à un plus petit commun dénominateur.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan