Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« "My Mom" | Accueil | Bravo Justine Henin »

14 mai 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Riquet

Vincent:
en UK qui paie vos "subventions", vos "offres conjointes", vos "cadeaux"?

Vodafone parvient à tenir sa rentabilité sur l'expansion des pays émergents, à peine sur l'Europe
Telefonica est surtout rentable grâce à l'Amérique latine (et profils abonnés babelleurs)
Belgacom : on ne sait trop, grâce au football peut-être?
KPN et Tele2 ne cessent de se plaindre d'un marché belge trop étroit
...
et la Commission européenne fait acte d'ingérence pour FIXER LES PRIX qui conviennent à LEURS VUES?

Remettez donc votre futur dans les mains de fonctionnaires surpayés, puis gagnez le bureau de chômage?
On finira par imprimer dans la tête de certaines gens l'empreinte du Tout-gratuit, Tout vous est dû, ...
ça ne vous rappelle aucun profil d'idéologie politique?

Vincent

Test Achat, l' exécrable mensuel, vient de publier une étude sur le broadband...

http://www.dhnet.be/infos/societe/article/209344/internet-trop-chere-belgique.html

La concurrence est telle ici au RU que les opérateurs offrent un laptop Dell à la signature d' un contrat (24 mois)...

Idem en GSM, tous les appareils sont subventionnés 'heavily'. Pratique interdite en Belgique 'pour protéger' le consomateur.

Sur un contrat 18 mois, on choisit un smartphone dernière génération, que ce soit un BB, un HTC, etc...
Tous les 12 ou 18 mois, suivant le contrat, vous pouvez 'upgrader' le téléphone. Si pas content, vous faites jouer la concurrence.
Chaque opérateur a un service 'customer retention' qui use de nombreux atouts pour vous garder (si vous êtes bon client).

J' ai 900 minutes/mois + unlimited data 3G, HSDPA pour 43€/mois sur 18 mois.
Y compris un téléphone d' une valeur de 669€ (tarif Proximus).
Les 900 mins sont valables sur TOUS les réseaux, fixes ou GSM!

Pour 900 mins chez Proxi, il en coûte 75€ auquel on ajoute 15€ pour 50MB/mois...(soit rien!)

En gros cela revient à 100€/mois.

Sur 18 mois:
UK = 787€
Bel = 1800€

Soit plus de 1000€ de différence auxquels on ajoute 669€ (prix tu téléphone offert)...

et on parle donc de 'protection' du consomateur... ils voulaient sans doute dire protection du cartel... (voir Orange-Bouygues-SFR)

Pierre-Yves

Suggestion: achetez des livres, cela coûte nettement moins (en poche) et cela rend très heureux...

alex

"si la libéralisation des télécommunication s'est plantée c'est parcequ'elle n'a pas été convenablement encadrée par les pouvoirs publics ?"

Aussi paradoxal que cette affirmation puisse paraître, elle n'en est pas moins tout à fait exacte: la libéralisation ne signifie pas (notamment en droit) "dérégulation" (absence de règles) mais "re-régulation" (nouvelles règles). Aucun pays libéral au monde ne pratique al dérégulation. Mais tous les pays libéraux ont en place un cadre très strict donnant les "règles du jeux".

Les points à ne pas louper dans le cadre de la libéralisation sont l'arrivée de nouveaux entrants et leur survie immédiate. Le livre blanc sur les télécoms européens prévoyait la transition de manière extrêmement précise. Ici, ça a assez foiré. Comme ont foiré toutes les tentatives de rationnaliser les intercommunales de distribution d'eau (l'eau la plus chère d'europe alors qu'on ne peut nier qu'elle y soit abondante), de calodistribution (voir le retard technique énorme sur la france) etc.

Oui, dans le cadre d'une libéralisation, les pouvoirs publics ont un poids et un rôle énorme. Et on voit immédiatement s'ils jouent bien le jeu ou s'ils (leurs mandataires) poursuivent leur intérêt propre.

eric

"Le seul responsable est l' IBPT qui régule mal"

si la libéralisation des télécommunication s'est plantée c'est parcequ'elle n'a pas été convenablement encadrée par les pouvoirs publics ?
Belgique terre de surréalisme...

wallagonie

@Simon,
"L'immense technologie qui se cache..."
A technologie égale, voire supérieure, certains opérateurs en France proposent des tarifs attractifs. Comment font-ils ?
Pour le reste, comme vous l'écrivez souvent à l'encontre d'une foultitude de participants à ce blog, je n'ai pas vos gigantesques compétences et je reste pantois devant la qualité de vos analyses. Encore heureux qu'on vous a pour relever le débat.

David Brabant

@alex

"Bye bye Belgium. Ceux qui l'on quittée, famille et connaissances, ne la regrettent pas. Dommage..."

Et ceux qui ont été forcé d'y revenir le regrettent bien des fois.

--
David

alex

Hé bien moi, je vais bientôt m'y installer, en France. Je vous dirai quoi! (Et il faudra que je perde l'habitude de dire "je vous dirai quoi"! :-)

Je ne sais pas si je prendrai ma plume pour vous expliquer par le menu quelles sont les raisons qui me poussent à prendre mon baluchon, mais en voici quelques unes:

- Pour un montant de revenus identique, mon fiscaliste local a calculé que je payerai environ 26 % d'impôts (secu, CSG et autres compris...). C'est une économie d'environ 23 % sur mon taux *moyen* à l'IPP belge.

- Pour ce "prix", j'ai accès illimité, sur le mode de la free box, au système de santé français. De plus, mon employeur par le biais d'une mutuelle professionnelle, me remboursera tous les "extras", en ce compris tous les médicaments, c'est à dire plus que mon assurance professionnelle belge, qui est déjà la plus complète offerte.

- Je ne vous l'ai jamais dit, mais un de mes loulous a un "problème" qui nécessite un suivi particulier. Pour obtenir tel suivi, si je ne voulais pas le mettre dans une des deux écoles poubelles (excusez-moi, mais c'est le mot) de la capitale, je devais aller dans le privé. Le privé, en belgique, c'est les barêmes ONE, soit entre 200 et 500 € par mois, pas pris en charge. Notez, je ne suis pas le seul dans le cas: j'ai parlé avec des parents d'enfants autistes qui ont le même problème de financement.

Je ne sais pas, mais quand l'état me demande la moitié de mon salaire, j'imaginais que précisément c'était pour éviter ce genre de frais additionels, et rendre des structures correctes accessibles à tous. Ce n'est pas le cas. On me dira, c'est la communauté française, et la communauté française n'a plus d'argent. Je réponds: regardez, le festival de Cannes commence. Et la communauté française y donnera une des récptions les plus courues. Comme elle entretient maisons de représentation wallonie bruxelles à Paris et ailleurs,... Je ne suis pas contre, mais je me demande parfois ou sont les priorités. Evidemment, la macarena ne peut aller danser dans les écoles spéciales. La croisette, c'est tellement plus chic.

On me dira aussi "oui mais la France, vous savez, les soins c'est pas la même chose, le suivi c'est pas la même chose, la qualité, etc." Je dois dire qu'autant en terme d'allocs qu'en terme de structure, je ne vois pas de différence en faveur de la belgique jusqu'à présent. Les professionnels rencontrés étaient disponibles, me semblaient compétents (autant que je puisse juger) et je me demande si ce discours n'est pas plutôt une forme de chauvinisme à la belge, combien de braves belges sont toujours persuadés que nous avons le "meilleur système social au monde"?

Je ne sais pas, peut-être déchanterai-je. Peut-être est-ce une erreur. Je vous le dirai. Jusqu'à présent, tout ce que j'ai "perdu", c'est ma bagnole de société :-))) (et encore, "brutée" et moins imposée au final).

Pour le reste, pour ce que j'en ai vu, la France me semble marcher au système du "triple play", et pas uniquement pour les télécoms.

Bye bye Belgium. Ceux qui l'on quittée, famille et connaissances, ne la regrettent pas. Dommage...

Alain Destexhe

Ben je sais pas mais je connais plusieurs personnes en France qui utilisent cette freebox et qui en sont très contents (et leur portefeuille aussi). Par exemple, il y a des chaînes télé d'histoire qui sont vraiment intéressantes et que j'aimerais regarder en Belgique

Simon

Me trompe-je ? Rédigé par: wallagonie (hier 23:xx)

walla (sans agonie... autre que celle de votre budget),
Je ne sais ce qu'est votre bagage professionnel (ça vous regarde). Cependant quand des choses ...qui frôlent l'INTOX... émanent d'une personnalité publique sérieuse comme A.D., je me dis que lui-même autant que vous ne devez guère maîtriser certains facteurs économiques que j'invoquais hier à 11:20. Dois-je vous ajouter que mon bagage est lui très sérieux en ces matières-là?
Vos propos communs évoquent le Y-A-KA, largement pratiqué dans les milieux où la démagogie se confond avec l'ignorance! Ce n'est pas l'habitude de vrais libéraux.

Faites donc, walla-sans-agonie, une analyse sérieuse des profils/motivations d'utilisateurs et des problèmes auxquels sont confrontées respectivement les entreprises et leurs clients ...dont vous soutenez les thèses...

Lombard

Je me demande aussi que fait Belgacom avec les morceaux de musique ( 5 euros/mois + les photos ) qui ne sont pas utilisés ? On a l'impression de vous faire un cadeau, le cadeau ce serait de décompter cette somme au départ. C'est le même prix ( 0,99 € ) que chez tous les revendeurs Internet de musique ET beaucoup plus facile à utiliser ET non codé en mp4. Où va la somme des musiques non téléchargées et perdues après un certain temps ...dans une caisse noire ?

wallagonie

Qui payera les différences de recettes publiques ?
Taux de taxation belge = N°3 mondial. La Wallonie a une pression fiscale globale plus forte que la Flandre. Et avec cette pression, je n'ai même pas droit, par exemple, à des routes convenables en Wallonie. Il y a effectivement des choses que je n'arrive pas à comprendre.

wallagonie

De 95,00 € à 35,00 €. Impossible ?
Dans ce grand marché concurrentiel, des opérateurs, en France y arrivent. Le produit n'est peut-être pas tout à fait comparable (Je l'ignore). Mais il est clair que l'électricité, l'ADSL,... ; tous ces services aux mains exclusives, jadis, de l'Etat, coutent plus cher que la moyenne européenne.
L'Etat, en tant d'actionnaire, a certainement des possibilités, via l'IBPT, de réduire sa marge, ce qui aurait un impact bénéfique sur le pouvoir d'achat des ménages. Un moyen comme un autre ?
Me trompe-je ?

wallagonie

De 95,00 € à 35,00 €. Impossible ?
Dans ce grand marché concurrentiel, des opérateurs, en France y arrivent. Le produit n'est peut-être pas tout à fait comparable (Je l'ignore). Mais il est clair que l'électricité, l'ADSL,... ; tous ces services aux mains exclusives, jadis, de l'Etat, coutent plus cher que la moyenne européenne.
L'Etat a certainement des possibilités, via l'IBPT, de reduire sa marge

Belgexpat

Belle offre...quand celà fonctionne. A défaut vous pourrez découvrir la face cachée de l'offre en France: hotline payantes, absence des prestations promises, slamming et j'en passe.
Free et Neuf proposent des services extraordinaires mais leurs clients ne sont pas forcément satisfaits.

Bon belge

@ wallagonie 16:37, calculons approx. comme vous le proposez. Soit :

ADSL (moyenne de ? 30 €/mois?)
+
Tf fixe (moyenne de ? 50 €/mois?)
+
télédistrib. (moyenne de ? 15 €/mois?)

le tout = 95 €/mois, que nos parlementaires ramèneraient à 30 €/mois?
QUESTION: ils tiennent une baguette magique pour réaliser ce coup-là???

Alors qu'ils fasse aussi le jeu:
1) ma taxe annuelle voiture (750 €/an): qu'ils me la réduise à 250 €/an, avec la même baguette!
2) ma taxe foncière (1.250 €/an), qu'ils me la réduise à 400 €/an, avec la même baguette!

QUESTION: QUI paiera les différences de "recettes publiques"?
Jeu d'esbroufe... Je suis pas socialiste, mais il faut une logique cohérente.

P'tit  Doc

Comparativement, à quand une médecine à 30 €/mois, tous risques garantis et fournitures pharmaceutiques inclus? Avec bien sûr nos primes d'assurance hospitalisation mis dans le `package´?
Une Onkelinx serait-elle capable de l'atteindre cet objectif là? sans creuser encore plus le déficit public, bien entendu.

Va falloir un profond remaniement des structures de Santé publique et une liquidation de nombre de postes intellectuels pour parvenir à l'objectif de coûts rêvé.
Ne dit-on pas cependant qu'il manque d'infirmières? Qu'il faut lever le numerus clausus des généralistes? Qu'un médecin pour 500 habitants est un ratio inacceptable pour une médecine de qualité à visage humain? Que les Maisons médicales socialistes sont mieux que d'imaginer une pratique de médecine individualisée?

Personnellement, j'aime bien mon médecin - compétent - auprès duquel je vais depuis 18 ans quand ça se justifie, jamais par abonnement à une médecine gratuite ou à coûts standardisés à la baisse.

Lombard

Le seul responsable est l' IBPT qui régule mal...L' IBPT n'est pas apolitique, c'est là qu'il faut que les parlementaires " culottés " interviennent ...mais, le veulent-ils ?

wallagonie

Euh, je ne pige pas bien votre intervention sur les clopes. Enfin, si, ils n'ont qu'à arrêter de fumer s'ils se plaignent de manquer d'argent.
Alors, de 1 : Il est très difficile d'arrêter de fumer, que vous soyez riche ou pauvre n'y change rien ;
De 2 : La question du pouvoir d'achat ne concerne pas que les pauvres. Une famille de la classe moyenne, qui, par exemple, ne fume pas, serait bien heureuse de payer moins cher l'ADSL, le téléphone et la télédistribution (trois services utilisés par la très grande majorité des citoyens). Calculez au bout d'un an ce que cela représente et comparez avec ce que l'État vous octroie grâce au fond mazout par exemple.
Je trouve donc ma proposition pertinente, mais sans doute bien trop simple pour qu'on en parle sérieusement.

Chrysalide

de wallagonie: Un parlementaire pourrait-il relayer cette modeste idée ?

Vous commentez vite sans avoir lu ce que d'autres tentent d'expliquer?
30 €/mois au lieu de 45, ça fait l'équivalent de combien de paquets de cigarettes
(que certains ménages en difficulté de "nouer les deux bouts" n'hésitent malgré tout pas à claquer? Question de choix de vie, probablement.

wallagonie

Si les ménages belges pouvaient profiter d'une telle offre, ce serait un réel coup de pouce pour leur... pouvoir d'achat. Or, le pouvoir d'achat semble être une préoccupation majeure actuellement. Un parlementaire pourrait-il relayer cette modeste idée ?

poil-à-gratter

Vous n'avez pas d'autres comparaisons à présenter, O'pol?

Si on lit les larmoiements des opérateurs adverses "y pas assez d'espace, coûts de.." faudra nous les expliquer autrement que via le laïus des call-centre Tele2 & Co (dont on notera le nombre de plaintes d'utilisateurs adressées auprès de l'ombusman Telecom). Tiens, pourquoi les concurrents ne draguent-ils que dans les grandes zones urbaines, laissant les campagnes à vaut l'eau? Alors, les critiques creuses...
NB:
j'ai rien à voir avec Belgacom, hors le fait d'être client content du service!

M. O'nopole

Etonnant non?
Belgacom est 9ème du top 50 des entreprises performantes en Europe....

http://bwnt.businessweek.com/interactive_reports/europe_bw50/

Simon

Loin de moi l'idée de jouer ici le protectionnisme. Cependant:

En choisissant ce thème, le sénateur Destexhe semble tomber dans le piège que nous fabriquent certains milieux (des collectifs identifiés) adeptes du "tout low-cost, tout gratuit". Ce qui démontre de la part de leurs tenants une totale inexpérience industrielle et même économique de base!
La presse en quête d'article embraye volontiers sur ces thèses (...).

L'immense complexité technologique et l'intensité des "services" qui se situent "cachés derrière" ces facilités "banalisées?" passent complètement inaperçues aux yeux du grand public. Les actions menées par des milieux tels les Tests-Achats (...), le BEUC de l'U.E. (vaste bureau de lobbying) et même le jeu de la commissaire libérale luxembourgoise Viviane Redding (Concurrence) font peine à imaginer! La Commission agit comme un nid d'idéologues (eurocrates), allant maintenant jusqu'à IMPOSER des prix aux fabriquants et opérateurs? Ceci fera plaisir à nombre de loufoques peu avertis. Soyons sûrs que les taïwanais, chinois, etc. seront d'autant ravis de ces incitants à la délocalisation.

Economistes à la gomme, analysez donc les situations des Alcatel-Lucent, même de Nokia et 1.000 autres industriels européens qui sont en train de glisser vers des grands fonds, via démentèlement, malgré un indéniable leadership R&D technologique. Appliquez le même rationnel idiot à p.ex. une Agfa-Gevaert fort malmenée ou d'une Philips? Voyez la provenance de 85% de nos électroniques grand public?
Mettez-y encore une grosse louche de politiciens peu versés dans ces sujets ... mais qui imposent leurs idées empruntées aux collectifs déjà nommés. Ces mêmes politiciens sont néanmoins accusés de pratiquer l'ULTRALIBERALISME (langage dirupienne pour publics particulièrement abêtis).

Apprenez donc "hommes publics" à nous concocter des législations et des coûts de fonctionnement institutionnels qui obéiraient à ces mêmes dogmes et principes du "low-cost". Après, nous en reparlerons! Décevant!

A. de Tocqueville

Je rejoins partiellement Andfon : la Belgique souffre de pseudo-libéralisations qui sont pires que le remède. En outre, elles offrent un boulevard aux pourfendeurs des libéralisations qui peuvent facilement arguer : "Vous voyez les conséquences du 'libéralisme' sans foi ni loi : les prix sont élevés et la qualité moindre".
Tant que des opérateurs ex-monopolistiques conservent un "droit de cuissage" sur les nouveaux arrivés et une majorité des actions entre les mains d'un Etat politisé, on ne pourra pas parler de libéralisation.

Andfon

Il semble que dans ce secteur comme dans beaucoup d'autres, la survie d'entreprises belges de taille respectable ( Belgacom, Electrabel, banques,...) dépend de leur capacité d'"entuber" leurs clients sur leur petit marché protégé. Finalement, le choix ne se pose-t-il pas entre garder des champions nationaux, qui au moins, emploient des belges, ont des dirigeants belges, font de la R&D en Belgique où ils soutiennent les universités, etc. Si on ouvrait tout, la Belgique finirait de perdre ce qui lui reste de grandes entreprises et deviendrait intégralement un territoire colonisé. D'ailleurs 75% du chemin a été réalisé. Il n'y a qu'à voir l'évolution de Bruxelles comme centre de décision ces 15 dernières années. Si on va jusqu'au bout et qu'on libéralise à fond tous les secteurs, il faudra alléger les obstacles aux nouveaux entrants pour régénérer un tissu qui sera devenu intégralement contrôlé par des entreprises étrangères qui pomperont et investiront très peu. Il faudra " diminuer" l'Etat et tout ce qui freine l'initiative...Or, cela est-il une stratégie valable, vu l'étroitesse du marché belge qui ne crée d'effets d'échelle suffisants que pour de trop rares secteurs économiques? Voir " L'économie belge sous influence : investissements étrangers en Belgique et conséquences sur le pouvoir de décision stratégique ", Herman DAEMS ; Peter VAN DE WEYER, Bruxelles; Louvain-La-Neuve : Fondation Roi Baudouin; Academia, 1993.
Un livre déjà ancien mais qui reste pertinent...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan