Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« L'Europe est aussi en panne | Accueil | Vive Saint Nicolas ! »

04 décembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Christian Willame

Vu le vécu scolaire de mes quatre enfants (14 mois, 9 ans, 17 et 18 1/2 ans :
1°/ "respect" aux enseignants : +++de bonnes volontés, malgrés les rumeurs ;
2°/ le programme scolaire doit être plus large, humaniste ; ne doit pas être si rigoureux ; ex : faire paticiper plus les étudiants, à leur maison, via des forums/discussion à l'école (les amener à lire la presse, à suivre les émissions télévisuelles intéressantes) ....
3°/ pendant les heures de cours : pourquoi ne pas aller plus souvent au cinéma "art et essai", par exemple ? ....
4°/ décret Aréna : plutôt positif. A Leuze : les "notables" se faisaient un devoir d'envoyer leurs enfants dans certains collèges "huppés" de Tournai, alors que le même enseignement est donné à 500 mètres de chez eux ....
... et une dernière pensée aux étudiants bientôt en examen dès le 10 décembre, et aux universitaires qui se préparent aux examens de janvier (pour ceux du moins, qui ne remettent pas "tout" en juin ) ...
Bien cordialement,
Christian W .

Yvette-Pierrette

Je connaissais le DIX Commandements. Ici, il y en a un de plus.
Serait-ce l'effet de la valeur ajoutée arc-en-ciel?
Ou l'expression basique d'une vraie bible du combattant?
((((((((((((((((((o:

Pierre-Yves

Quel beau programme!!!!
:o)))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

Alexis de Tocqueville

Pour une égalité des chances parfaite : voyez la Corée du Nord.

En marge de ce débat, les editions Couleurs livres (Fonds Vie ouvrière) proposent que l'enseignement prenne en charge les actions suivantes:
• recourir aux spécialistes
• libérer en nous la part de rêve et d’imaginaire
• communiquer en évitant les dialogues de sourds
• être impliqué dans la vie d’une institution
• fêter et donner du sens aux événements
• écouter de sorte que l’autre se sente entendu
• tirer du positif de toute difficulté
• ne pas se faire rouler ou faire preuve d’esprit critique
• observer en vue de préparer une action
• savoir négocier avec les gens en évitant les violences inutiles
• traiter des informations

Là au moins, c'est un programme de cours complet!

Pierre-Yves

Chère Babette,
Où ai-je été écrire qu'il s'agissait d'une mesure asocial(ist)e???
Que du contraire, je trouve l'idée excellente!
Reste en effet la question de la propriété au terme des 50 ans, mais à défaut de mieux, c'est vraiment une belle initiative!!!
Il n'empêche que si on reprochait au décret Arena d'avoir suscité des (rares) files, on peut aussi reprocher "gentiment" à cette initiative d'en susciter également... Mais je suppose qu'au moment où j'écris ces lignes, une solution digne aura été trouvée par les autorités communales pour ces candidats acquéreurs!
Enfin, je trouve assez intolérent le fait de sysqtématiquement mal prendre mes propos au prétexte que je vote socialiste...
Belle preuve de tolérance :o)
Pour ma part, je ne critique jamais ouvertement les gens pour leurs opinions politiques (parfois exprimées assez "vertement" sur ce site peu socialiste!) en ce qui me concerne...
Bien à vous!

Babette M.

Sept maisons dites "sociales" à vendre (4 ch-à-c, ça fait modeste), pour 27 candidats retenus,

en leur offrant des conditions à 50% de la valeur du marché normal, sur 50 ans!!!

ça vous paraît donc une mesure asocialiste,
monsieur P-Y qui tartine allègrement ses préjugés de gauche sur ce blog. Etiez-vous donc dans la file d'Etterbeek, malheureux?
Si ce n'est pas le cas, allez quémander chez Mme Dupuis à RBC! à BXL-ville, elle a des milliers d'habitations sociales à offrir à des gens pour autant qu'ils aient obtenu un petit drapeau rouge ou carte de même couleur!
Votre hypocrisie est a faire pleurer un mort...

Pierre-Yves

Parlant des fameuses files, je note avec "amusement" que le Bourgmestre MR d'Etterbeek en suscite également...
Bien malgré lui et pour viser une approche "sociale"... Un peu comme Arena...

Simon

Où se trouve vraiment la posture démocratique
lorsqu'on entend sur TV une mégère affirmer
"il n'est PAS question de changer" puis que le compte des écoles donne +- 1/4 des établissements avec des files, puis qu'enfin la mégère à peine CONcernée cherche des parades médiatiques à sa dogmatique?

DiRupo (qui mendie son retour au pouvoir) aurait-il donné instruction d'enfariner le discours pour ne troubler personne dans la population qui ne le supporte plus? Dans tous les cas, ça mérite le terme (...) de dictature feutrée. Un style coutumier à de nombreux PS d'Europe!

Pinson

A noter LE SOIR qui une nouvelle fois sous la plume de Frédéric Soumois vole au secours d'Arena.

Alain Destexhe

C'est exact Lombard et c'est bien LE problème

Lombard

J'ai regardé le tableau des résultats ( à la moitié du PDF ) nous sommes bien placés ? je ne comprend pas ... à moins que ce ne soit QUE les Flamands.
https://www.pisa.gc.ca/BROCHUR-F-28.pdf

Robin scolaire

Et si nous proposions le lancement d'un PISA-Bis sur deux aspects?

1) le PISA des filières de formation des enseignants...
couplé au
PISA des enseignants engagés dans la carrière active (les 20-35 ans et 40-55 ans)...

Evidemment sur des critères différents de ceux de leurs élèves. Question d'identifier des PROBLEMES au sein de ce vaste échantillon!

2) PISA des P.O. afin de corréler le style des instances dirigeantes et leurs méthodes préférées avec les RESULTATS atteints grâce à leurs procédés respectifs?

Attention, ayons une chaise solide lors de la publication des conclusions! La "ministre-présidente" risque d'avoir un nez à la Pinocchio à cet instant-là.

Alexis de Tocqueville

Le plus inquiétant est le diagnostic d'Arena : j'ai engagé 1.000 maîtres supplémentaire, c'est dû à l'inégalité. Dans quelques années, ça ira mieux.
Combien de fois nous a-t-on dit "ça ira mieux dans 5 ans"? Et à chaque fois, il n'y a aucune amélioration.
Ce n'est EVIDEMMENT pas la seule inégalité entre élèves qui explique ce résultat.
Faute d'un bon diagnostic, il y a peu de chance de guérir le malade.

Roger

Je m'étonne aussi de voir la Russie en tête dans PIRLS. Mais l'étude PISA, quant à elle, est réalisée par l'Université de Liège.
De plus, Pierre-Yves, toutes les études internationales concordent depuis plusieurs années : à chaque fois, la CF est mal classée.
Enfin, l'orthographe anglaise est si compliquée que les petits anglo-saxons l'apprennent en phonétique. Ils ne sont guère avantagés.

paul

Merzi pour zez eclairzizzements.

Mais je suis quand même surpris de vos raccourcis.

Par exemple, sur quoi vous baseriez-vous pour penser l'anglais, le hongrois ou l'allemand sont plus faciles que le français?

J'entends souvent dire que l'anglais est plus simple, mais beaucoup de gens qui pratiquent cette langue m'ont déjà affirmé que cela n'était vrai qu'à un niveau superficiel, et qu'n fait elle est fort exigeante.

Je prends note qu'il s'agit là de votre opinion personnelle.

Et cela n'explique de toute manière pas le faible score de la CF en sciences et mathématiques.

En ce qui concerne la productivité, celle-ci ne me semble toujours pas un indicateur fiable pour juger de la qualité de l'enseignement.

Dans le coût de l'enseignement, il faudrait d'ailleurs tenir compte de l'effort de formation fourni pas les entreprises.

Et celles-ci se plaignent régulièrement de la faiblesse de l'enseignement reçu par les candidats à l'embauche, ce qui les oblige à former elles-mêmes, y compris dans des matières basiques comme les langues - une forme de report de la responsabilité de l'administration sur le secteur privé dont on parle peu.

Pierre-Yves

David, Paul,
S'agissant d'un test de lecture je suis persuadé, mais ce n'est qu'une opinion personnelle, qu'elle défavorise des langues réputées "compliquées" comme le français ou le néerlandais. A l'inverse de l'anglais qui est certainement plus simple à appréhender...
Je ne remets nullement en cause l'étude de façon "dogmatique" (ce que vous semblez me reprocher) mais je m'interroge...
Pour ce qui est de la productivité BELGE, je la mets en avant comme telle car l'étude est très défavorable pour la CF, mais elle n'est pas non plus élogieuse pour la Flandre (comparée à PISA)...
Donc, me présenter de façon caricaturale comme "zélés zélateurs zozotants de la zolidarité festive et zitoyenne" ou comme tenant d'une "théorie du complot", c'est travestir la réalité...


paul

D'accord avec le commentaire ci-dessus. Et je voudrais bien savoir pour quelle raison ceux qui ont fait cette étude auraient cherché à favoriser certains pays plutôt que d'autres.

Déjà rien que la question: "Pourquoi?..." Auriez-vous une quelconque théorie du complot à nous exposer?

Et la fameuse productivité du travailleur belge est elle-même très discutable.

D'abord parce que vous parlez du travailleur "belge", alors que le sujet traite de la Communauté Française.

Et ensuite parce que les chiffres de productivité ignorent les chômeurs.

Ceux qui travaillent produisent beaucoup, mais trop peu travaillent.

David Brabant

@Pierre Yves

Comme d'hab sous nos cieux coco-munautaires, quand les chiffres ne sont pas favorables, on remet en cause l'étude qui les a produits. Le terrain était lourd, les sangliers avaient mangé des cochonneries, épidabord c'est pas notre faute (c'est la faute aux flamands, à la communauté européenne, aux méchants néo-ultra-libéraux, au capitalisme sauvage - biffer les mentions inutiles et à mon avis elles le sont toutes).

Etat d'esprit déjà dénoncé dans plusieurs documents, dont celui cité ci-après, qui explique que notre enseignement s'offre le joyeux privilège d'être tout à la fois l'un des plus chers et l'un des plus médiocres de l'OCDE.

https://www.fundp.ac.be/facultes/eco/recherche/cahiers/2006/serie-33.pdf

Etat d'esprit dénoncé également dans un document de Pierre Pestiaux, économiste de gauche, dans une note qu'il faut lire chez les zélés zélateurs zozotants de la zolidarité festive et zitoyenne.

https://www.cifop.be/doc/conf_srepb_pestieau_170505.pdf

Arthur NN.

à Didier ... OK pour ce cadrage clair. Venons sur le
""Mais comment fait-on coexister ces écoles-là avec des écoles de quartier, souvent tirées vers le bas par la population qui les fréquentent ?""
1) Le principe de base serait d'accepter que TOUS parmi des populations > n'ont pas nécessairement les aptitudes, capacités et/ou motivations pour sauter la barre des (un terme que je n'aime plus, car trop galvaudé). On l'accepte pour les aptitudes sportives, pourquoi refuser cette nuance pointant sur les intellectuels +- doués?
Au PS, ils savent parfaitement ceci, mais le refusent pour des raisons a)de calcul b)d'image et c)de dogme!
Un DiRupo (venu de rien et orphelin dit-on) montre qu'il s'est débrouillé pour grimper les rangs jusqu'à celui de "parvenu", sans être passé par Notre-Dame du Saint Esprit. Pourquoi et comment?
2) Je suis moi-même passé par des écoles 2e rang; le fait n'a pas empêché que je réussisse une solide carrière. Grâce à d'énormes efforts personnels et ma persévérance. OK, ce fut moralement dur. Ne les aurais-je pas menés assidûment (sans l'aide de parents), je serais simplement resté à un niveau de bon travailleur, dans un métier de , une carrière plane. Il en faut aussi, dans tous les domaines, sans les déconsidérer. Et le du travail en attend un certain nombre, absents aux appels, à cause d'une distorsion >. Mot tout aussi détestable que celui d'élite.
3) ""que faire dans les quartier défavorisés ?"" Agir au travers d'un P.O. moins obtus, avec un appui renforcé vers le corps enseignant, afin de lui garder le moral haut dans une certaine adversité ou un manque relatif de considération. Gestion des Ressources Humaines, ça se comprend dans le milieu public? Pas au travers des syndicats, autrement. Les idées ne manquent pas parmi ces praticiens, là aussi la créativité peut s'exercer.

chaghis

Voir l'article " How to be top" dans l'Economist du 20 octobre.La réussite se trouve plus dans la motivation des professeurs que dans leur nombre ou dans le montant du financement.
Donc, comme le dit le sénateur, donnons le maximum de liberté aux écoles, diminuons sensiblement l'administration et grâce aux moyens dégagés, un peu plus de sous aux écoles de quartiers défavorisés.
Le mieux, mais sur le long terme, serait d'arriver au système de " chèque éducation " proposé, sauf erreur, par Hayec

Didier D

Je n'approuve absolument pas la stratégie de l'égalitarisme de la ministre Arena, mais je me demande néanmoins comment tenir compte de la disparité des populations et niveaux sociaux fréquentant les écoles.

J'ai passé 13 années à Catteau, une véritable usine à universitaires. Déjà en 4ème latin-math, nous recevions comme exercices des questions issues de l'examen d'entrée à polytech.
Autant dire que nous sommes tous parvenus sans trop de problèmes au bout de nos études universitaires, et que nous pouvons dire merci à notre école pour le bagage reçu.

Mais que faire dans les quartier défavorisés ? Comment imposer des standards de qualité mesurés par des examens externes (proposition de notre Sénateur si j'ai bien lu) quand on se trouve devant une telle disparité de classes sociales.

Je me dis que dans une ecole de Molenbeek, où la population est constituée à 90% d'enfants d'immigrés, on ne parviendra jamais à atteindre le niveau moyen imposé par ces examens externes.

Alexis de Tocqueville propose que les meilleures écoles soient récompensées. Comment ? Et que fait-on avec les moins bonnes, dont beaucoup le sont simplement à cause de la proportions d'élèves issus de familles défavorisées ?

Clairement, je suis favorable à ce qu'il y ait des écoles élitistes, qui fabriquent des cerveaux capables de réussir des études supérieures. Mais comment fait-on coexister ces écoles-là avec des écoles de quartier, souvent tirées vers le bas par la population qui les fréquentent ?

Pierre-Yves

Amarena,
Désolé si mon propos est mal compris, mais je souligne bien que la CF pourrait faire mieux!!!
Ceci étant, je persiste à penser que l'étude en question peut interpeller:
- pourquoi cette bonne position de certains ex-états communistes?
- un positionnement en général fort avantageux du mond anglo-saxon et des "tigres asiatiques";
- un "monde latin" (france, québec, espagne, roumanie, CF) plutôt à la traîne,
-les musulmans à l'arrière.
Selon moi, tout cela résulte d'un choix de critères avantageux pour certaines cultures. Donc, je questionne la "scienficité absolue" de l'étude...
Par ailleurs, notons qu'en général la productivité du travailleur belge est reconnue, ce qui est en partie lié à un enseignement moins mauvais que certains ne le disent...
Mais il convient de rester attentif, car en effet tout n'est pas parfait je le redis!
Amicalement (car de gauche :o) !

Amarena

@ Pierre Yves, pigeon voyageur trop compréhensif...
[d'autres Etats souvent cités en "exemple" (...) sont également sous la moyenne]
C'est ici, cher interlocuteur que l'on reconnait un militant gauche typique: "il y a pire que nous ailleurs". L'excuse s'est collectivisée, voulue solidaire: que tous les intellectuellement faibles s'assemblent, Tricky band.

Viendrait pas à votre pensée de clamer: d'ici 3 ans on fera aussi bien qu'en Finlande?
Et de choisir l'émulation créative, par essence libérée?

Remarquons qu'en Russie en dépit de l'étiquette anti-démocratique plaquée sur ce régime, les parents qui souhaitent "faire émerger" leurs enfants des gouffres où les firent tomber l'ex-URSS. Papa/maman ont conservé une forte motivation à forcer l'apprentissage chez la plupart des jeunes. D'où des résultats encourageants.
En Occident les jeunes façon cocoon (cul dans le beurre) et des parents laxistes ou peu éduqués ne poussent qu'à aller vers le contraire! Soit le principe revisité de la gravité d'Isaac Newton: tombons, toujours vers le bas. Les étoiles seront pour les autres (chinois, indiens, ).

E. G.

"PISA 2006 ne montre, en effet, aucune amélioration par rapport à 2000 et 2003."
Fallait observer sur RTL-TVi 13h la manière dont ils passèrent le micro à la lumineuse Arena qui ajoutait
...tout ça parce que nous n'avons amorcer les efforts d'égalité des chances qu'à partir de 2004, alors que les flamands s'y étaient employés plus tôt... Question: qui là-bas, politiquement? sachant que leurs 50% d'écoles VL relèvent du réseau Libre. Qui assure majoritairement la qualité du Nord? Comme quoi la binchoue communautaire n'est pas sur un mensonge près pour dire que les Nollet(...), Hazette (wow, un bon vieux prof), Mme Dupuis (...) n'avait rien initié de bon avant que la lumière divine ne vienne éclairer le front bas de notre géniale rigide entre tous!

Alexis de Tocqueville

Marie Arena a lancé une enquête interne sur les performances en mathématique. Elle ne sera pas publiée mais confiée à l'Inspection scolaire... On comprend pourquoi.
Il faut supprimer ladite inspection et transformer les inspecteurs en professeurs pour l'école du devoir (1 heure par jour obligatoire pour revoir les connaissances de la journée).
Il faut publier une fois l'an les meilleurs collèges et lycées. Les meilleurs, au lieu d'être brisés en les obligeant à inscrire des élèves médiocres doivent être récompensés.
Il faut une évaluation par les élèves et par les parents de la qualité des enseignants.
Et il faut un élitisme intellectuel à partir du secondaire supérieur et ce, quelle que soit l'origine sociale.

Roger

Même chose à la RTBF : recevant Arena sur PISA, ils ont soigneusement omis la CF. Grâce aux Flamands, la Belgique est souvent bien classée.
A noter que si la France est à la traîne aussi si j'en crois le tableau, le Luxembourg s'en sort très bien alors qu'ils apprennent 4 langues!

paul

Je ne vois pas le rapport entre la faiblesse des convictions démocrates de Poutine et la qualité de son enseigement.

Mais le problème évoqué est que l'enseignement devrait être une source de mobilité sociale.

Or, chez nous elle tend à perpétuer les inégalités.

Disons le encore autrement: je pense que tout le monde sera d'accord pour dire que les entreprises les plus intéressantes et les métiers offrant de meilleures possibilités requièrent un niveau de qualification élevé.

Or, si ces entreprises ne trouvent pas chez nous les qualifications dont elles ont besoin, elles iront ailleurs. Ou elles les importeront.

Et il ne restera plus que celles qui emploient du personnel peu qualifié.

Et donc, à nouveau pas de mobilité sociale.

Pierre-Yves

Mwaip,
Il est certain que l'existence des réseaux d'enseignement en Belgique, et singulièrement en communauté française, n'est pas top...
La lecture de ce fameux classement doit toutefois être relativisée à mon sens, car visiblement d'autres Etats souvent cités en "exemple" (la Norvège, les Pays-Bas, la France de Sarko,...) sont également sous la moyenne...
A contrario, la Russie (pourtant si souvent citée en contre-exemple pour l'étatisme "dur" de son président) est bien classée...
Bref, il y a tjs moyen de faire mieux, mais de là à en faire toute une histoire.

Maria Speedo

Symptomatique, la dépêche du Soir... dont voici le titre:

"Pisa : les élèves belges ont une bonne moyenne"

Donc ok, tout va bien merci... ce n' est qu' en lisant la dépêche que l' on s' aperçoit que la CF est méchament à la traîne!

On a les journaleux que l' on mérite (et formé par un enseignement de qualité évidement...)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan