Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Beaucoup de monde pour la Belgique | Accueil | Les recours scolaires explosent »

20 novembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Niklas Achtung

Patchwork dominical anti-énergivores et source de coliques écologistes: https://skyfall.free.fr/

{{ Voici dans le passé comment on a géré avec la peur, les problèmes climatiques... Le 26 février 1780, les paroissiens de Besançon demandent à leur curé d'écrire à l'évêque pour qu'il excommunie les chenilles processionnaires qui ont fait des ravages dans les arbres fruitiers des environs. Trois jours plus tard, une sorcière accusée d'être la cause de cette invasion, était brûlée sur un bûcher. En Europe centrale, de 1570 à 1630, on estime qu'entre 3000 et 4000 de ces femmes ont été brûlées. Christophe Pfister, le grand historien suisse du climat, en est arrivé à considérer les bûchers comme des indicateurs de désordres climatiques…}}

{{ Autrefois les intérêts engagés étaient beaucoup moins importants qu'aujourd'hui ; les inondations étaient acceptées comme des fléaux envoyés par la providence et passaient à peu près inaperçus au milieu de guerres, de pestes et de famines incessantes. Les populations d'ailleurs se plaignaient moins, parce qu'on eut pas écouté leurs plaintes, ni surtout songé à les indemniser ; enfin la presse n'existait pas, et personne dans le nord, ne s'inquiétait des inondations qui pouvaient se produire dans le midi. }}
Monsieur de Mardigny, Ingénieur en Chef des Ponts et Chaussées dans l'Ardèche, 1858

{{ Actualité 2007: il y a encore 60 ans, pas un physicien nucléaire ne croyait qu'on pouvait produire de l'électricité avec la fission, alors quand vous entendez des gens prétendre résoudre des soi-disants problèmes dans un siècle avec les solutions de maintenant, fuyez. }}

{{ Aucun objectif n'est plus crucial pour réparer l'environnement que celui de stabiliser la démographie }} dixit Al Gore, père de 4 enfants, dans son livre "Earth in balance"

{{ Comme la majorité des gens, nous aimerons voir un monde meilleur, ce qui se implique ici que nous travaillions à réduire les risques d'un changement climatique potentiellement catastrophique. Pour cela, nous devons avoir des soutiens importants afin de frapper l'imagination du public ce qui suppose bien sûr d'avoir un maximum de couverture médiatique. Pour cela, nous devons proposer des scénarios effrayants, faire des déclarations simples et dramatiques et éviter de mentionner le moindre doute que nous pourrions avoir. }}
Stephen Schneider, auteur-coordinateur principal du GIEC : during the 1980s Schneider emerged as a leading public advocate of sharp reductions of greenhouse gas emissions to combat global warming.

{{ What is Normal? A Critique of Catastrophic Man-Made Global Warming Theory
https://video.google.com/videop.....&hl=en }}

Serti M.

@Le grand naïf

Non, je n'ai, ou n'avais, pas la réponse. Accaparé aussi par d'autres choses, j'espérais retrouver cette émission sur le blog de "Questions a la Une". La première partie y est seulement apparue hier (ou avant-hier). (3+ semaines après sa diffusion).

Niklas Achtung

Selon le Bureau fédéral du Plan (loin d'être des fonctionnaires futiles):

""le retrait belge du nucléaire coûtera 25.000.000 de tonnes de CO2"",
Voici un concept futur de la "pollution durable", à faire réfléchir par nos traumatisés de la pollution atmosphérique?
(L'Echo 24/11 n°235 page 1)

Ah oui, ARTE 23/11 19h: un documentaire sur l'étude des forêts encore peu connues d'Amérique du Sud...
Les "découvreurs" allemands s'y étonnent de la taille gagnée par certaines lianes qui atteignent des hauteurs aussi élevées que les arbres ...hauts de 50-60m.
Déduction hâtive du commentateur: l'envahissement de ces zones par le CO2 occasionne une prolifération malsaine de certains végétaux.
Et toc! Ils ont ainsi réussi à déduire avant toute analyse comparative sérieuse que le CO2 urbain venu de 5.000km alentours atteignait déjà ces forêts profondes, peu explorées jusqu'à là. On saute à des conclusions avant d'avoir pu vérifier l'historique des phénomènes. Voici une méthode que l'on reconnaîtra familière d'autres "explorateurs de phénomènes mal connus"!

Celui qui l'est moins

On finira par comprendre la confusion entre certains pseudos:

https://www.plennevaux.be/alexandre/politique/eletrobel/

Heureusement qu'il reste des gens pensant par eux-mêmes au lieu de demander l'avis à Greenpeace. Multinationale militante connue pour ses attitudes anti-tout (enfin tout ce qui n'est pas exclusivement d'eux ou de leur dogme).
;<) ;<) ;<)

Le grand naïf

à Serti M.

Non pas vu, car j'étais accaparé sur les problèmes créés par un piquet de grève.
Les socialo-écolos RTBF de service s'en sont-ils bien tiré? Pourquoi poser la question alors que vous en tenez probablement la réponse? Suffit de se brancher sur le site de TV-propaganda...sans devoir questionner ce blog-ci.

Serti M.

Quelqu'un a t'il vu l'emission "Questions a la Une" sur Electrabel et le marché électrique ? Les conclusions?

Alexis de Tocqueville

Il me semble que la taxe sur l'essence = 60% du prix à la pompe.

Mimie

Messieurs les connaisseurs,
Un KWh électrique produit par technologie éoliennes bénéficie (chez son producteur) d'un SUBSIDE PUBLIC équivalant quasiment au prix d'un KWh produit selon d'autres méthodes.
Pourriez-vous nous dire combien de temps cette bienfaisance publique durera, en tablant sur le fait qu'après 2010-2015, ce sont 15% du volume de production qui viendront de ce moyen?
Deux mille mercis (mille de base + mille sous forme subsidiée).

wallagonie

Monsieur le sénateur,
Un litre de carburant coute au Vénézuela... 4 centimes d'euro.
Pourriez-vous nous dire ce que
couterait 1 litre d'essence en Belgique, aujourd'hui, si l'on supprimait l'ensemble des taxes diverses sur le carburant.
Mille mercis.

Simon pixels

de SIMON à pixeline :
Où aurais-je induit que nos gouvernants nous sauverons assurément de potentielles catastrophes naturelles (dont l'ampleur et les causes vont probablement bien au-delà de nos capacité à les contrôler)???

1) Dites-nous donc de manière réaliste et CHIFFREE en quoi les restrictions et coûts de tous ordres que nos chers "environnementalistes" réussissent à nous imposer (via des textes coercitifs de nos politiques occidentaux) vont améliorer significativement la situation?
2) J'ai clairement parlé de limiter nos excès, sans nous mettre une guillotine économique sur le cou ou nous forcer à une rétrogradation aux effets douteux.
3) Vous, pas plus que d'autres, n'avez le pouvoir d'empêcher les pays émergents et leurs populations d'accéder à un mieux-être dont nous jouissons égoïstement depuis 80 ans ou plus.

Qu'au total ça puisse poser des problèmes est une évidence.
Que l'homme soit capable de dominer les éléments naturels (excès solaires, volcans pollueurs, N autres causes...) reste du domaine de la spéculation politicienne des puissants lobbyists et leurs copains affiliés GIEC. Tellement puissants qu'ils imposent leur volonté et croyances aux foules et aux multinationales que vous invoquez! Elles, pour survivre, utiliseront les technologies comme opportunité de redéveloppement. Est-ce donc à blâmer?

Lisez donc à quelques sources non conformistes (parmi des centaines):
HERETICAL THOUGHTS ABOUT SCIENCE AND SOCIETY, un livre, dont résumé accessible via
https://www.fahayek.org/index.php?option=com_content&task=view&id=1608&Itemid=1
ou encore:
Modelling Earth: the whole picture, science article, Published: Thursday 22 November 2007
by Will Steffen, Australian National University , via
https://www.euractiv.com/en/environment/modelling-earth-picture/article-168586?ref=RSS
ou encore (source allemande)
https://www.klimamanifest-von-heiligenroth.de/klimaman-e.html

Mais bien sûr, tous ces gens -bien que scientifiques- sont des fumistes!
Leur seul tort est de ne pas tomber dans le catastrophisme ambiant que d'autres -les affiliés IPCC/GIECC- ont réussi à vendre aux âmes influençables.

pixeline

Monsieur SIMON -i-love-my-capslock,

vos leçons sont belles et bien BONNES, mais je ne lis dans votre COMMENTAIRE aucune raison de ne pas croire qu'une CATASTROPHE s'annonce. Et le PIEU naïf est pour moi CELUI qui croit que NOS gouvernants s'activent pour le bien ÊTRE d'autres personnes que la leur, et qu'ils réussiront à négocier ce virage sans SACRIFIER les MOINS biens lotis d'entre nous au PASSAGE.

Le pieu naïf est EGALEMENT pour moi celui qui croit que les MULTINATIONALES pétrolières française, anglaise, russe, US... ne SONT pas à tirer les ficelles de tout débat politique à quelque niveau que ce soit sur ces questions. Alors de passage à l'acte conséquent, souffrez que je ne m'y fie pas: les intérêts et les rapports de FORCE sont bien trop importants pour s'embarrasser de QUELQUE scrupule.
alors oui, l'humanité survivra, mais croire qu'on en sortira tous indemnes sauvés par nos gouvernants, c'est du rêve EVEILLE.

MAERENS PROSPER

ENERGIE
Pour la première fois de notre histoire la BELGIQUE doit importer de l'électricité, nous ne sommes plus capable de produite l'énergie dont nous avons besoin.
La chine pourra nous en vendre...
C'est un signal fort.

Lombard

Cela ne nous rajeunit pas hélas !!! https://destexhe.blogs.com/dossier/2006/06/sans_commentair_4.html

Bombart

@ Lombard: faudrait se rappeler qu'avant 1923...
les compagnies d'énergie étaient toutes privées! Et qu'ensuite (comme dans les chemins de fer => SNCB en 1926) pour l'UNIFICATION, ce furent les pouvoirs publics qui mirent le grappin sur le secteur;
l'Etat appliquant un système de taxation au passage. C'était le prix à payer pour une accessibilité élargie à l'énergie électrique (concept de solidarité redistributive, avec tarifs unifiés quelle que soit la localisation d'usagers).
Puis virent progressivement les distorsions monopolistiques auxquelles nous échappons progressivement grâce à la libéralisation dans l'UE.
Faut pas trop se plaindre, brûlez vos pelures de patates en paix, à bon marché et revendez via standard à un réseau externe.

NB: en RBC, la taxe sur les ordinateurs ...forcée par DiRupo pour remplir ses caisses régionales il y a qq années... est en voie de suppression.

Lombard

Comment se fait-il que certaines énergies sont taxées plus que d'autres ? Si vous voulez alimenter vos voisins du lotissement en électricité que vous produirez vous-même, par exemple,avec des céréales pour alimenter votre énorme groupe électrogène, vous allez être condamné, vous n'avez pas le droit,à la limite,de produire votre énergie, votre alcool etc...car vous faites perdre des taxes et accises à l' Etat !

Jack

L'impact des grèves françaises est estimé à 300-400 millions d'€ par jour.
Soit l'équivalent d'investissement dans 300 à 400 éoliennes de 1,5 à 2MW chaque jour qui passe. Très approximativement coût d'une centrale nucléaire perdu en l'espace d'une petite semaine!

Qui crie aux gaspillages énergétiques dans les foules syndicales? Er is niemand!

Vive l'immobilisme

à propos des petites gens et l'usage de transports en commun:

les grèves en cours dans les SNCB, TEC, SNCF, RATP, chez les fonctionnaires français et bientôt d'autres catégories belges...
ça fait combien de gaspillages énergétiques (en énergie humaine des usagers qui enragent sans espoir
+ l'énergie de véhicules additionnels jetés sur des routes encombrées
+ les pertes d'énergie d'entreprises qui en subissent les effets négatifs)???
De bons agents publics, vous dites?
Des mafieux et intimidateurs, je réponds.

Zurty

>> ce ne seront pas ceux au pouvoir qui en subiront la morsure léthale, ce seront "les petites gens".

C'est évident. Et on peut donc considérer que la volonté de Mr Michel Daerden de construire une nouvelle autoroute à 20 milliards BEF à Liège (au lieu d'investir dans les transports en commun) est une attaque indirecte contre les pauvres de demain. Je suppose qu'il ne s'en rend même pas compte.

Rappelons la pétition:
www.tramliege.be

Simon

En matière de vue CATA, Mr Alex. Plennevaux, vous touchez à l'excellence!

La DEMANDE est le résultat du comportement des CONSOMMATEURS (simple bon sens, dixit). Certains de nous exagèrent, sans aucun sens de la responsabilité individuelle, OK.

Prétendre que les gouvernants occidentaux ne font rien, c'est nier à l'évidente hystérie collective (la paranoïa) engendrée chez nos populations par les soi-disants experts en "réchauffement climatique = CO2 humain". Phénomène de masse amplifié via tous les canaux de presses qui ne demandent qu'à "se vendre davantage" en jouant sur l'émotionnel et sur l'irrationnel des masses auditeurs/lecteurs! Suivez 50 J.T. quotidiens afin de vous en convaincre.
Ainsi, c'est bien parti: voyez les programmes politiques partout dans l'U.E. et même aux USA. Pseudo-science et politique s'enchevêtrent curieusement dans cet exercice de la subjectivité humaine.

Chaque demande accrue correspond correspond à un "mieux-être des populations".
L'interdire est un non-sens, la question reste dans les limites décentes à se fixer. Nous avons nôtre mieux-être en Occident. Il est vain (ou simplement hypocrite) de le refuser aux autres, chinois ou émergents. Leurs dirigeants sont aussi conscients que les nôtres quant à l'existence d'un problème de moyen-long terme. Tous s'activent pour trouver des solutions qui ne handicapent pas trop la vie des populations. Allez voir auprès de responsables des niveau ad-hoc, plutôt que de nous limiter aux rumeurs non vérifiées et on-dit!

"Se modérer un peu" dans notre consommation ne fera pas grand mal. Pour autant qu'il ne s'agisse pas d'endosser des coûts fort accrus (et des contre-coups socio-économiques) pour rendre le jeu plus facile à d'autres pays! Mais ici les lobbyists adroits de Greenpeace (remarquables manipulateurs médiatiques) et nos écolos européens sont simplement dogmatiques. Allez donc leur demander d'envoyer leurs agitateurs à Dubaï et en Asie pour limiter les projets pharaoniques de ces contrées. Car eux aussi virent à l'excessif...sans trouver de contre-manifestants tels que nous les subissons en Occident! Curieux, n'est-il pas?

Suivez les travaux et assemblées sans fin à l'OPEP, l'AIE, dans les institutions UE, à l'OCDE, et tuti quanti: ils s'activent pour chercher des solutions durables.
Là, les politiciens iraniens accouplés à des populistes Chavez-Morales-Co jouent les troublions déstabilisateurs, par volonté d'exercer un pouvoir qui n'a rien de démocratique.
Alors, jouer les pieux naïfs, ça me fait sourire, vertement!

Zurty

@A de T.

ok pour le charbon et autres questions liées aux prix.
Mais ne pas surestimer non plus le progrès technique: il faut 25 à 30 ans pour déployer massivement une technologie. Un bête exemple: la lampe fluocompacte, qui a été inventée dans les années 70 ...lors d'un choc pétrolier.

Alexis de Tocqueville

Ne pas sous-estimer le progrès technique.
Le charbon a été abandonné avant le pic charbonnier.
Ne pas sous-estimer les gisements exploitables qui deviendront rentables en raison du prix élevé de l'énergie. Ce prix aura d'ailleurs un effet dissuasif sur l'utilisation de l'énergie fossile (fini le tourisme de masse aux antipodes?).
Attention aussi à ce que tous les efforts ne viennent pas des Européens qui représenteront bientôt moins de 10% des échanges mondiaux.

Alexandre Plennevaux

La crise énergétique qui s'annonce va être catastrophique et il est sans doute déjà trop tard pour inverser la tendance sans douleur. De toute manière, si les élus, chinois ou autre, n'entreprennent pas une restructuration cinglante de la consommation d'énergie, les événements s'en chargeront pour eux/nous. Mais évidemment, ce ne seront pas ceux au pouvoir qui en subiront la morsure léthale, là bas ou ici, ce seront "les petites gens".

La situation n'est pas plus rose ici: a-t-on seulement un plan de backup pour le cas où nous ne disposerions plus que de, disons, la moitié de nos sources d'énergie? Que faut-il garder en premier? les hopitaux, l'administration, les centres informatiques?

Nos élus ont-ils seulement une once de vision à moyen terme à cet égard?

Quel serait un modèle acceptable pour une société sortie de l'opulence énergétique exceptionnelle du XIX et XXème siècle? Peut-on espérer mieux qu'un retour à un techno-moyen Age?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan