Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« La CGSP en grève contre le service mimimum | Accueil | "Incidents" à Saint Josse »

23 octobre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robin echte Wals

RTL, journal de 19h (Wallonie - Flandre)
Chaque année, les flamands qui aiment le sol wallon déferlent chez nous à raison de 1.700.000/an avec un apport touristique estimé à 213millions d'€, soit 125 €/tête dit ma calculette. C'est mieux que du tourisme d'un jour avec gros sachet de frites tels qu'encouragent certaines instances politico-touristiques?
ça vaut un effort de considération pour ceux qui accueillent et vivent économiquement de ceci pour une fois où on ne parle pas de subsides mais bien d'apports contre services prestés grâce au travail...

NiNi

et Moustaches d'ajouter:
Je me fais du souci à propos de la grande admiration pour le succès en affaires qui est étalée dans la génération qui mène le PS aujourd’hui »

""en affaires"": de quoi veut-il donc parler (ambiguïté n°1)
Faudrait-il à son gré admirer l'échec et la subordination militantiste? (ambiguïté n°2)

Ni l'un ni l'autre

Et ceux-ci ils parlent quelle double langue?

http://www.lepan.be/?p=2022#more-2022

à propos de Tobback et Moureaux de gauche
...faut ""éduquer"" les jeunes (en vue d'un retour des gauches ...au pouvoir maléfique?)

Un petit Belge

Monsieur Destexhe, allez-vous soutenir la proposition de loi de votre collègue Richard Fournaux visant à protéger les enseignes, blasons, et plus particulièrement le drapeau belge? J'approuve totalement cette idée.

Tchanchès

semblerait que olivier et éric s'accrochent à leurs dogmes.

E. G.

Je rentre d'un bref congé en ARDENNE. Il est notable d'y voir les indications touristiques et celles de restos en 2-3-4 langues d'accueil. Sympa et du meilleur aloi pour les étrangers.
Pas mal de la part des ardennais qui ont compris la richesse à tirer de cette connaissance!

Reste les décalés wallons, façon Happart et tuti-quanti. Des toursiveux è des biesses, comme on dit à Liège dans le dialecte qu'ils préconisent en 2e langue?

olivier

Stupide? Mais vous faites vous même la distinction. Il y a, de fait, d'un côté les détenteurs du capital (les "maîtres"), de l'autre les ouvriers qui le font fructifier (le peuple) et au milieu les cadres qui organisent le tout. Ces derniers sont face à un dilemme: choisir la rentabilité (option que vous semblez avoir prise) ou la solidarité.

alex

Moi en tout cas, je collabore avec les maîtres.

C'est plus rentable.

Non, sérieusement, faut-il reprendre ce genre de discours d'une stupidité effrayante opposant "maîtres" et "peuple" de part et d'autre, comme si un cadre d'entreprise, un universitaire quelconque, un indépendant faisant du business des deux côtés du rideau de betteraves n'étaient pas aussi le "peuple".

Si par "peuple" on n'entend que les ouvriers et les chômeurs wallons, alors oui, la motivation est grande de ne pas rejoindre cette foule.

olivier

De quel côté vont pencher les cadres (la force de travail possédant la compétance organisationnelle)? A gauche ou à droite? telle est la question. Peu importe leur langue.
Vont-ils collaborer avec les maîtres (flamands, wallons, bantous ou kirghize, peu importe) ou avec le peuple?

Vincent

Voici le lien de la video:
http://www.bloggingthenews.info/blogging_the_news/2007/10/jose-les-bons-tuyaux-et-le-win-win-wallon.html

Avec un président de parlement de cette envergure, on s' étonne que les Flamands soient séparatistes dans l' âme??

Jean-Yves

En parlant du Braconnier des Fourons, son dernier coup de fusil vaut le détour sur http://namurdirect.wordpress.com/2007/10/23/jose-happart-et-le-service-a-la-population/

En wallon dans le texte...

wallagonie

Si le pays éclate, rien ne change du point de vue linguistique : le NDS est toujours un atout puissant et l'anglais reste lui aussi indispensable.
Si le pays n'éclate pas, c'est la même chose.
Si le pays éclate, la mer du Nord, ses crottes de chiens, ses gaufres, sa pluie, ... seront toujours là. Et tout le reste aussi.
Si le pays n'éclate pas, c'est encore la même chose.
De stupides gens parlent de boycotter les produits flamands. Bon courage pour me dire ce qu'est un produit flamand... les économies sont fortement imbriquées et le resteront, en tout cas, globalement.

Promethee

Mon anecdote sur les braconniers, pardon, les chasseurs les plus célèbres de Wallonie (et de Biélorussie!) n'induit pas un accord sur l'idée de tutelle.

Seuls les imbéciles n'ont pas encore réalisé que les analphabètes de demain seront, voire sont déjà, les unilingues rabiques....

paul

C'est effectivement lui.

Par contre, je ne vois pas en quoi le fait de parler et de lire couramment le néerlandais devrait impliquer de se faire mettre sous tutelle. Ou alors apprendre l'allemand ou le chinois l'implique également.

Mais c'est fou ce que cela permet de dégonfler les idées reçues et véhiculées par nos médias sur les Flamands.

Je vous assure que ce sont des gens bien ordinaires. Il y en a même de très biens.

Sissi, j'vous jure!

Lionel

Laissons les morts reposer en paix :-)

Promethee

Si j'ai bonne mémoire, c'est Don José, l'honorable président du parlement wallon, ou son frère, qui fustigeait à une certaine époque "les (bourgeois) francophones de Bruxelles qui mettent leurs enfants dans les écoles néerlandophones et se promènent le weekend au Bois de la Cambre".

Lionel

Je vais un peu égratigner l'auteur du blog mais s'il prône l'enseignement du chinois dans les écoles cela lui fera une bien belle rubrique à côté de la défense du Wallon dans nos écoles ;-)

Sérieusement, le problème du chômage est Wallonie concerne les sous-qualifiés et ceux-là, on ne peut les envoyer en Chine quand même! La seule solution pour eux est de trouver un job demandant peu de qualifications mais d'élargir l'horizon vers la Flandres, l'Allemagne et les Pays-Bas. Le néerlandais devrait être obligatoire en technique. Et l'anglais et le néerlandais en humanités. Et par pitié, mettez des cours de langues à l'université. J'ai eu deux ans de candi pour oublier une bonne partie de néerlandais. Et après un minuscule cours d'anglais en licence pour les présentations scientifiques. Autaut vous dire qu'au sortir de l'unif, il ne reste pas grand-chose de ndls et quasi rien de l'anglais. Faudrait faire quelque chose entre le monolinguisme et les bourses ERASMUS quand même...

eric

Je crois que la photo illustre mal le texte que le Blogmaster nous propose : il ne s'agit pas de critiquer le bilinguisme anglais-français ni d'ailleurs le billingisme en général mais le bilinguisme néerlandais-français en particulier.
Si l'éclatement du pays se poursuit il vaut mieux se tourner vers l'anglais ou l'allemand que vers le néerlandais.
Si maintenant les francophones acceptent d'être mis sous tutelle par la Flandre (les dernières déclaration de monsieur Reynders vont plutot dans ce sens) alors il est grand temps d'apprendre la "langue du maître"

Vincent

Si je ne me trompe, Mr. Destexhe est membre de cette association ...

Plus pour longtemps?

Jean-Philippe

Exemple typique du système d'assitanat qui règne en Wallonie. "Je ne veux pas voir une tête qui dépasse" Voilà qu'elle sera la future devise de la République Socialiste, Syndicaliste (mais Progressiste) Wallone.

Après le départ des troupes US du Sud-Est asiatique, être "cultivé" vous conduisait à l'échafaud sous le régime des khmers rouges. Le film "La Déchirure" illustre magnifiquement cela. Bientôt, on pourra touner un pareil film en Wallonie.

paul

Rarement lu quelque chose d'aussi ridicule.

En fait, c'est même à la limite de l'ignoble.

A ce tarif là, ils vont bientôt organiser la répression contre les collabo bilingues du fascisme anglo-saxo-ménapien.

Mais la Ligue Wallonne est probablement convaincue qu'elle rendra sa dignité aux Wallons en les protégant des influences pernicieuses du monde extérieur, lequel ne vise bien sûr qu'à l'asservissement de cette belle région.

Alexis de Tocqueville

La priorité pour la LW, c’est le… wallon (sur http://www.liguewallonnebruxelles.be/journaux/LWRB-2007-06-01.pdf) mais on retrouve aussi de bonnes plumes comme Hervé Hasquin. Question : combien coûte ce bidule ?

Nos tap'rans l' foûre dins lés cinas
À pleine fortchîye,
Nos r'viès'rans su I' dagn lès dâjas
D'one laudje brèssîye,
Binaujes d'ièsse dès-ornes dislachîs
Dins l' vint qui cwache,
Di s' Cèyî skèter sins crankî,
Sins lèver l' dache,
Face qu i nos plaît d'ièsse pus qu' jamais
Fwdrts came dès-aubes,
Èt d'prusti dins dès noûvès mês
Tot l'grain dès djaubes

Lombard

Quand je suis sorti des études en 69, Néerlandais et Anglais étaient obligatoires et d'autres langues ( Allemand -Espagnol ) EN PLUS pour ceux qui le désiraient. Pourtant je savais que je ne quitterais jamais Charleroi et sa campagne ...il fallait avoir tous ses points quand même !

Lionel

Désastreux... La Wallonie sombre, des écoles s'ouvrent pour essayer de faire en sorte que les Wallons ne soient plus monolingues et des gens s'insurgent! Comment ca, vous voulez vous élever? On est directement qualifié d'"aristocrates bilingues". Bien sûr le bon peuple wallo-bruxellois doit être chomeur unilingue pour garder son identité...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan