Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« "Incidents" à Saint Josse | Accueil | Sans commentaire ... »

26 octobre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Pierre-Yves

LA GESTION MR DANS CERTAINES COMMUNES est digne du PS carolo... (voir La libre 21/11:
L'ASBL communale "Forest en action" a été gérée de manière trop indépendante.
Un audit révèle l'existence de coûteux travaux de rénovation à peine entamés.


D.R.

Les membres de l'ASBL communale "Forest en action" ont reçu un audit complet de son fonctionnement depuis sa création fin 2003 par l'ancienne majorité MR-CDH en place à Forest, dirigée par la bourgmestre Corinne de Permentier. Un travail effectué par plusieurs experts pour permettre aux responsables de la commune bruxelloise de mettre de l'ordre dans cette association gérée à présent par des membres de la majorité PS-Ecolo, sous la férule de la bourgmestre PS Magda De Galan. L'audit a été demandé par l'échevin José Angeli (Ecolo), nouveau président de l'association. Il faut rappeler avant d'aller plus loin que de lourds soupçons pèsent déjà sur cette ASBL, des perquisitions ayant été effectuées à son siège au début de ce mois à la demande du juge Van Espen, dans le cadre d'une enquête sur des prestations fictives. Mais ce que montre le volumineux audit présenté hier, c'est avant tout, au moins, une attribution de marché public concernant des rénovations d'immeubles sans aucune mise en concurrence sérieuse, et le règlement de montants importants dépassant les factures réclamées par un entrepreneur carolo, VGL, pour quelque 280000 euros. Cette même entreprise aurait en outre introduit un recours en justice contre l'association, en réclamant 150000 euros d'impayés. Au total, l'ASBL aurait ainsi dépensé 430000 euros des deniers publics attribués par l'Etat fédéral.

Et en pure perte ! Il nous revient en effet que les travaux commandés n'auraient été effectués que très partiellement, voire pas du tout. Il s'agit pourtant de réalisations s'inscrivant dans une politique d'intégration sociale, les bâtiments à restaurer devant théoriquement servir à abriter des espaces de rencontre, des activités pour les jeunes, des cours d'alphabétisation etc. Des engagements d'animateurs auraient d'ailleurs été effectués dans cette perspective, mais sans possibilité d'atteindre correctement les objectifs fixés. Par manque de locaux ? Cela ressort en tout cas d'une première lecture rapide d'un dossier lourd de plusieurs centaines de pages. Qui sera sans doute apprécié à sa juste valeur par la justice.

Et il y a en l'espèce matière à se poser pas mal de questions. Comment en est-on arrivé à payer des travaux à une société carolo sans la mettre en concurrence avec d'autres entreprises ? Comment ou sous quelles pressions a-t-on réglé la note sans suivi des travaux ? Et, enfin, qu'est devenu l'argent des subsides ? Les questions sur l'utilisation des fonds n'ont pas trouvé de réponse au fil des conseils d'administration de l'association. Mais, lors du conseil d'administration du 3 octobre dernier, le ton est monté. José Angeli a dressé un état des lieux des chantiers, suite à une plainte en justice de la part de l'entrepreneur VGL pour impayés, et surtout suite à une expertise du bureau d'études Borsen. Une expertise implacable : "Des travaux sont loin d'être achevés ou n'ont pas encore été entrepris, des matériaux ne sont pas conformes à la commande, des devis sont surfaits d'au moins 25 pc dans les prix unitaires, des provisions ont été perçues pour des chantiers qui n'ont pas encore débuté, des suppléments ont été demandés pour des travaux durant les congés du bâtiment, alors qu'aucun travail n'a été effectué durant cette période." Etc.

Le rapport évoque aussi des demandes de surveillance effectuées à la demande de l'entrepreneur qui tentait de justifier les retards dans les travaux par des actes de vandalisme. Mais ces mêmes surveillances ont permis de déterminer l'absence de poursuite des travaux. Des recours ? José Angeli a évoqué le fait que la société VGL n'a plus déposé ses comptes depuis 2003, "ce qui suppose une trésorerie pas très brillante". En effet, ces comptes font état de 7002 euros de capitaux propres et d'une perte de 74 euros ! ?

Babette M.

"De gauche et partisan d'une économie de marché stimulée et encadrée" (Demotte?)

Mise en pratique: déjà qu'une gouvernance RW/CF assez floue oriente notre quotidien, on avait mis de grands espoirs en MARSHALL 2010. Récemment Charles Picqué ajouta son miroir en un Plan International pour RBC. Faut penser à 2009 qui se pointe. Or voici qu'en lisant une bonne presse du week-end, je découvre SABINE. Vous voyez qui au moins? Cette jeune femme enthousiaste, à demi nue sous un essuie blanc immaculé, prête à s'éclater pour sa région. Encore une dévergondée qui va faire hurler les candidats à la voilure noire de leurs filles et épouses!
"Encadrons Marshall" est devenu un leitmotiv récent: la pub et les techniques de communication, ça gave les spécialistes de la pub capitalistes rouge-caviar. Ils vont donc nous fristouiller une motivation manquante parmi les forces résistantes à l'expansion de la Wallonie. L'ambiguïté règne. QUI doit-on cibler là-bas qui résiste le plus à tout changement et à une dynamique obligée dans un monde qui change? A chacun d'en dresser sa liste. La mienne comporte en premier le syndicalo-résistant, le gréviste chronique, le potentat imbécile et le Narcisse. Enfin, dans le meilleur esprit de solidarité collective qui s'impose à leurs yeux, ces électeurs aveugles et divers esprits étroits qui préfèrent biberonner à la soupe publique que se casser le cul dans un travail productif. Ici, ma liste serait trop longue à dresser, je vais en demander une copie à SABINE.
Babette M.

NB: j'aurai l'honnêteté de dire que j'ai apprécié l'initiative du M-P Rudy Demotte d'aller sur ces terres flamandes afin d'y confirmer une réalité belge: nos destins Sud-Nord-Centre sont interdépendants, n'en déplaise aux séparatistes nordistes et aux rattachistes sudistes. Avant nous, les USA de 1865 l'avaient découvert pour leur plus grand profit d'aujourd'hui. Des retardataires et des décalés européens doivent encore lire l'histoire contemporaine.

himself

Lors de l'émission "les bureaux du Pouvoir", le ministre du Budget, toujours amène avec son électorat, parlait de ses administrés wallons … puis se souvenant brusquement de sa casquette à la Communauté Française, s'est repris en parlant des … "bruxellois quelque part aussi "

Pourtant, avec le million et demi d'euros par an pendant vingt-cinq ans issu du budget de la Communauté Française pour le Country Hall, il pourrait s'en souvenir, non ?

himself

Extrait du blog du Camarade-Président de la W. ! :

Bonjour,

je ne veux pas faire de la critique "bête et méchante" parce que j'apprécie votre personnalité politique et votre analyse des problèmes. Mais quand vous dites: "L'autre trait du socialisme démocratique est qu'il ne laisse pas à l'élite économique, la possibilité d'abuser du rapport de force dans lequel elle se trouve pour imposer ses vues au plus grand nombre, sous prétexte d'une liberté du marché qui n'accepterait ni règles ni entraves.", ne trouvez-vous pas que ce soit en contradiction avec ceci (remplacez juste "économique" et "marché" par "politique"): http://www.lepan.be/?p=1910 ?

Comment concilier ce discours, que je devine sincère et un ministre comme Daerden, qui donne une image déplorable de la Wallonie, qui est derrière des investissements désastreux (comme celui de cette autoroute CHB de 12.5km qui va coûter un demi-plan Marshall p.ex.), des confusions d'intérêts évidentes?

Je le dis sincèrement: bon courage! Mais pour nous, Wallons, limitez les dégâts qu'engendre(ra) ce triste sire... Merci.
-----------------------------


réaction de Rudy

:-/ :-(

Rédigé par: Lionel | le 25 septembre 2007 à 20:35

http://www.rudydemotteblog.be/ "De gauche et partisan d' une économie de marché stimulée et encadrée"

alex

J'ai regardé un peu la rediff à une heure improbable, biberon oblige.

On est loin, tellement loin, d'un Paxman dans ce pays. Qu'est-ce qui paralyse la presse comme ça? La sensation de faire du poujadisme ou du populisme en faisant leur job? Les aides à la presse? Le noyautage de la rtbf par certaines fédérations PS?

Un peu de tout?

Babette M.

Je conclus que c'est leur faire trop d'honneur de les invoquer dans ces blogs-débats.
(trop de ces J & JM H., ces D., ces EDR, ces ...fumistes...)
Malheureusement, si vous ne les dénoncez sur des faits avérés, la RTBF se chargera toujours de leur donner une aura, via leur 'publicité trompeuse' comme diraient ces bons penseurs du profil Tests-Achats...s'ils n'étaient de la même fibre dogmatique.
Au total cependant je me demanderai à quoi ça sert, puisque RIEN ne se passe qui les empêchent de jouer leur farces d'un goût douteux, sinon hypocrite (pantalonnade en bon français). Faut-il vraiment croire que notre enseignement public contribue à produire des clowns sans ce bon sens critique qui gênerait les genres Arena et Elio?

Friedrich von

www.medium4you.be en parle également.

Diederick Legrain

Tout à fait d'accord avec vous, M.Destexhe. Cela dit, je pense que vous êtes optimiste en affirmant que "de moins en moins de Wallons s'y reconnaissent".
Il faut lire les commentaires sur le "clientélisme/service" de José Happart ; il y a des internautes pour défendre ce type de politique "de proximité".
A Lire ici
http://namurdirect.wordpress.com/2007/10/23/jose-happart-et-le-service-a-la-population/

Mateusz Kukulka

Info relayée sur http://lepolitiqueshow.dhblogs.be

Bien à vous.

PS : excellent livre que vous conseillez ;-)

Lambert

@wallagonie

C'est juste à cause de la culture ambiante; il ne tiendrait pas 2 jours dans un pays normal. Son alcoolisme, son clientélisme, ses conflits d'intérêts, son népotisme l'aurait définitivement discrédité (en fait il n'aurait jamais pu y faire une carrière politique). Quant à son interview à la RTFB, en France ou ailleurs, ce serait une émission comique. Avez-vous vu le passage quand il a "parlé de sciences et de l'artiste" et que la présentarice lui a dit un truc du genre "après ces paroles de haut vol" (se moquait-elle?) et imaginez la même scène sur une chaîne française ?

Simon

@ eric: "On ne soigne pas une maladie en luttant contre ses symptômes!"

Non, on la soigne en luttant contre ses causes.
Et il faut les chercher là où elles sont: dans l'exploitation du peuple par le peuple! Voyez encore aujourd'hui le cas de ces instruments syndicaux CGSP/FGTB sur la perspective obligée du "service public minimum". Notez qu'en contenu du même terme, "peuple" ne recouvre pas les mêmes groupes. Que les "intérêts" personnels et de "groupes" motivent toujours les mouvances, mais que la différence vient TOUJOURS en premier de la PERSONNE avant celle du groupe (psycho-sociologie basique). Que le concept de "responsabilité du groupe" est vide de sens, parlons plutôt de somme non arithmétique d'irresponsabilités individuelles?
Dès lors que le clown Daerden n'est qu'un exemple de capitalisme adroit qui emprunte le prétexte de la voie socialiste pour exécuter ses basses oeuvres sur un arrière-fond d'électeurs abscons, de profiteurs potentiels. Profiteurs de miettes "retombées distributives" que les acolytes de l'église PS voudront bien découper dans l'immense manne des subsides fédéraux et de "solidarité" européenne. En se servant grassement de manière personnelle au passage.
Les P.S. ? Des partis en "errance et errements organisés". Courant mental devenu sans âme ni valeurs de fond. Partis malades de leurs dogmes éculés. Ceux d'entre eux qui sont assez intelligents et n'ont plus guère à en attendre personnellement quittent la galère: en France les DSK, Lang, Attali, puis même Allègre l'intègre! Tous sont conscients et usés par les "manières" internes. En Belgique, l'exiguïté mentale les retiendra plus agglutinés: une métaphore du "dernier quartier" napoléonien? Restent ensuite les parvenus potentiels, ceux-là qui militent pour la cause du gros pain de N kilos à bouffer bien cuit plutôt que les miettes (en grammes) qu'ils redistribuent sélectivement à des partisans vus par leurs dirigeants tels de la volaille dans un élevage intensif.
Mais, eric, qu'ils prennent dont garde aux dangers épidémiques de l'entassement.
Car comme disent d'autres gauches (Ecolos) et l'Orange-bleue, il y a de la dioxine mentale dans la mauvaise alimentation!

wallagonie

Sons de cloches différents autour de moi : Il s'en sort bien, Il est bardé de diplômes, Il est compétent, ... Il est lui-même...
Le tout si on fait abstraction d'un accent liééégeois trainant, faisant penser, peut-être, à de l'éthylisme, Il passe pas mal. La déchéance de Papa n'est pas pour demain.
Je précise que je ne suis pas fan.

eric

Que ce monsieur (et d'autres) soient représentatifs d'un système politique en pleine dérive c'est évident mais le risque en critiquant Daerden c'est d'oublier que cet homme est le produit d'un parti (personne ici ne l'oublie je crois... :-) ) mais qu'il est aussi le produit d'un système politique inefficace et bien peu démocratique.
Remplacez les Daerden par de braves petits jeunes du MR honnêtes, compétents et "propres sur eux" et dans 30ans les même dérives réapparaitront.
On ne soigne pas une maladie en luttant contre ses symptômes !

Patrice L.

A quand la déchéance de Michel Daerden? Je n'ose l'espérer pour le bien être de la Wallonie. Suivra-t-il la trajectoire de Van Cau (avec femmes et surtout enfants en bonus...).

Lombard

Bien vu Sénateur, ce qui me dépasse encore plus est leur arrogance, les Van Cau, Daerden etc...presque tous !

G.

Je me suis presque endormi devant l'émission de la Pravda de Reyers ... Ce type n'a aucun honneur ! Il n'est même pas gêné d'apparaitre mort bourré dvt les caméras ... que du déshonneur ... A propos Alain bien rentré de la rue de Paris hier soir ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan