Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Zaventem - pagaille | Accueil | Sans commentaires »

14 juillet 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

representationccc_afrique

C C C
Corporation Commerciale Canadienne

Corporation Commerciale Canadienne
140, rue O'Connor, 9ème étage
Ottawa (Toronto) KA 0R5 CANADA
E- mail: representationccc_afrique@yahoo.fr
Accord de publication N° Agrément/visa/ 2316om /29 du Directeur Général.

Cadres et Jeunes diplômés Bienvenus,
Le Service Personnel de Corporation Commerciale Canadienne est aujourd'hui à la recherche de personnels expérimentés dans les Domaines suivants : Contrôle de gestion, Expertise comptable, Gestion des Ressources Humaines, Montage de Projet Marketing, Communication d'Entreprise, Droits des Affaires, marketing, Science sociale, commerce international, Transport et logique, Employés de bureau, Secrétariat bilingue, Secrétariat informatisé, Agroalimentaire Bureautique, Manutentionnaire, Opérateur bancaire, Financements de projets, Assurance, Ingénierie, Informatique, Marketing et Action Commerciale. Les activités ne Nécessitant aucune qualification : gardiennage, assistant de service, maçonnerie, électricité industrielle, conduite, travail sur les champs pétroliers, surveillance boutique
etc.…
Nous recherchons avant tout des personnes capables de s'adapter à notre environnement de travail. La main d'œuvre étant rare ici au Canada nous avions ouvert notre marché vers le reste du monde afin de permettre aux jeunes diplômés d'autres pays qui sont sans emploi fixe de pouvoir toucher à la réalité, Nous organisons ce recrutement dans le cadre de la promotion d'emploi. Corporation Commerciale Canadienne a des représentations dans certains pays qui assurent la liaison entre leur pays et la Direction principalement, celle du BENIN qui a été choisi par le conseil d'administration pour se charger de nous faciliter la tache dans le recrutement des nouveaux personnels venant de l'Afrique, de l'Asie, des Caraïbes et d'autres sujets portant sur l'intérêt de notre chère entreprise. Pour avoir plus d'information sur le recrutement ainsi que les conditions et formalités à remplir pour nous soumettre votre candidature *** Envoyer nous votre demande ici au canada, afin de recevoir tous les papiers pour votre immigration.
E- mail: representationccc_afrique@yahoo.fr
Lettre de demande d'emploi et de demande d'information à propos du recrutement et de l'entreprise.
Et c'est apres cette demande que vous auriez le formulaire de demande d'emploi qui sera remplir, et acheminer à la direction. Si votre demande retient l'attention de nos conseils, la direction vous fera parvenir toutes les informations sur l'emploi ainsi que les conditions et formalités à remplir pour être des nôtres.
L e Recrutement

pasWIKI

Jean-Philippe "concentration camps" mis en place par les Anglais...

SVP, Traduisez avec rigueur: "camps de rassemblement" (de prisonniers).
Peu de choses comparables avec les procédés de Himmler et Goebels. Ni avec les camps japonais en Birmanie.
Les procédés des indigènes Zoulou ou Mau-Mau n'avaient comparativement rien de tendre: machettes et javelots, c'était un peu comme au Rwanda'94.

Jean-Philippe

@ L'abbé Résina,

Certains ont remis en cause la qualité des informations de wikipédia. Mais sans cela, il est évident que les nazis ont amplifié dans des mesures inimaginables, mais le fait reste que les anglais sont les "initiateurs" des camps de concentration. Ce fait est établi depuis longtemps par de nombreux historiens.

Bien à vous,

Jean-Philippe

L'Abbé Résina

@ Jean-Philippe

"Fait historique avéré" : c'est bien de le dire, ce serait mieux d'étayer cette affirmation.

Je ne suis pas historien, mais Google est mon ami. Je tombe donc sur ceci:

https://en.wikipedia.org/wiki/Interned

où effectivement, l'on parle de "concentration camps" mis en place par les Anglais durant la deuxième guerre des Boer (1899-1902).

Mais après avoir survolé l'article (et sans préjuger du contexte historique de ces évènements que je répète ne pas connaître), je ne pense pas que l'expression recouvre la même réalité que celle des camps de concentration de la deuxième guerre mondiale, avec ses exterminations systématiques et "industrielles".

Jean-Philippe

@ Paul,

L'invention des camps de concentration par les anglais est un fait historique avéré. Quand aux massacres de population africaines, demandez aux Zoulous, ou bien lors de la guerre des Boers. Relisez l'histoire de l'Inde, surtout les débuts de Ghandi (qui choisit l'action non-violente en opposition à la barbarie des coloniaux anglais) Il vous faut d'autres exemples ?

L'Abbé Résina

Rien à voir avec la choucroutte, mais un blog qui vaut la peine d'être lu:

https://blog.pickme.be

Babette M.

Annus Horribilis
Rassurez-vous, c'est le titre d'un roman français. Rien à voir avec le PS wallon, à peine avec l'Afrique?
1981, chez Grasset, par Érik Emptaz le rédac-chef Canard enchaîné, commenté par
https://www.lepan.be/?p=1643#more-1643

Par ces temps de vacance et de langueurs, ça nous remet en ligne avec l'ordinaire humain, fait de rêves et de réalités. Plus d'utopie chez une fraction des terrestres. Bonne lecture.

Simon

La plupart des gens ne vivent rassurés - heureux - qu'en leur traçant l'avenir de manière sécurisante, sous la forme d'une trajectoire plus proche de la ligne droite que d'une courbe sinueuse. Or par nature, la vie étant une somme d'activités humaines plus des éléments externes incontrôlables, rien ne peut se définir aussi simplement et rester dépourvu d'épreuves ou d'efforts. N'en déplaise aux âmes simpl(ist)es.

L'acception première du libéralisme européen serait pour moi "liberté, pensée ouverte". Soit l'inverse d'une idéologie péjorative. L'observation de celle(s) en présence nous démontre surtout leur caractère de rigidité, la fixité mentale de leurs penseurs. Quand bien même tout changerait dans le contexte environnant, ce qui est indéniablement un fait avéré entre deux époques ou dans chaque géographie où se meut l'humain en question! Tels se comportent les tenants du collectivisme (à formules variés), par opposition à une richesse de l'individualité qui accepte d'interagir de manière constructive avec d'autres acteurs, dans chaque contexte (entendu: spécifique...).
Pourquoi certains milieux se flattent-ils fièrement d'être Libre-exaministes? (tant à gauche qu'à droite)? Pourquoi d'autres ne voient-ils de salut que par l'obédience et la syndicalisation des pensées?
N'étant pas agent du Librex, mais simplement l'individu qui s'autorise à penser librement (une nuance?), vous devinerez ERIC, là où je conçois de pratiquer MON libéralisme.
Conduite personnelle qui ne se confond en aucune façon avec ce "péché capital" de l'égoïsme, du chacun pour soi.
Voyez-vous, il s'y mêle par dessus tout une qualité individuelle (largement absente dans les systèmes éducatifs concoctés par nos "collectifs"): la RESPONSABILITE de chacun, face à autrui et à sa propre conscience.
Est-ce donc si difficile à comprendre et à pratiquer?

paul

Il faudrait d'abord bien sûr nous entendre sur la notion de "nation purement libérale".

Il faudrait d'ailleurs que les libéraux puissent se mettre d'accord entre eux à ce sujet, ce qui risque d'être encore plus compliqué, mais soit.

Je pense que les exemples de pays ayant pris des mesures inspirées du libéralisme ne manquent pas, mais mentionnons l'Irlande, la Corée du Sud, la Thaïlande, plus proche de nous: la Grande Bretagne depuis Thatcher (travaillistes compris), l'Espagne sous Aznar.

Les contre-exemples ne manquent pas non plus, de pays ayant précisément pris des mesures contrant les politiques libérales, et là les résultats sont partout identiques, depuis l'Union soviétique, jusqu'au Zimbabwé, en passant par la Chine, le Cambodge, l'Ethiopie...

Et parmi les mesures de libéralisation qui me paraissent à retenir, il y a la libeté contractuelle entre le consommateur, le producteur et le vendeur, tout comme entre salarié et employeur, le droit de s'installer librement et d'exercer une activité (pour autant qu'elle ne nuise pas à autrui, à charge pour ce dernier de démontrer la nuisance) l'ouverture des frontières aux produits et travaileurs étrangers, à charge pour eux de faire valoir leurs talents.

Comme ça, en premier jet.

Je voudrais vous faire comprendre, Eric, que le libéralisme est autre chose que la loi de la jungle. Il s'agit aussi, et peut-être d'abord, d'une ethique, qui place l'individu, avec ses talents, avec ses droits, mais aussi avec ses responsabilités (envers les autres et envers lui-même) au centre de sa pensée. Et oui, cela est tout à fait différent d'une idéologie, qui pose un but à atteindre, souvent peu importe selon quels moyens (qui veut la fin veut les moyens, dixit Trotski).

Un autre auteur que je vous recommande, et qui est très bon pédagogue, c'est Johan Norberg, sur tous ces sujets.
Vraiment, prenez le temps de les lire: vous serez étonné.

eric

DiRupo ?? Arena ??? euhhh.... ce sont des personnages d'Hergé ?
Le libéralisme pas une idéologie...soit ! quelle différence après tout ?
Mais soyons concret : donnez moi l'exemple d'une nation purement libérale (dans le passé ou de nos jour) qui ait pu prospérer sans asservir son peuple ou un autre peuple ?

Simon

La lecture de ce long post (26 réactions!) nous confirmera que IGNORANCE et/ou MALVEILLANCE sont les deux mamelles de l'éternel fourvoiement des humains et de leurs disputes.
Merci des qq commentaires finement documentés.

Question à ERIC (Monsieur anti#libéralisme#):
Nous tous vivant au 21e siècle, oseriez-vous comparer un P.O.B. de 1885 et le P.S. 200x?
Y a-t-il une quelconque ressemblance entre le bourgeois social Emile VdV ou même Joseph Wauters de Hesbaye,
et la clique actuelle des DiRupo-Arena, Daerden, VanCau et consorts?
Si vous répondez OUI, il vous restera à prendre qq repos.
Idem en ce qui concerne le #libéralisme# appliqué à 150 ans de distance. Right?

paul

Bon, si ça peut vous faire plaisir, j'adapte mon commentaire:

"... comment on en est venu au mythe des MASSACRES de congolais: simplement en ne retrouvant pas des populations qui n'ont jamais existé."

Quant au libéralisme comme "paradis idéologique": d'autres ici vous ont déjà indiqué des sources qui expliquent que le libéralisme est très précisément l'inverse d'une idéologie, c'est à dire d'une interprétation de la réalité en fonction d'un objectif considéré comme souhaitable ou inévitable.

Le libéralisme part de la réalité, et notamment de la différence entre richesse des nations, pour se demander pourquoi une nation est-elle plus riche qu'une autre, et quelles leçons peut-on en tirer.

Il n'y a pas plus pragmatique, non?

Et c'est vrai que, parfois, c'est fatiguant de toujours devoir répéter la même chose, à des gens qui, décidémént, ne veulent pas entendre, et préfèrent voir le monde au travers d'un filtre...

... idéologique.

alex

"Le libéralisme (je ne parle pas de notre futur gouvernement multicolore hein!!) c'est (sic) toujours accompagné de l'asservissement de populations entières"

C'est fatigant de lire des conneries pareilles. Ouh que c'est dur.

eric

>paul
c'est vous qui parlez de génocide, pas moi ! (relisez mon post) l'intérêt de LeopoldII et de ses sbires n'était certainement pas d'exterminer les population locales par plaisir.
En ce qui concerne Stengers sa critique vise principalement l'estimation du nombre de victimes sans remettre nullement en cause la politique esclavagiste menée au congo, tout au plus atténue t'il la reponsabilité personelle de LéopoldII.

>Robin
les milieux qui osent "verser dans cette manie culpabilisatrice" (comme vous dites) ne sont sans doute pas les même que ceux qui veulent nous vendre le libéralisme comme le nouveau paradis idéologique ça c'est certain !
Le colonialisme c'est la face obscure du libéralisme triomphant dans l'europe de la fin du 19eme siècle.
Le libéralisme (je ne parle pas de notre futur gouvernement multicolore hein!!) c'est toujours accompagné de l'asservissement de populations entières , c'était vrai au 19eme , ça le reste dans le monde actuel!
le libéralisme conduit à l'esclavagisme aussi surement que le communisme au goulag , c'est dans sa nature.

alex

M'enfin, il est tout de même plus ou moins acquis que les accusations de génocide sont des manoeuvres diplomatiques britanniques voulant récupérer le Congo pour lier leur colonies du nord de l'Afrique et celles du sud, non? Le Congo leur avait échappé par la ruse déployée par Leopold II à la conférence de Berlin en 1885, et de la fin du 19eme, en appellant notamment aux bons offices US, jusqu'aux appels pseudo-humanistes à la SDN après la 1ere GM, ils n'ont cessé de mettre tout en poeuvre pour se voir octroyer la tutelle de cette région.

Pour la petite histoire, Léopold II avait approché à la conférence de Berlin les représentants des 3 grands pays coloniaux de l'époque, se présentant comme malade et au bord de la tombe, leur promettant chacun que l'état indépendant dont il était propriétaire leur reviendrait, les belges n'en voulant pas. Il est mort 23 ans plus tard remettant l'état à la Belgique. Les français ont salué la manoeuvre, Bismark, roulé également avait, comprenant la ruse, déclaré qu'il y avait "deux hommes intelligents en Europe, l'autre étant à Bruxelles", mais les anglais l'ont très très mal pris. D'autant plus mal pris que le Congo s'est révélé être très riche en minerais divers.

Récemment, une émission de la rtbf avait invité divers chercherus, dont deux anglais, l'une d'Oxford U. Les conclusions des historiens anglais actuels sont assez différentes que les fantasmes tirés du *roman* de Conrad: le siècle était violent, et il n'y a pas eu de génocide au sens actuel. Il est d'ailleurs piquant de constater que bon nombre des disparitions congolaise sont dues aux esclavagistes musulmans, très actifs à l'époque. Mais bon, rappeler cela n'est pas fort politiquement correct mh?

Ce qui ne signifie pas que travailler dans les mines des blancs était un boulot 9-4 et une synécure. Mais ce n'était pas non plus un génocide.

Ah, et les mains coupées... Cette fameuse photo, unique, présentée par les anglais comme une preuve ultime de la barbarie belge, serait en fait le résultat de soins médicaux donnés à l'époque. Cette stigmatisation de la barbarie "belge" n'est pas sans rappeler la campagne menée par les anglais pour l'entrée en guerre contre l'allemagne en 14. Les anglais rappelèrent qu'ils étaient les garants de la neutralité belge, et sortirent des photos de ... civils belges ayant eu les mains coupées par les germains...

Bref, l'histoire et certains concepts forts, comme celui de génocide, ont tout de même droit à un certain respect, non?

paul

Tu m'étonnes, Jean-Philippe quand tu parles de camps de concentration, et de génocides commis par les Anglais.

Tu te réfères à des faits précis?

Il me semblait que, en général en tout cas, le "indirect rule" britannique a donné de biens meilleurs résultats que les colonisations françaises ou belges.

Jean-Philippe

de Gaule a dit "Mon seul concurrent international, c'est Tintin" A mon sens, les anglais ont été vexé qu'il n'ai pas dit "La Reine d'Angleterre".

Maintenant que ni Tintin, ni de Gaule ne sont là pour se défendre, ils se vengent. C'est lâche.

Pour rappel: Les anglais sont à l'origine des camps de concentration et en matière de génocide, ils ne doivent rien à personne, que ce soit en Afrique ou en extrême orient. Mais comme la meilleure défense, c'est l'attaque, autant verser l'opprobre sur les innocents Belges... qui ont été trop biesse pour cacher les traces de leurs exactions...inventées de toute pièce par la propagande anglaise. C'est ainsi qu'on écrit l'histoire!!!

Robin d'Afrique

à Paul et ERic:

j'appuie ici le point de vue: "...Stanley a évalué la population congolaise lors de ses explorations, et comment, à partir de cette estimation, on en est venu au mythe du génocide congolais:..."
car ceux d'entre nous qui ont du Congo une juste mesure de l'immensité géo, plus une connaissance du parcours "erratique" de Stanley au travers de cette immensité, admettront que -scientifiquement- il lui était IMPOSSIBLE d'évaluer / dénombrer la population indigène. Ensuite impossible à d'autres (british) de démontrer des exactions massives et délibérées par les belges! De là chiffrer d'une manière factice comme l'ont fait un auteur anglais fin 19e, PUIS un cinéaste 20e British reprenant ses thèses... relève du pur fantasme.
Pouvait-on aussi confondre les actes de quelques blancs stupides d'alors avec des "ordres" venus de Bruxelles?
Cessons, ERic et autres de verser dans cette manie culpabilisatrice, typique de l'Europe actuelle!
Au fait, quels "milieux" développent sans cesse ces mêmes rumeurs?

paul

Eric

Si tu veux un autre son de cloche, Jean Stengers a écrit sur le sujet un ouvrage remarquable, malheureusement jamais traduit en anglais.

Il y explique notamment comment Stanley a évalué la population congolaise lors de ses explorations, et comment, à partir de cette estimation, on en est venu au mythe du génocide congolais: simplement en ne retrouvant pas des populations qui n'ont jamais existé.

Un génocide n'est pas quelque chose de discret: il laisse des traces, que ce soit des charniers, ou des récits de survivants, ou dans les archives des génocidaires. Or, rien de tel dans le cas du Congo.

Le reportage d'Arte, qui est aussi passé à la BBC, je crois, a également fait l'objet d'une critique dans l'émission Mémo de la RTF radio (La Première) - émission que je conseille par ailleurs vivement à tous les amateurs d'histoire. Peut-être l'émission est-elle encore disponible via internet.

paul

Eric

Si tu veux un autre son de cloche, Jean Stengers a écrit sur le sujet un ouvrage remarquable, malheureusement jamais traduit en anglais.

Il y explique notamment comment Stanley a évalué la population congolaise lors de ses explorations, et comment, à partir de cette estimation, on en est venu au mythe du génocide congolais: simplement en ne retrouvant pas des populations qui n'ont jamais existé.

Un génocide n'est pas quelque chose de discret: il laisse des traces, que ce soit des charniers, ou des récits de survivants, ou dans les archives des génocidaires. Or, rien de tel dans le cas du Congo.

Le reportage d'Arte, qui est aussi passé à la BBC, je crois, a également fait l'objet d'une critique dans l'émission Mémo de la RTF radio (La Première) - émission que je conseille par ailleurs vivement à tous les amateurs d'histoire. Peut-être l'émission est-elle encore disponible via internet.

Alex

@Robin:

Nuance: Wikipédia n'est pas fiable en Français, car franco-centriste et généralement plus "amateur".

Par contre, la version anglaise est pour moi d'excellente qualité au niveau des textes, des sources et des développements.

Robin

@ ERIC: il suffit de s'adresser aux seules et mêmes sources "contra" pour en faire un pseudo-vérité.
Si vous n'êtes pas (trop) naïf, reportez-vous à la commission d'enquête ad-hoc désignée en 2005-2006.

Le docu ARTE se base exclusivement sur la version British (one way!) du sujet; ça fait penser à un style ciné US-Michael More...
Pour rappel Wikipedia n'est pas une source "fiable".
Pour le reste, soyez fixé sur vos convictions, si bon vous chante. Le "on dit que" a été utilisé de tout temps sur terre.

eric

le documentaire d'Arte est visible en line sur :
https://www.dailymotion.com/video/xfvbc_le-roi-blanc-la-mort-noire

eric

Rancune ou pas, la politique esclavagiste de LeopoldII a fait du congo un immense camp de travail forcé où des millions d'êtres humains sont morts des suites des mauvais traitements subis (3,5 voir même 13 millions de morts suivants les diverses estimations), il n'y a vraiment plus que dans 'place royale' qu'on parle de LeopoldII autrement que comme un criminel!
A l'époque la Belgique était une grande puissance économique et ces millions de morts le prix à payer pour fournir l'industrie automobile naissante en caoutchouc à bon marché, derrière chaque fortune se cache un crime!
"L'exploitation du Congo fut le plus grand crime contre l'humanité jamais commis dans l'histoire de l'humanité"
(Sir Arthur Conan Doyle)

"La colonisation du Congo fût la plus infâme ruée sur un butin ayant jamais défiguré l'histoire de la conscience humaine"
(Joseph Conrad)

plus récement :
https://www.arte.tv/fr/histoire-societe/les-mercredis-de-l-histoire/cette-semaine/Programme/1198900.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Fant%C3%B4mes_du_roi_L%C3%A9opold
https://www.moreorless.au.com/killers/

paul

Sénateur, n'aviez-vous pas démarré la réactivation de ce carnet par la question de la liberté d'expression?

Même si ce n'est pas en Belgique cette fois, voilà bien une illustration des ravages de la tyrannie de la pénitence.

Eric n'a par ailleurs pas tort quant à certaines réactions, mais il y aurait tout autant à dire au sujet de la vieille rancune britannique sur la présence belge au Congo.

Babette M.

Demandez donc au hutois et aux verviétois
ce qu'ils pensent de leurs élus et ce qui est fait du terme LIBERTE et du slogan démocratie?
Illustrations:
* Huy et ses schémas directeurs...
* Verviers et sa couverture de la Vesdre...
De l'autoritarisme soviétique larvé! Navrant collectivisme PS.

L'abbé Résina

@ Eric

morale anti collectiviste

Voilà !

eric

>l'abbé
Je trouve moi aussi cette forme de censure stupide (existe t'il une censure intelligente d'ailleurs?).
Ceci dit, si les belges (certains belges) en font tout un fromage ce n'est pas par amour de la liberté d'expression mais plutot par chauvinisme (personellement le rapport avec les problèmes d'urbanisme m'échappe un peu mais je suppose que comme dans les fables les posts de ce blog se doivent de finir par une morale anti collectiviste (c'est comme ça qu'on dit ?))

L'abbé Résina

[Rent mode on]
Je remarque d’ailleurs souvent que ce sont les personnes qui n’ont que les mots « démocratie » et « responsabilité sociales » à la bouche qui rêvent de la restreindre par tous les moyens, ma liberté, tellement persuadés qu’ils sont de leur « supériorité morale » … Supériorité qu’ils sont par ailleurs bien en mal de démontrer dans la moindre discussion argumentée. Dans un monde où il faut désormais une autorisation de l’administration et possiblement une enquête comodo-incomodo dans le voisinage (au nom de je ne sais trop quel intérêt collectif) pour installer un Vélux dans sa propre demeure, je me demande à quelle distance nous sommes encore de cet univers décrit dans V pour Vendetta.
[Rent mode off]

L'abbé Résina

@ Eric

J'ai toujours détesté Tintin et pour moi sa valeur de "symbole" est nulle.

Par contre j'ai un amour immodéré pour la liberté en général, et la liberté d'expression en particulier.

eric

Si on s'offusque du "politiquement correct" britanique dans cette histoire c'est sans doute parcequ'il vient heurter notre propre vision tout aussi "politiquement correcte" du créateur de Tintin, après tout Tintin est avec les pralines, les gilles de binche et les chicons un des ciments de notre glorieux pays !

Gaston la goffe

à EmigréParDégoût, votre
[ Le vocable "politiquement correct" ne fait que désigner ce qui a toujours été nommé censure.]

Les pratiques de censure antérieures ne désignaient pas par avance ce qui était censuré mais le jugeaient au cas le cas (puis ravageaient l'auteur).
La différence p.r. au passé c'est que MAINTENANT, ce sont des LOIS (codifiées à l'européenne!) qui nous fixent ce qui est permis et ce qui ne l'est pas (cfr. les textes relatifs p.ex. à l'homophobie, la nouvelle bible scolaire de la binchoue Arena et touti quanti).

Quels RESPONSABLES faut-il pointer dans cette tendance récente à légiférer ainsi?
Des parlementaires, mus par des lobbies (au Parlement de l'UE; autant leurs relais politiques dans nos parlements nationaux). Tous sont assez réceptifs au racolage de % électoraux auprès de minorités influentes, voyez lesquelles?
Les CONSTITUTIONS occidentales prévoient la LIBERTE de...; l'Europe bien pensante actuelle nous réprime de le faire (sauf lorsqu'il s'agit de voix de ces minorités, invitées elles à s'exprimer dans tous leurs débordements).
Où est la faille?

Lombard

Les AA Anglais vont sucrer les Tintin où Haddock se prend une biture ? Ils sont vraiment bizarres, leur dernière trouvaille est de taire dans certains établissements scolaires TOUT ce qui se rapporte à la Shoah.
Dans le centre de Londres il est tout à fait courant de voir les dames en Burqa ( la visière est remplacée par 2 petits trous ). Avec leur politique hypocrite, il ne faut pas qu'ils soient surpris des actes terroristes sur leur territoire! D'ailleurs un sondage montre qu'une grande partie des musulmans anglais ne dénonceraient pas leurs connaissances s'apprêtant à commettre un attentat. https://www.algerie-dz.com/forums/archive/index.php/t-16826.html

EmigréParDégoût

Le vocable "politiquement correct" ne fait que désigner ce qui a toujours été nommé censure. C'est même pire parce que cette version est effectivement drapée dans des habits de vertu. C'est insupportable.

Je pense aussi que c'est un des plus grands dangers de notre époque.

Spirou

"CONformez-vous", disent de plus en plus certainement #minorités# fichtrement et fortement organisées.
Tel devient le monde hyperlégislatif dans lequel nous versons. Parce que trop d'élus imaginent n'être utiles aux populations qu'en pondant des textes et ne se justifier que de la sorte.
Puis des tonnes de juristes et/ou d'avocats doivent ensuite débroussailler le magma. Bon, ça fera de l'emploi de "service à la collectivité" diront les gauches.
Telle est l'aberration vers laquelle on nous conduit.

L'abbé Résina

Cette bien pensance imbécile commence à me courrir sur le haricot. Nous sommes en route pour le plus petit commun dénominateur de la pensée aseptisée et ka(r)sherisée.

Un monde "solidaire, festif, et citoyen" où l'on est prié de fermer sa gueule et de rentrer dans le rang quand on a des idées qui dépassent un peu et que l'on colorie en dehors des pointillés fixés par la masse des médiocres.

Milou

{ Le Congo était la deuxième aventure de Tintin reporter (1931), après le séjour en bolchévie.}
nous dit Assouline

Lorsqu'on compare ceci avec les ravages mentaux que nombre de BD 'actuelles', opèrent sur nos jeunes âmes pas tranquilles, si ce n'est tout simplement sur des adolescents attardés dans leur trentaine avancée,...je me méfierais de jouer au censeur!

Me remémorant le Zaïre sous Mobutu, le Zimbawe actuel, le Soudan face au Darfour, la corne de l'Afrique et autres localisations du continent perdu, peut-être devrait-on proposer qu'un héritier de Hergé se mette à transcrire ces réalités bien actuelles en BD scolaires?

De surcroît, ce qui est déplaisant dans les pressions exercées par des collectifs (de G-B ou d'ailleurs), c'est la couche de vertu dont ils couvrent leurs agissements souvent douteux. Préfèreraient-ils une version édulcorée de BinLaden en Afghanistan? ou au Londonistan?
Enfin, retour sur la 'bolchévie': après les exactions découvertes depuis la chute du Mur 1989 (pourtant largement connues auparavant), peut-on encore concevoir d'autoriser une presse BD ou pas qui flatte des idées communisantes? Des publications reprenant une allusion feinte au thèses du nazisme? Pourtant, ici on ne déplace pas de rayonnage.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan