Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Omelette géante à l'eau de pluie, avenue de Tervuren | Accueil | Sans commentaire »

15 mai 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Alain Destexhe

oui Daras était là, et sa description est assez bonne.

Remarquez que cela m'a permis de filmer Bierset avec un peu plus de monde que la veille...

Alain Destexhe

oui Daras était là, et sa description est assez bonne.

Remarquez que cela m'a permis de filmer Bierset avec un peu plus de monde que la veille...

François Gemenne

Cher Alain Destexhe,

Il est en tout cas intéressant de voir que José Daras, sur son blog, partage votre analyse de cette soirée mémorable...

https://josedaras.blogspot.com/2007_05_13_archive.html#797210726922923978

Wali

"dites-nous Wali COMMENT PROCEDER sans devoir faire de cadeaux à ces rouges qui abusent déjà de la situation en RW et BXL depuis tant de décennies!"

Il y a les mesures qui pourraient être tentées au niveau politique:

1. Refuser d'entrer dans un gouvernement tant que le suffrage majoritaire n'est pas inscrit comme première mesure du plan d'action gouvernemental (+ suivi d'une démission rapide).

2. Réinstaurer le suffrage censitaire. Cette possibilité est plus extrémiste que celle proposée par Alex, mais elle est plus juste également: seuls ceux qui contribuent réellement au budget de l'état pourraient donner les lignes directrices en matière de dépenses publiques.

Toutefois, je crois, comme beaucoup de libéraux, que le libéralisme ne renaîtra pas à travers l'action politique, mais bien via la société civile. Il faut attendre que les idées libérales fassent un petit bout de chemin, tout en voyant sur le côté les pays et régions socialistes comme la nôtre finir par s'écrouler économiquement.

micha

Et pour avoir les coudées plus franches il vont privatiser le service de sureté( 60 agents de du MET)merci Elio et Andreé et leur clique

micha

Et pour avoir les coudées plus franches il vont privatiser le service de sureté( 60 agents de du MET)merci Elio et Andreé et leur clique

paul

Non, alex, pas forcément. En fait cela reviendrat à créer une sorte de fédéralisme à l'intérieur de la région, où ce ne seraient plus forcément les provinces les plus peuplées (Liège et le Hainaut) qui pourraient décider pour tous. Vu l'esprit sous-régionaliste de nos contrées, ce n'est peut-être pas si irréaliste.

Quant à la dictature de l'électeur mdédian, il me que AdT confond électeur médian et classe moyenne, ce qui n'est pas du tout la même chose.

Nous serions de curieux démocrates si nous n'avions pas confiance dans la capacité de tous à réaliser un choix raisonnable, même après avoir essayé toutes les autres alternatives.

Il est vrai que le clientélisme de nos institutions tient captif une partie de l'électorat, mais même cela n'est pas irrémédiable. La crainte que le PS arrive à insuffler aux citoyens face aux réformes indispensables est un autre élément, mais un renversement est posible, comme l'ont montré l'exemple de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis, et peut-être bientôt de la France.

Alex

@Alexis,

Pas d'accord, il existe des universitaires qui sont de vraies brêles et vice-versa. D'un point de vue purement conceptuel je pencherai plus vers une sorte de suffrage censitaire localisé: des régions riches telles que le BW enverraient plus de députés que des régions populeuses mais pauvres telles que le Hainaut, ou l'électeur a beaucoup plus de chances d'être captif.

Ceci équilibrait le véritable poids socio-économique et mettrait fin à une certaine "dictature du prolétariat". Mais bon ça reste un certain délire..

Alexis de Tocqueville

Nous sommes victimes de la dictature de l'électeur médian. Les classes moyennes inférieure et laborieuse offrent les cohortes les plus nombreuses et donc il faut les courtiser sans arrêts à coups d'arguments misérabilistes. L'envers serait la dictature des clercs à la Platon : suffrage universel limité aux universitaires et gradués. ça marcherait mieux mais serait indigne.

Sauveur

Presque 10 fois plus de passagers à Gosselies qu'à Bierset
https://environnement.wallonie.be/eew/tbe_indicateurtxt.asp?indicID=iTRANS_02

Sylvie

@ Paul, attend le 10.06.2007 le MR va enfin en perdre une.
Quand tu y es, tu peux aussi demander à Didjé d'apprendre à lire un bail surtout quand il engage pour dix-huit ans...les erreurs sont partout !!!

Robin le triste

Le contexte belgo-francophone nous condamne à d'incessants compromis; ça pousse à râler.
Tous les partis jouent au mimétisme sur des points de leur programme parce que TOUS finissent par viser les mêmes tranches électorales, afin de gagner un fifrelin de % donc d'espérance de pouvoir à exercer.
Si vous souhaitez un renversement de cette pratique, dites-nous Wali COMMENT PROCEDER sans devoir faire de cadeaux à ces rouges qui abusent déjà de la situation en RW et BXL depuis tant de décennies!
Soyez SVP concret, sans discourir sur le Y A KA ...
Merci.

Alexis de Tocqueville

Du libéralisme au MR. Vaste débat qui peut s'appliquer à l'UMP dont le pan libéral est minoritaire et son grand timonier Sarko très peu libéral.
Le MR est constitué essentiellement de "non-socialistes" ; c'est le parti des indépendants, cadres (dont supérieurs), certains enseignants, professions "libérales" (dont les médecins subventionnés). Il est sans grande assise populaire. Le libéralisme fait peur dans notre pays car peu d'intellectuels se réclament de ce courant de pensée et aucun média ne s'en revendique. Donc le MR a pris l'habit de "réformateur", ce qui ne mange pas de pain.
Mais il faut reconnaître qu'il est un peu plus viril depuis quelques mois et qu'il a refusé de signer le Pacte écologique belge qui le gêne sur certains détails (taxes, abandon du nucléaire). Voilà. Que voulez-vous? C'est notre pis-aller.
A lire de l'Institut Jean Gol : qui a peur du lbéralisme? (4 euros).

L'abbé Gaiement

Je fais de la pub pour un contributeur régulier de ce blog, mais il me semble que la lecture de son billet expliquant pourquoi le MR n'est PAS libéral vaut le détour parce qu'il souligne en rouge fluo ce qui dérape dans ce parti :
https://porteentrouverte.canalblog.com/archives/2007/05/14/4943369.html

E.G.

Pour revenir au thème BIERSET et les question CONNEXES que ça pose...

1) Soit 30 mio € investis initialement, pour une capacité de 1 mio de voyageurs/an,
dit le site indiqué par Lombard. Que disent les statistiques et chiffres récents?
- Pour combien de vols "passagers", sachant que le fret utilise lui d'autres infrastructures?
- Ceci doit faire approx. 1/8e de la charge passagers de Zaventem? Mais pour combien de compagnies aériennes et dans quel profil? Uniquement des charters et low-cost...
- Quelle serait l'autre diversité acceptable en contexte? Quels seraient les autres facteurs d'attraction exigés pour le succès (C.S.F.'s)? Qu'est-ce qui freine vraiment l'expansion?
- Quel est le style de management requis pour changer la donne actuelle?

2) A côté des coûts d'investissement (maintenant noyés dans l'historique pénible de la R.W.), quels en sont les coûts récurrents (ceux d'exploitation)??? Y a-t-il au moins un système comptable limpide et publié pour comprendre comment se gère l'immense boutique?

3) Curieusement, Luc Partoune, project manager recruté dans les '90s pour gérer l'implantation du site... puis CEO SAB... est singulièrement AUSSI président de l'ASE cette "Agence de stimulation économique" du Marshall? Or il semble étiqueté P.S.
Serait-ce un critère suffisant pour affecter l'homme, telle une déesse Shiva, pour tout couvrir du renouveau wallon? Il me semble que c'est ici un maillon faible de la politique wallonne. C-à-d utiliser ses (trop rares) cadres vraiment compétents pour s'occuper de tout et noyauter alors toute l'imagination ambiante! Alors que la politique de RENOUVEAU demanderait des regards bien plus larges que l'activité du seul site Bierset!

4) Zaventem qui est en voie de saturation, notamment pour raisons de bruit (voir le SP-A Landuyt s'en occupe mal disent les parlementaires). Avec la venue du fret TNT et autres (6.000 emplois directs/indirects en logistique), Bierset a malgré ceci connu depuis fin '90s un frein lié aux résistances de comités riverains Ecolos (syndrome NIMBY). Kubla a dû peiner sur les mesures à prendre (1999-2004). Indemnités et coûts exorbitants de la R.W., mais bon il reste ces 6.000 emplois providentiels pour Liège!

QUESTIONS: quelle est la cohérence GLOBALE en matière d'aéroports belgo-wallons?
Quels sont les meilleurs profils de personnages (super-managers) susceptibles de maîtriser la complexité du renouveau? Comment faire pour qu'un cadenas Dirupien sur tous les projets puisse trouver le trou d'air providentiel à la région?
Autant de questions qui n'ont réponse que par l'esbroufe du personnage.
URGENCE et PROVIDENCE où êtes-vous...

Lombard

En effet, on ne se bouscule pas ... au portillon !!
https://www.liegeairport.com/liege-airport-belgique/passagers/passagers-h/terminal.php

paul

Oui, c'est un des problèmes du MR: c'est devenu une machine à gagner des élections, pas à mettre en oeuvre un programme.

Alex

Bah au MR on a aussi bien des libre-penseurs à la AD que des Crucke et consorts qui signent des manifestes pour la décroissance et moins de pub à la RTBF... C'est l'auberge espagnole. Je crois pas qu'on demande le moins du monde aux mandataires MR d'être volontairement des chantres du libéralisme, sinon on ne verrait pas tant nos bons édiles soi-disant bleus se vautrer dans les structures obèses que le PS a mis en place. Je crois d'ailleurs que dans ce pays de petites gens le libéralisme n'a pas (encore?) sa place dans l'imaginaire collectif. On a les élus que l'on mérite.

Je soutiens le MR plus par politique du "moins pire" que par réelle conviction, à sa décharge il est en effet le seul qui soir sorti de mai 68 pour ce qui est de l'approche socio-économique. A quand un vrai grand parti libéral, osant un discours volontaire sur les privatisations avec réelle mise en concurrence, réductions des appareils publics etc? Pas pour tout de suite je crois. C'est l'oeuf ou la ooule, pour être un grand parti il faut faire des voix, pour faire des voix il faut plaire aux gens..

Simon

Roger : comment étiquetteriez-vous le NY Times?
Un miroir américanisé de nos presses européennes?

@ Jean-Philippe, m/expérience d'entreprise et de gestion des organisations.
Il est vrai que venir avec 220 propositions est excessif pour la bonne compréhension d'un public qui lit/écoute cela en dilettante. Mais il s'agit ici de montrer à une population-mosaïque (...) qu'UNE PARTIE de ces propositions est de nature à couvrir les problèmes (toujours limités) qui préoccupent chacun. Donc 220 est un contenu "exhaustif" d'un programme.

Maintenant, s'il ne s'agit que d'être "bon en communication via RTBF ou RTL" je vous concède qu'on pourrait réduire le volume. C'est d'ailleurs ce que DiRupo fait vers ses clients préférés: se limiter à 300 mots et des verbes simplistes (dont: aider nos camarades, chassons l'ultra-libéralisme, répandre les subsides, consommer nos budgets sociaux, sarkozisme brutal, blablabla). Noeud-papillon va tomber de haut si le président Sarkozy (c'est fait ce mercredi) arrive à constituer son gouvernement d'ouverture avec de membres ex-PS et ex-Beyroutistes!

Sur un autre registre: 220 ça fait simple comparé aux 1.800 propositions qu'il m'arriva de tenter de lire à la suite d'un congrès Ecolo. En matière de FAISABILITE des idées, 1.800 idées relèvent du tout et n'importe quoi. Comparativement, 220 autres dont 5 à 10 fortes pour chacun des élus potentiels, cela fait un PLAN D'ACTION !
Ici est la différence MR, haro sur la dogmatique de bas étage.

paul

J'abonde dans le sens de Jean-Philippe. Le MR défend son action au gouvernement, ce qui est compréhensible.

Mais son discours n'annonce pas de rupture claire avec les pratiques du passé.

La structure des institutions et des économies wallone et bruxelloise ne permettent pas de faire face aux défis de l'avenir.

Vous-même, sénateur, avez expliqué opportunément que si la Wallonie connaissait des périodes d'amélioration économique, celles-ci étaiebt toujours moins marquées que dans les régions voisines. Par contre, les récessions sont toujours plus nettes dans nos régions.

Le MR actuel ne me semble pas avoir le courage de tirer les conséquences de ce diagnostic. Ce qui me fait dire qu'une cure d'opposition pourrait lui être salutaire.

Je me révolte également quand j'entends que le MR accepte de collaborer avec le PS dans certaines communes, comme à Molenbeek avec cet ennemi juré du libéralisme qu'est Philippe Moureaux.

Comme J-P également, je vous reconnais le mérite d'oser dire ce que beaucoup savent, ou sentent intuitivement. Et c'est pourqoi j'estime utile de vous soutenir.

Roger

Retour sur Sarko dans le NYT : ni libéral ni néocon:

https://www.nytimes.com/2007/05/15/opinion/15roy.html?_r=1&th&emc=th&oref=slogin

Jean-Philippe

Monsieur le Sénateur,

Vous avez raison de dénoncer, jour après jour, le mal Wallon. Qu'il se nomme saupoudrage, mal-gouvernance, aide aux "copains" (et surtout aux coquins). Mais... car il y a un "mais", j'étais hier soir à Wavre lors de la présentation des listes du Sénat et de la Chambre. Comme au 1er mai, j'ai entendu les discours du Président du MR, de Louis Michel, d'Armand de Decker et de Charles Michel. Excusez ma franchise, mais le discours du MR a vieilli et mal. Bien sur, un bilan positif de l'action du MR (réduction des impôts, accords Octopus qui mirent fin à la guerre des polices, augmentation du bien-être de nos concitoyens, place de la Belgique à l'étranger,...) montre que nous sommes utiles à la gestion du pays. Mais où sont les idées nouvelles ? Il existe un catalogue de 220 propositions. Bien, mais quelles sont les 5 idées force ? Que propose-t-on de neuf pour demain en dehors de la poursuite d'un programme vieux de 9 années ?

Il est évident que la politique d'assistanat, de magouilles, d'affairisme proposée par le PS (avec en remorque un CDh trop heureux d'avoir été convié à la fête)doit être combattue avec la dernière des énergies. Mais ce n'est pas avec des slogans, aussi bon soient-ils, qu'on gouverne. Or, hier soir, je n'ai rien entendu d'autre. Je ne m'éloigne pas du libéralisme et soyez assuré de mon soutien lors de cette campagne. Je vous demande, vous qui avez pour habitude (encore dénoncée hier soir) de "secouer le prunier", de sortir uen nouvelle fois de votre réserve pour secouer les "éléphants" du MR.

Alexis de Tocqueville

Proposition de slogan pour Di Rupo : "On ne change pas un cheval qui perd".

Robin des cieux liégeois

Où donc avaient-ils été pomper les capitaux de construction de cet ensemble, courant des années 1990s?
Objectifs I, II ou en jouant reconversion R.W.?

A l'époque, il existait pourtant dans toute entreprise en voie de création ou d'expansion la saine notion de 'Business Plan'. Traduisons pour la bonne compréhension du wallonissime Happart: PLAN D'AFFAIRE. Et ça doit bien s'être déposé devant notaire, comme par tout chef d'entreprise qui veut démontrer qu'une réflexion préalable et approfondie fut menée quant à la viabilité du projet sur le moyen/long terme!
Ce devait être avant que J.H. bénéficie de la présidence du CA de SAB ? Probablement alors dans les mains d'un G. Mathot... en concertation avec le toujours visionnaire Me Collignon R.W., sinon c'était un deal liégeois 50/50 avec VanCau pour un pot carolo équilibré?

Bon, à défaut du prescrit légal, qu'est-ce qu'ils mitonnent pour charger l'infrastructure et équilibrer ses comptes d'exploitation? Navette Lg-Char que dénoncent à juste titre les Verts et l'ami Antoine?
Réponse demain par qui ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan