Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Qui a tué nos paras ? Les enjeux d'un procès | Accueil | Présidentielle française : dernier sondage »

19 avril 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

berlosconu

personnellement je n'arrive pas a comprendre cet homme à cet age et il se prend pour un adolescent! surement il a quelque chose au fond de lui qui ne va pas

Gus Audiber

Hello,

Un seul:

Réfléchir .. s'informer et se faire une opinion .. non basée sur des propagandes quelle q'elles soient......

http://www.garagetv.be/video-galerij/blancostemrecht/The_Great_Global_Warming_Swindle_Documentary_Film.aspx

Regards.

Vive le climat

Vive le démocrate vertueux?
[ Gore (Presidency) campaign team assembles in secret ]
http://www.telegraph.co.uk/news/main.jhtml?xml=/news/2007/04/22/wgore22.xml

Le lien avec la mise en scène personnelle d'Albert Gore dans son film 2006 est de plus en plus perceptible.
Si l'on sait que les campagnes électorales USA requièrent des dizaines de millions de US$, l'anti-réchauffeur climatique et son réseau de supporters ont trouvé LE moyen de visibilité mondiale. Les royalties s'ajoutant à la récolte d'une partie des fonds, dons et autres appuis monnayés!
Coût estimé de la campagne pour sa rivale Hillary Clinton: 50millions$.
Evidemment, avec une population de 300.000.000 , il faut ce qu'il faut.

Robin Clean Air Act

à ceux qui dispose du Vif/Express de ce 20/04,

1) lire la tournure de l'article 'Médias et politique : les relations incestueuses'
surtout d'y constater l'hypocrisie des interviewés de la bande RTBF. Tous des journalistes 'indépendants d'esprits'!

2) Puis faut lire p.26 et 27 sous le titre 'Où est le Hulot belge?'
'Ils soutiennent le Pacte écologique belge'. Et de QUI vont-on les photos là?
- prof. van Yperseel, climatogue à l'UCL (Mr GIEC disait quelqu'un) ahah...
- prof. de Keuleneer; Solvay ULB (lui s'affirmait Ecolo)
- Christian Panier (magistrat, Namur)
- Laurent Minguet, patron EVS Liège (liste Ecolo)
- Jacques Vanerbiest, curé des Marolles
- Maurane, chanteuse...

GIEC fait ainsi des convertis dans toutes les disciplines.
Tous ces détenteurs d'une boule de cristal peuvent y lisent le cadre de vie des futurs ressuscités et ils s'assemblent afin de clamer le message du gourou Ushaïa. Serait-ce un Christ des temps modernes?
On aimerait les voir aux commandes d'un pays pour assumer les décisions de leur idéologie!

Lucilio

"...il n'a encore ruiné aucune économie..."

De fait, personne ne respecte Kyoto. Pire l'Union européenne a augmenté ses émissions.

Pijean

"Bien sûr que nombre de scientifiques le récusent, dès lors qu'il a apparu que par le passé l'augmentation de température a précédé l'augmentation de CO2."

Evidemment que la t° globale n'est pas seulement influencée par la quantité de CO2. Cela n'empeche pas que le CO2 influence aussi la t°.
Le dr. Shaviv, que vous avez cité, le dit lui-même:
"CO2 does play a role in climate, Dr. Shaviv believes, but a secondary role..."

Pijean

"Et il est surtout plus prudent d'abandonner le Protocole de Kyoto, qui n'aura aucun effet sur le climat, mais qui risque de ruiner nombre d'économies, surtout celles de pays émergents"

Ce risque de ruine n'existe pas et il est prouvé. Vous savez probablement qu'il existe depuis 2005 un système de bourse d'échange de droits d'émissions, bien plus exigent que Kyoto, au niveau des états membres de l'UE et que, depuis plus de 2 ans de fonctionnement, il n'a encore ruiné aucune économie.

Lucilio

"...il y a peut-être, sans doute, un intérêt crucial à diversifier nos sources énergétiques, à polluer moins, à consommer différemment..."

Tout à fait, et c'est ce qui se fait actuellement (et bien sûr, on peut toujours faire mieux), sans qu'il faille céder aux sirènes alarmistes des écocondriaques.

Lucilio

"Il y a augmentation de la t° dûe à l'augmentation de CO2 (personne ne le récuse..."

Bien sûr que nombre de scientifiques le récusent, dès lors qu'il a apparu que par le passé l'augmentation de température a précédé l'augmentation de CO2.


"...donc j'estime qu'il est prudent de ne pas foncer tête baissée."

Et il est surtout plus prudent d'abandonner le Protocole de Kyoto, qui n'aura aucun effet sur le climat, mais qui risque de ruiner nombre d'économies, surtout celles de pays émergents.


"...la non-démonstration d'un problème signifie que le problème n'existe pas et donc que tout ira bien."

Oui, mais le problème est que Kyoto ne résoudra rien, et cela à un coût prohibitif. Cela fait cher pour un problème non-démontré.

Dans les années '70, c'était un autre "consensus" qui alarmait un certain monde scientique : si on ne faisait rien, on se dirigeait vers une nouvelle ère glaciaire. La aussi, les solution proposées étaient celles de décroissance. À l'époque, on n'écouta pas ces écocondriaques, et l'on fit bien.

alex

Que la menace soit de voir la Flandre sous eau ou que tout ceci ne soit qu'une baudruche du même genre que les avions renifleurs ou les pluies acides, il n'en reste pas moins qu'il y a peut-être, sans doute, un intérêt crucial à diversifier nos sources énergétiques, à polluer moins, à consommer différemment (sans entrer dans les délires de la décroissance).

Je ne sais pas, je vous dis ceci sans avoir de position claire et sans être touché par la science economico-écologique infuse, mais il me semble qu'il y a un intérêt pour le bien commun ET en plus moyen de faire de ces problèmes des opportunités (au sens tout à fait contraire du délire étatiste et de décroissance que certains défendent)

Y a aussi un marché, quoi.

Pijean

@Lucilio

Les effet du CO2 sur les perturbations ce n'est pas un simple modus ponens.
Je résume les hypothèses.
Il y a augmentation de la t° dûe à l'augmentation de CO2 (personne ne le récuse, mais certains le minimise, souvent par des raccourcis textuel qui rend perplexe: "pas d'effet significatif" - "sigificatif" en quels termes?).
Il y a également l'inverse (augmentation de CO2 à cause de l'augmentation de t°).
Ce que personne ne peut dire (surtout pas par le carottage), c'est sur quelle référence de t° globale (0,8° ou 3° ou 4,5°?) et de temps (30 ans, mille ans, 200 millénaires?) il y aura un effet sur les perturbations.
De plus cet effet, si effet il y a, est-il retard ou immédiat?
A partir de quelle concentration supplémentaire en CO2 peut-il y avoir emballement du processus (augmentation de t°=>augmentation de CO2=>augmentation de t°).
Personne ne répond à ces questions clairement, donc j'estime qu'il est prudent de ne pas foncer tête baissée.
De plus si un plan de décroissance d'émission CO2 n'implique pas de décroissance de production, où est le problème économique?
Que ce plan soi imparfait c'est évident, mais au lieu de faire une croix dessus il est peut-être plus intelligent de l'adapter voire de le changer par un autre.
Etant mathématicien de formation je ne fais pas confiance à la logique auto-appaisante expliquant que la non-démonstration d'un problème signifie que le problème n'existe pas et donc que tout ira bien.
Maintenant j'admets qu'il y souvent ce complexe ecololo stipulant que l'homme est responsable de tout et qui fausse toute vision nette.

ana

Ce film n'est pas un film sur le réchauffement climatique, mais bien un film sur Al Gore. Imaginez-vous un film semblable tourné par Sarkosi (il faudra que j'apprenne dès dimanche l'orthographe de son nom!) ou par Berlusconi. On crierait au scandale. Mais comme c'est fait par la "gauche"...
Il y a quelques arguments pertinents dans ce film, tout de même. Pour les sceptiques http://www.climat-sceptique.com/

E.G.

Pijean: merci de la confirmation.

Lorsque je me suis permis d'invoquer sur m/17:10 les faux-fuyants utilisés par ce prof. JPVY face à mes questions, il s'enquérit vite "d'auprès de qui" je pouvais avoir gagné une perception contrariante sur sa conférence? Je lui répondit "auprès d'amis écologistes". Sur quoi le docte précisait d'emblée "je ne suis pas Ecolo, mais scientifique".
Pas dupe, EG. Coïncidence: ce soir au JT raccoleur de RTL-TVi, une séquence flattait la rédaction du MANIFESTE NICOLAS HULOT, version belge (130 p.!). Outre un non-présidentiable Hulot, qui voyait-on autour de la table?
WWF ("30% des espèces animales sont déjà disparues"), Inter-Environnement Wallonie (...), et le même climatologue JPvY ! L'écolo-docte est dévoilé par l'image de leur conclave LOBBYISTS.
Dire qu'ils vont "solliciter" les présidents de partis fin mai ...en prévision des élections 10juin! Comme quoi, n'importe quel procédé coercitif est bon pour plier le monde à leur idéologie étroite. Et il y aura autant de présidents suffisamment lâches pour signer ce chiffon de papier "recyclé"!
Je concluais mon 17:10 par un: "Entretemps, c'est GREENPEACE qui a le mieux réussi, ils gouvernent le devenir du monde. Les élus du peuple n'ont qu'à obéir. Appelons ça du communisme écologique???" Je peux maintenant allonger la liste avec WWF, IE-W et UCL-Climatologie! Naïf, le bon peuple belge.

Lucilio

"...il y a trop de scientifiques sérieux..."

Comme il y a près de 20.000 scientifiques) dont autant de climatologues que n'en comprend le GIEC) s'opposant au Protocole de Kyoto qui ont signé la pétition d'Orégon :

http://www.oism.org/pproject/

Lombard

" Rome " avare de commentaire sur ce forum, bizarre ? Rappelée par les instances restantes pro Van Cau pour " concrétiser " les modalités de mariages près du Saint-père ? S'occuper du service traiteur de la cérémonie sur l' Azur-Coast ? Acheter les paparazzis pour non divulgation des ripoux et sponsors présents pour se " gaver " sur le pouf ?

Lombard

" Rome " avare de commentaire sur ce forum ,bizarre ? Rappelée par les instances restantes pro Van Cau pour " concrétiser " les modalités de mariages près du Saint-père ? S'occuper du service traiteur de la cérémonie sur l' Azur-Coast ? Acheter les paparazzis pour non divulgation des ripoux et sponsors présents pour se " gaver " sur le pouf ?

Pijean

@E.G.

"Pijean: dans quelle discipline+expérience vous situez-vous donc pour jouer cette carte de la "prévention" analogie médicale?"

Informatique+environnement

Je voudrais signaler que je ne suis d'accord avec même pas 10% des causes ecolos belges ou autres.
Mais il se fait que dans le climat il y a trop de scientifiques sérieux, non-giec et non-politisés (surtout pas ecololo), qui savent que ces alarmes ne sont pas tout à fait fausses.

Don

La médecine n'est pas une science mais bien un art

Don

La médecine n'est pas une science mais bien un art

Simon

à lire pour se défaire de quelques "a priori" OU de "1/2 vérités" d'idéologie conforme à la Ecolo:

"Ma vérité sur la planète"
(Claude Allègre, ça vient de sortir...).

Ceci noté, je sors moi-même d'une Nième conférence savante donnée par prof. J-P. van Yperseel UCL Climato/physique. Devant quelques questions contradictoires lui lancées... je mesure à quel point l'incidence martyrisante du GIEC laisse des séquelles dans les esprits de scientifiques.
Qu'en est-ce alors sur les journaleux pas très indépendants/compétents, sans parler de l'incidence sur grand public!

Une science est née en 1988 avec IPCC/GIEC: celle du CATASTROPHISME. Elle est porteuse d'emplois. Au passage, ils sont déjà 2.000 chercheurs à bénéficier de subsides et contrats €€€ $$$ gouvernementaux, afin de nous éclairer dans cette voie à issue hautement probabiliste (facteur d'erreur= 300%; horizon de prévisions= 100 à 1.000 ans!
Objectez-leur tel et tel aspects sur les FONDAMENTAUX de leurs modèles: vous aurez droit à une réponse en fuite biaisée! Attaquez leurs VINGT (20) MODELES GLOBAUX : vous n'y songez pas. Chacun à la sien, mais singulièrement TOUS convergeraient vers les mêmes conclusions? Faudrait qu'un vrai scientifique nous explique cette singularité!

Lucilio a donc raison pour une bonne part...
Pijean: dans quelle discipline+expérience vous situez-vous donc pour jouer cette carte de la "prévention" analogie médicale?
Et si les CAUSES du réchauffement sont ailleurs que dans la trop simple thèse "CO2 humain" (celui de déforestation + combustibles fossiles), que ferez-vous pour corriger le tir à partir de 2030-2050? Enfin, vous...ou votre génération+1.
Entretemps, c'est GREENPEACE qui a le mieux réussi, ils gouvernent le devenir du monde. Les élus du peuple n'ont qu'à obéir. Appelons ça du communisme écologique???

Lucilio

"... cette énergie a (aura) au moins l'avantage d'être inépuisable et de nous rendre indépendent de l'approvisionnement."

D'accord. C'est bien pourquoi, le combat écologique passe par la recherche et la croissance et non par la décroissance économique, comme le souhaitent les gauchistes recyclés dans la nouvelle religion du 21e siècle, l'écologisme (qui se situe à des années-lumière de l'écologie véritable). De même qu'il passe par le nucléaire. Des pays autrement soucieux de l'écologie que nous y reviennent d'ailleurs, ainsi la Finlande.

Lucilio

"Ce premier article ne parle toujours pas des effets du CO2 sur les perturbations mais seulement sur la température."

Mais le lien que les écocondriaques à la Al Gore pensent trouver c'est précisément que le taux de CO2, en élevant la température, cause ces "perturbations". Dès lors que l'on n'a pas prouvé que le CO2 et l'augmentation de température sont liés, il est vain de vouloir considérer l'action de l'homme comme suceptible de modifier le climat.

Lucilio

180 ans de CO2 atmosphérique analysés par méthodes chimiques :

http://skyfall.free.fr/?p=97#more-97

Pijean

@Lucilio

Ce premier article ne parle toujours pas des effets du CO2 sur les perturbations mais seulement sur la température.

"La production de cellules photovoltaïques au silicium est un processus coûteux en énergie"

En effet, dans la technologie actuelle (silicium) la production des panneaux est énergivore.
Des labos ont mis au point fin 2006 des panneau photovoltaïque "à concentration" (à base de germanium entre autre) avec des procédés de fabrication équivalents à ceux de simples microprocesseurs, très peu gourmant en énergie et la concentration solaire estimée est de l'ordre de 500 (besoin de 500 fois moins de cellules pour le même rendement).

Même si le CO2 n'a pas d'impact sur le climat, cette énergie a (aura) au moins l'avantage d'être inépuisable et de nous rendre indépendent de l'approvisionnement.
Donc tout rejeter en bloc me semble inadéquat.

Maintenant on doit au moins être d'accord sur une chose (enfin peut-être). Ce qui est aberrant dans le discours écologique c'est que, si il faut limiter les émissions de CO2, pourquoi ne pas favoriser le nucléaire en attendant l'émergence technique fiable et économiquement abordable, de la captation des énergies renouvelables.

Lucilio

"Que montrent ces carottes sur les augmentations des perturbations climatiques du passé (augmentation du vent, des précipitations, des phénomènes météorologiques extrêmes, etc.)?"

Sur le rôle du CO2 :
http://www.canada.com/nationalpost/story.html?id=069cb5b2-7d81-4a8e-825d-56e0f112aeb5&k=0


La véritable histoire des niveaux de CO2 :

http://antigreen.blogspot.com/2007/03/real-history-of-carbon-dioxide-levels.html


Quant à la prise de risque : selon l'Institut für Elektrische Energietechnik, le boom de l'énergie solaire en Allemagne a représenté une augmentation des émissions de CO2 de 400.000 tonnes. La production de cellules photovoltaïques au silicium est un processus coûteux en énergie. La même chose se produit avec l'énergie éolienne. C'est bête non ?

http://www.heise.de/newsticker/meldung/87578

Roger

Le problème est aussi le conformisme médiatique. Sur l'attentat de Virginie, réflexe pavlovien : c'est la loi sur les ventes d'arme. Or, un Fdivers semblable s'est passé en Allemagne sans port libre d'arme. Et le fou de Neuilly (maternelle) s'était quand même procuré une arme. Retour évidemment à la DANGEROSITE DE LA SOCIETE AMERICAINE.
Climat : pas un seul scientifique incroyant invité sur les plateaux...

NB : Reynders à Jacquemain (RTPS) ce matin : "Je suis un peu de bleu dans une maison rouge".

L'abbé Nédicité

La presse anglophone s'est récemment faite l'écho d’un débat qui a démarré dans les colonnes du journal « Science » et où deux « scientifiques » défendaient la thèse selon laquelle les scientifiques doivent désormais faire plus que simplement étudier les faits et établir des théories, ils doivent maintenant également les vendre au grand public. Ils utilisaient notamment l’exemple du réchauffement climatique.

Lire, par exemple, ceci:
http://www.denialism.com/2007/04/framing-science.html

ceci:
http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2007/04/13/AR2007041302064_pf.html

et ceci:
http://motls.blogspot.com/2007/04/mooney-nisbet-science-should-be.html

Quand la science du 21ème siècle se mèle de politique pour des raisons pseudo-moralistes, on peut raisonnablement penser que tout est perdu. Nous avons fait un bon de quatre siècles en arrière.

Pijean

Vous ne donnez toujours pas le calcul du risque associé à l'action d'émettre du CO2.
Vous ne donnez que celui-ci de ne moins émettre et vous affirmer que celui est certainement plus élevé.
Affirmation qui reste à prouver également!

"C'est un pari sur la technologie..."

Ce pari n'est pas incompatible avec le protocole de Kyoto. C'est même en fait un des buts du protocole. Diminuer les emissions sans diminution du régime de production.

"Ces carottages montrent clairement que par le passé le taux de CO2 a été plus élevé qu'aujourd'hui..."

Cela ne répond pas à ce que j'avais écrit.
Que montrent ces carottes sur les augmentations des perturbations climatiques du passé (augmentation du vent, des précipitations, des phénomènes météorologiques extrêmes, etc.)?

Alexis de Tocqueville

A lire aussi sur le site de l'Institut Molinari le résumé du livre "C'est trop tard pour la Terre" aux éditions Lattès (Collection : faux débats-vraies réponses). Et la pétition d'un grand scientifique contre Kyoto, Frédérick Seitz sur http://www.oism.org/pproject/s33p37.htm. Attention que le Center for New Europe est proche des lobbies pétroliers.
Lire aussi le dernier livre de Claude Allègre.
Mais personnellement, je crois que le GIEC a en partie raison. Donc:
- Continuons le débat
- Continuons à démontrer ou infirmer le lien avec l'activité humaine
- Ne nous trompons pas d'orientation face au défi climatique si c'est démontré.
- Laissons le progrès technique se poursuivre : il est la clé.
Mon instinct me dit que ces 4 derniers mois si chauds ont un lien même en l'absence totale de l'anticyclone de Sibérie.

Lucilio

"...où est ce calcul dans le cas des emissions de gaz à effet de serre?"

Dès lors qu'il n'est pas prouvé que le CO2 soit à l'origine du réchauffement climatique, il est certainenemt plus risqué de promouvoir des politique de décroissance telle que celle proposée par le Protocole de Kyoto, qui n'est d'ailleurs respecté par personne, et pour cause. La meilleure façon de lutter en faveur de l'écologie passe par la croissance pas par la décroissance.

Telle est d'ailleurs la philosophie de l'accord APPCDC signé en 2006 par les États-Unis, le Canada, l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon et la Corée du Sud. Celui-ci est volontaire et concerne des pays qui émettent 40% des gaz à effet de serre. L'APPCDC prévoit le transfert de technologies propres des pays développés vers les pays qui le sont moins et qui utilisent, par conséquent des technologies obsolètes et plus polluantes. C'est un pari sur la technologie et le développement économique, opposé à la philosophie du Protocole de Kyoto.


"...les carottages en question ne sont pas représentatifs..."

Ces carottages montrent clairement que par le passé le taux de CO2 a été plus élevé qu'aujourd'hui, sans que l'on constate une augmantation de température.

Pijean

@Lucilio

"c'est une prise de risque. Calculée, certes"

Et où est ce calcul dans le cas des emissions de gaz à effet de serre?
Je ne vois qu'une contre-argumentation, qui plus es, tenant mal la route; en effet, les carottages en question ne sont pas représentatifs d'augmentation de CO2 à l'échelle du demi-siècle tel il est question actuellement.
Et même si les carrotages pouvaient démontrer qu'il n'y a pas de relation entre augmentation CO2 et augmentation de t°, ils n'arriveront pas à démontrer qu'il n'y a pas de relation entre augmentation de CO2 et augmentations des perturbations climatiques.

Autre chose, il ne faut pas confondre prise de risque (qui es en soi stupide) et action en minimisant les risques.

Lucilio

"Ok, appelons cela le principe de prévention..."

Qui, tout comme le "principe de précaution" est parfaitement bidon. Si l'on avait suivi ce principe, l'Humanité n'aurait jamais évolué : le feu ? interdit par le principe de précaution ! le train ? interdit : la vitesse rendra les gens malades et le lait des vaches tournera ! la vacination ! mais vous êtes fous ?! inoculer des germes dans un corps humain ! etc.

La vie, c'est une prise de risque. Calculée, certes, mais une prise de risque quand même.


"L'apport de CO2, d'origine humaine ou non, fera changer un de ces équilibres."

Justement cela est tout à fait loin d'être prouvé : les carottages dans la banquise montrent qu'il y a eu, par le passé, sur la Terre des taux plus élevés de CO2 sans que cela ait eu une conséquence sur la température. Plus, il apparaît que la température aurait augmenté avant l'augmentation du CO2.

Pijean

@EmigréParDégoût

"...escroquerie intellectuelle inventée..."

Ok, appelons cela le principe de prévention - inventé par moi tout seul - sans parti ni mal d'arguments.

Cela ne s'applique pas nécessairement qu'à l'écologie.

Un exemple pour comparaison; tout comme la climatologie, la médecine n'est elle non plus une science exacte.
Si j'ai bien compris, avec votre raisonnement, cela voudrait dire que tout ce qui est médecine préventive ne vaut rien et est en fait une escroquerie.

Dans ce sujet, il faut arrêter de se focaliser sur le personnage de Gore et le spectaculaire qui tourne autour.
Le climat est une somme d'équilibres.
L'apport de CO2, d'origine humaine ou non, fera changer un de ces équilibres. Vers quoi, difficile a dire...

EmigréParDégoût

Le principe de précaution est une escroquerie intellectuelle inventée, justement, par des écolos en mal d'arguments sérieux. Le problème est qu'ils n'appliquent jamais le principe de précaution aux mesures qu'ils proposent. S'ils le faisaient le résultat serait l'immobilisme complet.

Gore est un escroc, spécialiste du "faites ce que je dis, pas ce que je fais". sa facture de gaz personnelle est de $30,000 par an !

Il est regrettable de voir M. Desthexe continuer à se faire le véhicule de cette hystérie sans faire au préalable un petit peu de recherche personnelle sur le sujet.

Vincent

Notons que Lloyd's a réalisé 5.5 Bln EUR de profits en 2006.
Motif: "Strong underlying conditions and an exceptionally low level of catastrophes"

Pijean

@Lucilio

"...la science dans toute cette affaire est « trop incertaine pour justifier une action drastique »."

Donc, il faudrait attendre donc que:
- soit la science soit infaillible et puisse théoriquement prouver le futur
- soit prendre le risque d'attendre que la nature nous démontre qui a raison

La prévention ou le principe de précaution, jamais entendu parler?

Comme personne ne pourra jamais vraiment démontrer quoique ce soit sur le futur, il vaut mieux être un peu plus prudent avant de descendre en flammes, en 5 petits points style CQFD, l'avertissement de Gore.

Lucilio

Or donc, Al Gore se fait cinéaste. Dans son récent film, An Inconvenient Truth, Gore tente de nous convaincre qu'un changement climatique est en train de se produire à grande vitesse, que nous en sommes les responsables, et que nous devons réagir sans tarder. Mais, comme l'explique Robert C. Balling, professeur de climatologie à l'université d'État d'Arizona, Gore oublie quelques « vérités embarrassantes » pour sa thèse :

1. Gore loue Roger Revelle, qui émit l'hypothèse que les niveaux croissants de CO2 pourraient contribuer à l'augmentation de la température au niveau global. Mais il oublie de citer l'affirmation de Revelle selon laquelle la science dans toute cette affaire est « trop incertaine pour justifier une action drastique ».

2. Gore discute de la réduction des glaciers et de la neige sur le Kilimandjaro. Mais il ne mentionne pas le fait que ce phénomène a commencé il y a plus de cents ans. Suite à une déforestation qui entraîna la réduction de l'humidité atmosphérique dans la région.

3. Gore se base, pour beaucoup de ses conclusions, sur le fameux « Hockey Stick », théorie pourtant totalement discréditée.

4. Selon Gore, Katrina, ouragans, tornades, inondations et autres événements similaires sont liés au réchauffement global. Cependant, l'IPCC déclare que l'on n'a pas observé de changements systématiques dans la fréquence des tornades, des tempêtes et des autres phénomènes dans les zones étudiées. De plus, on n'a observé aucune tendance significative tout au long du 20e siècle.

5. Gore affirme également que l'augmentation du niveau de la mer pourrait inonder un grand nombre de ville dans le monde. Mais il ne dit pas que ce niveau a monté de 1,8 millimètres par an durant les 8.000 derniers ans. De son côté l'IPCC déclare que l'on n'a détecté aucune accélération significative du phénomène tout au long du dernier siècle.

Balling termine son article avec une question intéressante : le Protocole de Kyoto a été négocié en décembre 1997 ; ce qui fait que Gore et Clinton avaient eu trois ans pour défendre sa ratification devant le Sénat. Vu la position de Gore au Sénat et sa passion écologiste, pourquoi a-t-il perdu une telle opportunité ?

http://www.tcsdaily.com/article.aspx?id=052406F

Lucilio

Un film autrement plus intéressant diffusé par Channel 4 et, cerise sur le gâteau, sous-titré en français :

http://video.google.com/videoplay?docid=-4123082535546754758&hl=fr

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan