Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Peut-on tout dire ? Débat ce 29 mars | Accueil | De Lijn - TEC »

26 mars 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

himself

Sur le nouveau faux blog d'Elio-la-Science, dans sa rubrique "questions (impertinentes) à la une", il nous explique la vie et sa vision du monde.

Il devrait ce soir nous révéler tout (ce que vous avez toujours voulu savoir et que vous n'avez jamais osé demander) sur Van Cau ...

La question est finalement très simple: "quand allez-vous virer van cau ? "

Il y a d'ailleurs plein d'autres questions posées sur Charleroi. N'hésitez pas à [voter pour celles dont vous désirez une réponse->http://www.leblogdelio.be/index.php/vote-page/], voire carrément, [posez lui les questions qui vous turlupinent...->http://www.leblogdelio.be/index.php/question-page/] mais gentiment, car le comité de censure veille... à un seul sens, visiblement, car Elio-la-Science nous fait part de [{{sa vision népotique du rôle de Commissaire Européen}}:->http://www.leblogdelio.be/index.php/vote-page/?video=1] édifiant !

Avant que cela ne disparaisse:

Vidéo du 26/03/07, en réponse à :

[« (4-) Que pensez-vous du congé de Louis Michel à son poste européen pour mener campagne en Belgique »->http://www.leblogdelio.be/index.php/vote-page/?video=1]

"Réponse à Ben,

Quand on a accepté d’envoyer Louis Michel à la Commission, c’était pour qu’il représente et qu’il défende les intérêts de tous les belges : les wallons, les bruxellois, les flamands.
Aujourd’hui, durant un mois, la Belgique ne sera pas présente au sein de la Commission Européenne à un moment où on a tant besoin d’énergie pour relancer cette Europe pour tous les citoyens. Et en plus, il se révèle être non pas le défenseur de tous belges, mais des libéraux uniquement. C’est de sa responsabilité."

Simon

Quelques observations paradoxales, en relation avec l'opinion de The Economist?
["...The 50-year itch... Yet the EU does face three huge, related problems. ......3) If the EU is to flourish far beyond its 50th birthday, it is its economy that most needs attention."]

Un diagnostic tout à fait pertinent car en 200x, l'emploi et le revenu NET sont les deux critères qui intéressent en premier 99% des gens, bien avant l'Europe social(ist)e! Curieusement, l'accumulation historique d'organes U.E. et de ceux péri-U.E. n'a pas contribué à améliorer cette situation devenue ...angoissante pour ses habitants... Le comité des régions (CdR) n'a guère ajouté, car c'est un organe essentiellement DEFENSIF et un instrument de récolte de subsides européens dans N domaines!!! Alors réfléchissons à ceci :

- "On n'a rien trouvé de plus efficace que la méthode communautaire" (Delors, dixit). Bof... Depuis 15 ans l'U.E. nous démontre son inaptitude managériale à concevoir puis à réaliser l'approfondissement - pourtant jugé critique - donc c'est un cas d'échec patent de ladite méthode!
- La cause invoquée par beaucoup de réputés "experts" serait -entre autres- que l'Union souffre d'un processus décisionnel devenu trop complexe. "Décidons donc plus souvent à la majorité simple plutôt qu'à l'unanimité", disent-ils? Sorry, regard simpliste de politiciens!
- Manque d'Europe politique entend-on dire encore? "Tout est une question d'individus et de temps". J'aimerais alors qu'on me cite le nom de l'homme/la femme providentiel(le) présent(e) dans l'un des Etats qui serait apte à résoudre ce profond dilemme, le super-individu au dessus de la mêlée! Le président Barroso est lui régulièrement bloqué "par des courants opposés à son soi-disant libéralisme"! Sont-ce les 8000 grosses têtes diplômées du Collège de l'Europe et leur vaste réseau qui révolutionneront la situation? Je crains que NON, malgré leur excellent niveau de formation!

Concluons: U.E. C'est un imbroglio d'organes aux intérêts on ne peut plus contradictoires.
En matière de dynamique des organisations, acceptons de la voir comme une organisation matricielle à N-dimensions et inévitablement hyperpolitisée: c-à-d devenue ingérable!
Pour venir à bout des difficultés, les allemands pragmatiques d'Angela Merckel viennent de fixer une date limite: 2009 afin qu'un pas décisif soit accompli pour corriger la non-action passée. Bravo Madame la Présidente-Chancelière, tous nos voeux de réussite vous accompagnent.
Intervenants sur ce billet: analysez svp la complexité des structures et leurs missions enchevêtrées!

pasmartou

La critique de The Economist n'est pas étonnante. Au-delà du raisonnement budgétaire (mais à ce compte là, on pourrait également supprimer la parlement européen), les Britanniques n'ont absolument pas la même perception du phénomène régional en Europe que les Allemands ou les Espagnols (pour ne citer qu'eux). Dans beaucoup de pays, le régionalisme a été un important vecteur de développement économique. De ce fait, consacrer ce fait régional dans les institutions européennes est une bonne idée. Que le Comité des Régions fonctionne mal est une autre question qui ne devrait pas remettre en cause son utilité.

Alain Destexhe

Je n'ai pas d'opinion sur le Comité des Régions. On ne peut nier que celles-ci jouent un rôle croissant en Europe. Certains, chez nous, verraient même bien les Etats disparaître au profit d'une Europe des Régions. Il m'a cependant semblé utile de reproduire l'avis de The Economist car c'est la première fois que je voyais cette critique émise et elle n'émane pas de n'importe quel journal ... même s'il est anglo-saxon.

Van Corléone Aux Petits Pieds

Dites, personnes ne l'a relevé mais la photo de Van Cau nimbé de lumière, le regard perdu sur l'horizon prometteur, avec "l'avenir wallon" inscrit en lettres flamboyantes juste à côté, elle vaut son pesant de cacahuètes, tout de même ... non ?

wallagonie

Les voyages des parlementaires sont-ils toujours vraiment utiles ou est-ce parfois l'occasion de ... voyager aux frais de la princesse.
Cela me rappelle un voyage d'une délégation de "haut niveau" en Corée du Nord.
En réalité, j'ignorais, naïvement, le nombre importants d'opportunités du genre qui doivent se présenter aux hommes politiques. Pourquoi s'en priver ?

Simon

à "tanitarigola" sur votre : "Cette remarque traduit une méconnaissane totale des mécanismes institutionnels de l'Europe et reflète surtout une prise de position de principe sans fondement."

Pour avoir personnellement connu les deux organes (CdR et CES) dès les années '90s, je ne partagerai pas volontiers l'opinion que que vous décrivez si brièvement (ainsi d'ailleurs que l'opinion "pasmartou").

The Economist raisonne en bon anglo-saxon, avec un voeu d'efficacité décisionnelle que l'imbroglio U.E. ne vous permet pas facilement de nous confirmer!
Je vais tâcher de reprendre quelques éléments à ce propos. Si vous avez des exemples concrets, j'attends de les lire!

tanitarigola

Pas d'accord avec l'Economist non plus. Cette remarque traduit une méconnaissane totale des mécanismes institutionnels de l'Europe et reflète surtout une prise de position de principe sans fondement. Sans doute l'utilité ou l'inutilité des choses est-elle jugée à la lumière médiatique qui leur sont accordées...Qui connaît le rôle du CR ou du CES...personne n'en parle, c'est qu'on doit rien y faire...quiconque vit ce travail de l'intérieur s'aperçoit du contraire.

Alexis de Tocqueville

Un lecteur de la LLB "connu de la rédaction", a publié dans ce journal le témoignage suivant sur Van Cau le globe-trotter : "En visite touristique au Vietnam tout récemment, j'ai été étonné d'y croiser une de nos ex-Excellences du gouvernement wallon. Affalé au restaurant du plus grand hôtel de Hanoi (Sofitel Métropole *****), M.Van Cauwenberghe, entouré de toute sa suite et d'autant de compagnes/épouses, vivait la grande vie! Il n'était entouré d'aucune personnalité ou homme d'affaires local. Interrogé, un de ses sbires a déclaré qu'ils étaient en mission officielle. Le lendemain, ils partaient, toujours en mission officielle, en croisière sur la Baie d'Halong. Quant aux dames, faisant fi de la plus élémentaire éducation, elles avaient convoqué un tailleur local et faisaient des essayages vestimentaires, toujours en plein restaurant".
Commentaire de la LLB : "C'est en effet une question de "norme" qui se pose et on a l'impression qu'à la Ville de Charleroi, la norme en vigueur dans la toute grande majorité des institutions publiques ne s'est pas seulement estompée, selon l'expression en vogue il y a quelques années. Elle a été piétinée, écrasée, quasiment exterminée."
Suite sur http://pouvez-vousrepeter.blogs.lalibre.be/lettres/

José

à quand l'Europe des Provinces et des Communes, avec mandats additionnels cumulables pour nos députés permanents et échevins?

C'est Charles Michel qui n'en serait pas heureux.
Philippe Courart lui serait-il pour, si délocalisation vers Hotton?

Gaston la goffe

Là où le CONfédéraliste Van Den Brande agit, avec l'aura de son despotisme historique, il fallait envoyer un intègre wallon afin d'assurer le contrepoids.
DiRupo a t-il ainsi trouvé le moyen d'évacuer temporarirement l'omnipotent VanCau ou bien celui-ci s'y est-il imposé d'office? Qui assumait le budget de voyage pour cette fois?

Chacune des régions (RW et VL) fut assez puissante en tant que quémandeur des aides disponibles au pactole européen. Nos deux larrons s'y connaissent en cette matière. Qu'ils aillent CONcélébrer l'événement n'est donc pas vraiment étonnant. L'un et l'autre sont des promoteurs du repli sur soi. Tristes sires!

pasmartou

Je ne suis pas d'accord avec The Economist, pour une fois.

La suppression de ces deux comités apporterait une moins-value dans le processus de décision européen. Leur coût est ridicule au regard de ceux du Parlement. Je crois que le bugdet de fonctionnement de ces deux instances n'est même pas égal aux frais de déplacements entre Stasbourg et Bruxelles du Parlement. On ne peut pas résumer l'Europe au Conseil et à la Commission. Le régionalisme est un phénomène très positif dans la plupart des pays européens et la concertation sociale est un élément principal de notre culture politique.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan