Ma Photo
Blog powered by Typepad

Powered by Rollyo

Pratique

« Des urnes congolaises pour les élections belges ? | Accueil | Pommes de terre wallonnes »

10 mars 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

bouteilles à la mer

Hugues Lepaige remet cela vers 13h20 sur la radio RTBF en diabolisant Sarkozy. Il s'agit donc d'un vrai apparatchik à la solde du pouvoir PS qui s'est installé dans cette partie du pays.

Wali

Vous oubliez que ce blog a traité de l'actualité générale de janvier à juillet 2006, sans qu'il n'y ait trace d'élections durant cette période.
En gros, sur les 14 derniers mois, on a eu droit à 10 mois de blog, pas mal, non?

eric

insultant de faire remarquer que ce blog a fermé après les communales de 2006 pour réouvrir 3 mois avant les législatives de 2007 ???
insultant de comparer les échanges sur les blogs à des conversations de bistrots ???
j'assume!
un peu d'humour monsieur Wali....

Wali

Personnellement, je ne connais pas N. Baverez. Toutefois, il est un peu facile de le traiter de rétrograde alors qu'il s'appuie sur des études (en tout cas, c'est ce qu'il dit).

"je ne critiquais pas le libéralisme mais la vision dépassée et ridicule qu'en a ce monsieur."

Ok.

"pourquoi "prose nauséabonde" ?"

Pour le paragraphe à la limite de l'insulte: "Je vois (avec plaisir) que le bistrot du libéralisme ("chez Destexhe") rouvre ses portes (c'est saisonier comme commerce, après les élections il y a toujours moins de clients pour ce genre d'établissements).
Allez Alain remet nous ça!"

eric

le cliché c'est peut être de voir en tout représentant des "couches les plus modeste" (on va pas quand même pas dire "ouvrier" sur ce blog...) un alcoolique et un délinquant potentiel, je ne critiquais pas le libéralisme mais la vision dépassée et ridicule qu'en a ce monsieur.

eric

ps (si j'ose dire) : pourquoi "prose nauséabonde" ?

Wali

1. La citation n'est même pas complète. ("Le temps libre, c’est le versant catastrophe sociale. Car autant il est apprécié pour aller dans le Lubéron, autant, pour les couches les plus modestes, le temps libre, c’est l’alcoolisme, le développement de la violence, la délinquance, des faits malheureusement prouvés par des études.") ==> la fin de la phrase était importante, non?

2. "Voila un libéralisme comme je l'aime! un libéralisme qui fleure bon les misérables (ceux d'Hugo), l'absinthe, les gendarmes à cheval chargeant les grévistes...
Nicolas Baverez : un libéral représentatif de son époque... le 19ème siècle !!!"
Voilà un commentaire comme je ne les aime pas. Ignorant tout du libéralisme, il le strawmanise par des procédés dignes de Staline ou d'Hitler. Que de clichés, idées reçues et débilités en deux petites phrases...

3. "Je vois (avec plaisir) que le bistrot du libéralisme ("chez Destexhe") rouvre ses portes"

Lorsque l'on voit les commentaires d'économistes éclairés que vous postez sur le blog de notre hôte, on se demande qui importe le café de la gare dans les présentes pages.

Au plaisir de ne plus lire votre prose nauséabonde sur ces pages,

Wali

eric

"pour les couches les plus modestes, le temps libre, c’est l’alcoolisme, le développement de la violence, la délinquance"
(Nicolas Baverez)

Voila un libéralisme comme je l'aime! un libéralisme qui fleure bon les misérables (ceux d'Hugo), l'absinthe, les gendarmes à cheval chargeant les grévistes...
Nicolas Baverez : un libéral représentatif de son époque... le 19ème siècle !!!

Je vois (avec plaisir) que le bistrot du libéralisme ("chez Destexhe") rouvre ses portes (c'est saisonier comme commerce, après les élections il y a toujours moins de clients pour ce genre d'établissements).
Allez Alain remet nous ça!

Wali

Aline
Femme..
Cela explique ses commentaires dépourvus d'argument.
Cela provient de ta condition féminine. Ce n'est pas un défaut, c'est comme ça...

(T'as vu, je peux faire des commentaires débiles, moi aussi. Allez, évite les ad hominem, la prochaine fois, et concentre-toi sur le fond.)

Aline

Wali
Né en 83..
Cela explique le manque de nuance.
C'est de ton âge. Ce n'est pas un défaut, c'est comme ça...

pasmartou

Il y'a des régions très pauvres aussi en Angleterre. Je sais pas si vous vous être déjà baladé du côté de Newcastle ou de Sheffield mais en comparaison le Borinage, c'est Singapour. Et ceux qui dénoncent le plus la pauvreté et les inégalités sociales en Angleterre, ce sont les Lib-Dem, qui sont bien loin des préoccupations d'Ignacio et de sa bande de la IVème internationale.
Mais je vous rejoins sur un point, il y'a des très bonnes choses chez les Britanniques.

alex

Rien. J'ai pas dit que tout était parfait là bas, mais les gémissements convenus des "socio-démocrates" provenant de la région la plus pauvre d'Europe, fondé sur des mondiplomatiqueries me hérissent toujours.

pasmartou

Waow, ça castagne entre les amis du libéralisme.
Alex, j'aime beaucoup l'Angleterre (j'y ai vécu et travaillé) mais je n'ai absolument pas la même vision que vous. On fait quoi dans ce genre de cas ?

Wali

@ Alexandre P.:

"Je me demande qui sont ces alex et wali"

Pour Wali: http://porteentrouverte.canalblog.com/archives/2006/09/26/2763445.html

"qui érigent les UK comme un pays en plein essor et un modèle à suivre."

Je ne suis pas un grand fan de la politique anglaise (guerre en Irak, mesures liberticides, etc.).
J'aimerais savoir comment tu as fait pour m'assimiler au UK.

"Si vous vous fiez au statistiques publiées chacun sait qu'elles sont tronquées."

Source?

"Il n'y a qu'en Angleterre (mais la France en prend le chemin)" [n'importe quo] "que l'on comptabilise des formations professionnelles non rémunérées comme un CDI."

Et?

"Les écoles sont exsangues"

C'est c'laaa, oui, c'est c'laaa.
http://ed.sjtu.edu.cn/rank/2006/ARWU2006TOP500list.htm

"Mais si cela vous tente tant, je vous en prie, expatriez vous."

Vas-y, expulse-nous tant que tu y es. Fasciste.
J'ai le droit de vivre libre. Par conséquent: où je veux et comme je l'entends. Si tu souhaites vivre dans un monde de règles et de bureaucratie, tant pis pour toi. Tu n'as pas à me l'imposer. Capish?

alex

oaf, tu sais, tout ce que je demandais, c'était un commentaire, même pas intelligent, simplement substantiel, à propos de l'UK. Y a rien qui vient, évidemment.

Alexandre Plennevaux

alalah, rien n'est bon que l'avis d' alex et wali.

si vous croyez que votre ton pédant et méprisant rende service à vos "idées", c'est pas demain la veille qu'on aura un régime libéral en Belgique. En l'occurence, vos mots sonnent plus comme liberticides que libertaires.
bon allez, j'ai du travail, moi.

alex

Aline: oui enfin, il est difficile de mettre sur pied d'égalité une idéologie mortifère comme le communisme, qui à tout de même fait 100 mios de morts, et le libéralisme. Je sais qu'il est de bon ton de sortir cette tarte-à-la-crème dans certains milieux bien pensants (et dans télémoustique), mais tout de même, c'est un peu exagéré, non?

Aline

Je vais lire LE POINT car j'espère y découvrir la philosophie du "libéralisme" que je connais peu. Mais je sais aussi qu'entre les idées des "pères fondateurs" et la réalité, il y a l'être humain .En soi le marxisme n'était pas à jeter. C'était une utopie mais aussi un rêve pour beaucoup : cesser d'être exploités et pouvoir être un peu plus heureux. On n'a qu'une vie.....
Le communisme s'est cassé la figure mais le libéralisme se la cassera un jour. On ne peut pas bâtir un monde où les riches deviennent de plus en plus riches sans soucis des autres. Les riches ne me gênent pas tant qu'ils restent humanistes et solidaires
Il faudrait aussi que chacun cesse de croire qu'il détient la vérité. Les socialistes ne sont pas tous pourris et les adeptes du libéralisme ne sont pas tous d'affreux égoîstes. La vérité est plus complexe car l'être humain l'est aussi

alex

Ben tu vois Alexandre, l'Angleterre, je connais un peu, de l'intérieur, j'y ai habité tu vois. Et pas dans les quartiers chics de Londres.

Donc les considérations dont se goinfrent les "démocrates-sociaux" continentaux sur la "misère" supposée du royaume-uni me font assez rire, surtout quand le mot "endoctrinement" est utilisé par le commentateur.

(Je ne reviens pas sur le commentaire con-con: "si c'est mieux, ben expatriez-vous" tellement courant et stupide que l'on en ferait bien un goodwinisme d'une nouvelle espèce et qui surtout, surtout évite de devoir parler au fond de quelque chose que l'on ne connait manifestement pas.)

Mon conseil: quand tu vois une séquence sur la rtbf sur l'Angleterre, ne crois pas tout ce qui est raconté.

Gégé: un peu gonflée ta réponse, pour un type dont les commentaires ont souvent la substance du courant d'air. Note, gonflée, courant d'air, on peut dire que tu as de la suite dans les idées.

Alexandre Plennevaux

Je me demande qui sont ces alex et wali, qui érigent les UK comme un pays en plein essor et un modèle à suivre. Si vous vous fiez au statistiques publiées chacun sait qu'elles sont tronquées.
Il n'y a qu'en Angleterre (mais la France en prend le chemin) que l'on comptabilise des formations professionnelles non rémunérées comme un CDI.
Les écoles sont exangues, la classe moyenne doit cumuler les emplois pour joindre les deux bouts, le prix du logement explose.
Mais si cela vous tente tant, je vous en prie, expatriez vous.
Je ne dis pas que la Belgique soit sur une bonne voie, mais louer le sois-disant modèle anglais est franchement le fruit d'un endoctrinement crasse.

Gégé

100 car. max.?
Réactions idiotes: pas de réponses, simples objections comme d'hab! M....

Wali

Je plussoie avec alex. Gégé Simon a pêté un câble, une fois de plus...

alex

Gégé, merci d'avoir dit tout cela en moins de 500 lignes, et d'avoir utilisé la ponctuation de votre clavier.

Je reprends une phrase de votre blabla:

"il y a un CONTEXTE que vous omettez de nous décrire"

Bien. Vous voulez du contexte, en voici: au début des années 80 Tatcher arrive au pouvoir. Son pays, socialiste depuis 25 ans, est en état de stagflation, les ministères sont plein, et le reste de la population au chômage, les syndicats sont surpuissants, la livre au plus bas, l'enseignement le plus mauvais d'Europe. toute ressemblance avec une région d'europe continentale n'est pas fortuite. 10 ans plus tard, le même pays est méconnaissable, réformé de fond en comble. La gauche européenne couinera dans le vide au massacre social mais les anglais sont contents: leurs affaires vont beaucoup mieux.

Seulement voilà: dans ce contexte, cette bonne vieille maggie était une libérale, une vraie. Tout point de comparaison avec nos mou du genou du MR/PRL/MCC/FDF et autre acronyme usurpant une quelconque filiation à la droite est absolument inexistant, et le résultat est là. Toute personne émettant des idées un poil libérales dans cette bonne bande de pseudo-réformateurs protéiformes se fait taper sur les doigts.

J'en avais oublié un tiens: libéral, Louis Michel?

Contexte, gimme a break, Gégé...

Simon

Alex, vous rouscaillez violemment. Et puis?

Qu'il y ait des esprits libéraux est une évidence. Que ceux-ci soit libres d'agir comme ils le souhaiterait, ça se discute. La BE étant fondée sur le "COMPROMIS", toutes les solutions radicales sont mort-nées, donc autant jouer dans la nuance!
En chacune des époques que vous invoquez, à côté du "discours brut" sur lequel vous fondez vos critiques, il y a un CONTEXTE que vous omettez de nous décrire. Je suis persuadé qu'au-delà de vos emportements, vous savez autant que nous ce que l'interdépendance veut dire, sans qu'elle signifie l'esclavage et l'aplatissement devant la bêtise ambiante! Seules les dictatures fonctionnent par radicalisation, pour un temps compté.
Vos critiques paraissent telles l'expression d'un dogme (tout aussi à blâmer que ce que nous pouvons dire à l'égard de gauchistes "étroits du bonnet"). Il vous manque probablement un trait d'expérience: celui d'avoir dû personnellement diriger un grand machin, plutôt que celui de râler gratis? Ceci n'excusant pas des faiblesses dans les comportement de l'un ou l'autre de ceux que vous défiez.
Merci néanmoins d'émettre des idées dont la faisabilité nous paraîtra positive.

alex

Moi, je trouve la question de Nick intéressante.

Elle mérite d'être posée: qui, au MR, est vraiment libéral?

- Le petit Chastel, intronisé calife à la place du calife à Charleroi. Mais que sait-on de ses idées?

- Kukublabla, à Watairleauuuw, traînant une réputation Tschombesque et dont les réalisations comme ministre de l'économie sont à l'image de son titre universitaire, infondé, au mieux, usurpé, au pire?

- Je cherche, je cherche... Reynders? Qui déclare sur RTL être heureux de payer 50% d'impôts? Que penser de telle déclaration? Une question réflexe vient à l'esprit: il est con ou quoi?

(Sans tenir compte de la manoeuvre politicienne derrière cette affirmation, destinée à ne pas effrayer le belge lambda persuadé qu'il a un système d'imposition et de redistribution équitable. On ne rigole pas.)

- On cherche dans les historiques, alors? Gol, au pouvoir avec Martens et dont l'oeuvre commence et s'arrête au bord du gouffre de la dette publique creusée à l'arme nucléaire dans ces années-là, qui fut au pouvoir au moment ou la belgique atteignait la première place peu enviée d'état le plus taxé au monde, avec les funestes taux de 55 et 52.5%?

Gol de l'époque du renforcement d'effectif des ministères dans une manoeuvre pour contrer le chômage qui laisse perplexe, et de renforcement de la gendarmerie qui étonne, pour un libéral soit-disant contre la puissance de l'état?

- De l'autre côté, alors? Verhosftadt surnommé "baby-Tatcher" mais dont la comparaison à l'UK redressée par Maggie semble à la fin de ces deux mandats, un poil usurpée?

Bref, c'est moi ou il n'existe pas de libéraux dans ce beau pays?

Alexis de Tocqueville

Que de malentendus en effet à propos de cette idéologie émancipatrice. Chirac y voit une perversion de l'esprit pire que le communisme (authentique)! Sarkozy, peu libéral en fait, s'en revendique... Etre libéral est un crime en France et en Wallonie. La faute en incombe à tous les libéraux qui se cachent sous des oripeaux de "réformateurs". Qu'une usine délocalise, et c'est la faute au libéralisme.
Et si on commençait par faire fonctionner l'Etat?

Wali

La plupart des commentateurs de ce blog feraient bien d'acheter ce numéro spécial du Point, pour qu'ils ne disent plus trop de bêtises en évoquant le libéralisme.

"Sarkozy libéral", "Ok pour le libéralisme politique, mais pas l'économique", etc.
Du grand n'importe quoi.

Yvette

@Emigrépardégoût:
Oui ce qui est gênant , c'est l'absence de contrepartie, d'ailleurs parmi les autres particiapnts, nul n'a tiqué ou réagi, comme si celà allait de soi que Sarko était "Vichyste". Et c'est ainsi que l'on jette le trouble et que la droite devient le fascisme rampant.

pasNiCK

Lisant le fort bref propos d'un 'NiCK' d'hier à 23h29 (avec tout le dégoût qu'il peut inspirer), on se dit qu'il doit s'agir d'un affilié fidèle:
au FN carolo?, du collectif PTB?, voire de l'USC 2000 VC?).
En chaque cas, il doit être électeur rancunier sorti d'un cul-de-basse-fosse (ce qu'indique le niveau de son langage). A son âge, voici une image pas très flatteuse de notre Wallonie.
Je finirai par comprendre les extrémistes flamands qui ne veulent plus cohabiter avec de la 'racaille'!

EmigréParDégoût

Hughes Lepaige est un dangereux communiste. Pléonasme, cela dit. Mais celui-ci est particulièrement dangereux en raison de la tribune qui lui est complaisamment offerte malgré l'indigence de son travail journalistique. Ce ne serait pas tant dérangeant si le pluralisme était respecté. On pourrait imaginer que les temps d'antenne des JP soient ouvert à des opinions tranchées pour autant que cesse la censure des idées libérales. En attendant nous avons une radio-télévision d'Etat qui ressemble tellement à la Pravda que les russes doivent avoir des blagues là-dessus.

NiCK Sarkoza

Citoyen Sénateur pourquoi donc tortiller du "cul" dites-nous donc si vous considérez le citoyen Olivier Chastel comme un vrai libéral...?

Que vos futurs électeurs ne se trompent pas sur votre jugement.

Merci de passer ce commentaire.

Robin perplexe

"Pour moi, le libéralisme est plus crédible en tant que philosophie qu'en tant que modèle économique."

L'une et l'autre doivent coexister, avec un minimum de règles.
A l'inverse, si ce principe vous paraît peu fondé, quelle est votre compréhension p.r. au collectivisme et leurs valeurs/mérites respectifs?

Alexandre Plennevaux

Le problème est que le libéralisme est confondu par le plus grand nombre avec la loi de l'offre et de la demande, et a une disparition du pouvoir public: cela, selon moi, s'appelle le néolibéralisme. Arrêtez de défendre la globalisation en essayant de faire croire que nos difficultés vont se résoudre toutes seules. Le monde est trop complexe pour être résumable en une simple loi basique telle que l'offre et la demande, la main libre ou la loi des marchés.

Pour moi, le libéralisme est plus crédible en tant que philosophie qu'en tant que modèle économique.

Babette

RTBF radio, Hugues Lepaige
journaleux étiquetté chez qui?

Philippe Tour

Impossible effectivement de se dire Libéral.Je me passe volontier de tout les apposés tautologique genre "social" ou "humaniste"). Je suis très las des litanies de gauche sur le "être" qui s'oppose à l"avoir" etc. Sans commentaire. Trop long de se défendre contre cette "pensée unique".

Yvette

je viens d'netendre sur la RTBF radioa Hugues Lepaige traité sarkozy de "dangereux" et de "Vichyste". Avec de tels amalgames, il est presque impossible d'avancer un discours libéral humaniste.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Entrez votre adresse email :

Delivered by FeedBurner

Rejoignez moi sur Facebook ou Twitter

Facebook Twitter

Devenir Fan